www.solidarites.org

Bangladesh

Une crise prolongée dans un contexte fragile
1,36 millions de personnes dans le besoin
73% de la population urbaine bangladaise vit dans des abris temporaires ou semi-temporaires
66% des ménages ont réduit leur consommation alimentaire à la suite de la Covid-19
225 000 personnes bénéficiaires

Contexte

La crise prolongée des Rohingya au Bangladesh, exacerbée par la pandémie actuelle de COVID-19, entrave l’accès et la disponibilité aux ressources pour les populations vulnérables dans l’un des territoires les plus denses du monde, également fortement touché par les catastrophes naturelles récurrentes.

L’hyper-salinité des sols provoquée par les inondations récurrentes rend l’agriculture particulièrement difficile et menace les moyens d’existence des populations. L’insécurité alimentaire ainsi que la malnutrition sont grandissantes. Ces problèmes nutritionnels sont aggravés par la mauvaise qualité bactériologique de l’eau, ainsi que par la présence d’arsenic dans les sources d’eau principales du pays.

Le Bangladesh connaît une urbanisation galopante, avec des populations qui migrent vers les villes pour échapper à la pauvreté rurale et aux catastrophes naturelles. Entre 300 000 et 400 000 personnes arrivent chaque année à Dhaka, et 30 % d’entre elles s’installent dans un des 5 000 bidonvilles de la capitale, où le manque d’accès à l’eau potable et à l’électricité, l’insalubrité et la pollution sont criants. Ces populations invisibles et marginalisées ne peuvent faire entendre leur voix et revendiquer leurs droits seules. L’impact de la croissance urbaine sur le taux de pauvreté et le bien-être des populations nécessite un accès adapté aux services essentiels et une planification adéquate de l’utilisation des terres pour garantir des conditions de vie et d’hygiène décentes.

Le pays fait face également, dans la région de Cox’s Bazar, à l’afflux de plus de 844 000 Rohingya venus du Myanmar voisin, majoritairement arrivés depuis le 25 août 2017 suite à la vague de violence dans le Nord de l’État de Rakhine au Myanmar. Ces centaines de milliers de personnes font face à une situation humanitaire inextricable et à des besoins alarmants en termes de protection, de sécurité alimentaire, de santé et de nutrition et d’accès aux services de bases comme l’eau, l’assainissement ou l’hygiène. Après plus de 4 ans, la présence de ces personnes réfugiées a entraîné une pression critique sur la gestion des ressources en eau, en nourriture et en abris, l’accès à la terre, et un regain de tensions avec les communautés d’accueil de la zone déjà vulnérables.

La forte prévalence des catastrophes naturelles dans tout le pays (cyclones, tremblements de terre, inondations, glissements de terrain) exige une réponse adaptée, multisectorielle et rapide. Les régions de Satkhira et Bandarban sont particulièrement vulnérables à ces chocs réguliers.

La pandémie du COVID-19 a d’autant plus exacerbé les différents enjeux auxquels doivent faire face le Bangladesh et les Rohingya qui y sont réfugié.es. Durant la pandémie, seuls les services essentiels ont pu être maintenus dans les camps et les déplacements sont restés limités. La protection et l’éducation ont été les activités les plus touchées dans les camps pendant les périodes de confinement successives.

La fermeture de l’ensemble du pays a perturbé les moyens de subsistance et l’accès au marché et accru les tensions en raison des opportunités limitées.

  • 165 millions d'habitants
  • 21,8% de taux de pauvreté
  • 133ème sur 189 pays pour l'Indice de Développement Humain

Notre action

  • Année d'ouverture
    de la mission 2007
  • Équipe 6 internationaux
    114 nationaux
  • Budget 4,3M€

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL intervient au Bangladesh depuis 2007 principalement sur des activités de réponse aux catastrophes naturelles et de lutte contre les problèmes liés à l’eau insalubre, contaminée par des bactéries, par l’arsenic ou par l’eau de mer. Nos équipes ont pour mission d’améliorer la santé des populations locales ou réfugiées Rohingya, via un meilleur accès à l’eau potable, notamment grâce à des infrastructures ou des techniques de purification domestique, mais aussi avec la construction de latrines, le traitement des boues fécales, la distribution de kits d’hygiène, la mise en place de campagnes de sensibilisation, ainsi que des activités de sécurité alimentaire et moyens d’existence (SAME).

Les activités de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL visent aussi à répondre aux risques de catastrophes naturelles impactant la qualité de l’eau et la sécurité alimentaire, et ont pour objectif la réduction des risques de catastrophes et le renforcement de la capacité de résilience des populations.

À Satkhira, pour lutter contre la malnutrition et contre la perte de revenus des populations principalement rurales exposées aux catastrophes naturelles, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL travaille en partenariat avec une ONG locale afin de proposer des formations et distribuer aux agriculteurs des outils et des semences plus résistantes aux intempéries.

A Dhaka, les habitants des bidonvilles constitués en associations communautaires sont accompagnés pour revendiquer et exercer leur droit à l’accès à une eau de qualité et à l’assainissement et à participer à la gouvernance locale en collaboration avec les autorités locales, à travers un renforcement de leur connaissances techniques et de leurs capacités.

Suite à la crise d’août 2017, une nouvelle grande vague de personnes réfugiées rohingyas en provenance de l’État de Rakhine au Myanmar est arrivée dans le Sud-Est du Bangladesh, plus précisément dans le district de Teknaf où SOLIDARITÉS INTERNATIONAL intervenait déjà depuis 2010. En première ligne de la réponse d’urgence à cet afflux, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL continue encore aujourd’hui de répondre aux besoins vitaux des personnes réfugiées et des communautés hôtes vulnérables dans les districts de Teknaf et d’Ukhia. Ces actions sont focalisées dans les secteurs de l’eau, l’assainissement et l’hygiène, de la sécurité alimentaire, des moyens d’existence et de la protection. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL exerce par ailleurs un rôle de coordination des partenaires eau, assainissement, hygiène (EAH) dans les communautés hôtes de la zone de Teknaf.

En 2020, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a su adapter son action afin de répondre aux nouveaux enjeux posés par la pandémie du COVID-19. Nos activités se sont ainsi principalement concentrées sur les activités essentielles comme l’approvisionnement en eau, la promotion à l’assainissement et à l’hygiène afin de limiter la propagation du virus dans les camps et au sein des populations hôtes. Des activités spécifiques liées à l’identification des cas contacts ont permis de développer une réponse ciblée permettant la désinfection des infrastructures publiques et des foyers affectés. Enfin, la distribution d’argent aux bénéficiaires les plus vulnérables a permis d’amoindrir les impacts économiques de cette crise du COVID-19.

Depuis 2020, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a su adapter son action afin de répondre aux nouveaux enjeux posés par la pandémie du COVID-19. Nos activités se sont ainsi principalement concentrées sur les activités essentielles comme l’approvisionnement en eau, la promotion à l’assainissement et à l’hygiène afin de limiter la propagation du virus dans les camps et au sein des populations hôtes. Enfin, les activités de transfert monétaire aux personnes bénéficiaires les plus vulnérables a permis d’amoindrir les impacts économiques de cette crise de la COVID-19.

Partenaires

Partenaires de mise en œuvre : International Rescue Committee (IRC), Clowns Without Borders, Ground Water Relief, Cart’ONG, Resource Integration Centre (RIC), Traidcraft, Sushilan, GRAUS

Bailleurs : BHA, ECHO, EuropeAid, Centre de Crise et de Soutien (CDCS – Ministère des Affaires étrangères), SDC, Fondation AGIR, WFP

Notre impact

Réponse rapide multisectorielle

– Réponse d’urgence multisectorielle aux catastrophes naturelles et aux épidémies (choléra, COVID-19) en veillant à intégrer la protection
– Programmation basée sur l’étude des marchés et des modalités de transfert monétaire avec renforcement d’un ciblage basé sur les vulnérabilités spécifiques

beneficiaires aide humanitaire

Autonomisation et résilience des populations

– Formation et renforcement des capacités pour les OSC (organisations de la société civile) et les autorités locales
– Sensibilisation des communautés à la RRC, à la gestion des ressources et aux droits des communautés

– Programmes locaux de réduction des risques de catastrophes, argent contre travail
– Programme sécurité alimentaire et moyens d’existence (SAME) axée sur la résilience

eau hygiène et assainissement

Accès durable et inclusif aux services d'eau, d'assainissement et d'hygiène

Modernisation et exploitation des points d’eau et des installations sanitaires
– Distribution de savons, de kits COVID-19 et promotion de l’hygiène
– Renforcement de l’engagement communautaire

– Travail contre rémunération, formation professionnelle et activité génératrice de revenus

beneficiaires aide humanitaire

Réduction de la marginalisation

– Renforcer l’approche âge, genre et diversité actuelle de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL dans le cadre de la conception de ses interventions

Pour toute information vous pouvez contacter Raphaëlle Goepfert.

Raphaëlle Goepfert

Vos dons en action

30 soit 7,50€ après déduction fiscale

Vous équipez toute une famille d'un kit pour filtrer l'eau

Je donne

76 soit 19€ après déduction fiscale

Vous offrez un kit de biens de première nécessité pour une famille

Je donne

90 soit 22,50€ après déduction fiscale

Vous protégez une famille avec un kit d'abris

Je donne
93,5%de nos ressources
affectées aux populations

Un chiffre qui relève d'un choix stratégique, correspondant à notre idée de l'engagement humanitaire.

Postes à pourvoir

12
Au siège
83
Sur le terrain
14
En stages