www.solidarites.org

Bangladesh

Une crise complexe et enlisée dans un contexte fragile
70% de la population n'a pas accès à l'eau potable
40% de la population est en insécurité alimentaire
909 000 Rohingyas seraient réfugiés au Bangladesh
290 901 personnes secourues

Contexte

Parmi les pays les plus densément peuplés et les plus pauvres au monde, le Bangladesh est aussi l'un des pays les plus vulnérables aux catastrophes naturelles et aux changements climatiques.

L’hyper-salinité des sols provoquée par les inondations récurrentes rend l’agriculture particulièrement difficile et menace les moyens d’existence des populations. L’insécurité alimentaire, ainsi que la malnutrition sont grandissantes. Ces problèmes nutritionnels sont aggravés par la mauvaise qualité bactériologique de l’eau, ainsi que par la présence d’arsenic dans les sources d’eau principales du pays.

Le Bangladesh connaît ainsi une urbanisation galopante, avec des populations qui migrent vers les villes pour échapper à la pauvreté rurale et aux catastrophes naturelles. Entre 300 000 et 400 000 personnes arrivent chaque année à Dacca, et 30 % d’entre-elles s’installent dans un des 5 000 bidonvilles de la capitale, où le manque d’accès à l’eau potable et à l’électricité, l’insalubrité et la pollution sont criants. Ces populations invisibles et marginalisés seules ne peuvent faire entendre leur voix et revendiquer leurs droits.

Le pays fait face également dans la région de Cox’s Bazar, à l’afflux de plus de 900 000 Rohingyas venus du Myanmar voisin, majoritairement depuis le 25 août 2017 suite à la vague de  violence dans le nord de l’État de Rakhine au Myanmar (nom officiel de la Birmanie). Ces  centaines de milliers de personnes, notamment issues de minorités musulmanes, font face à une situation humanitaire inextricable et à des besoins alarmants en protection, sécurité alimentaire, santé et nutrition et d’accès aux services de bases comme des infrastructures d’eau potables et sanitaires.  Cet afflux de réfugiés a entrainé une pression critique  autour de l’accès à la terre, aux ressources en eau, en nourritures et en abris, et un regain de tensions avec les communautés d’accueils de la zone déjà vulnérables.

  • 173,5 millions d'habitants
  • 21,8% de taux de pauvreté
  • 135ème sur 189 pays pour l'Indice de Développement Humain

Notre action

  • Année d'ouverture
    de la mission 2007
  • Équipe 108 internationaux
    264 nationaux
  • Budget 6,44 M€

De 2010 à 2017  SOLIDARITÉS INTERNATIONAL intervenait au Bangladesh principalement pour lutter contre les problèmes liés à l’eau insalubre, contaminée par des bactéries, par l’arsenic ou par l’eau de mer, dans les districts de Cox’s Bazar et de Satkhira. Nos équipes ont pour mission d’améliorer la santé des populations autochtones ou réfugiées Rohingyas, via un meilleur accès à l’eau potable : grâce à des infrastructures ou des techniques de purification domestique, mais aussi grâce à la construction de latrines, à la distribution de kits d’hygiène et à la mise en place de campagnes de sensibilisation.

Les catastrophes naturelles impactant la qualité de l’eau mais aussi la sécurité alimentaire, la réduction des risques de catastrophe reste également une part importante des activités de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL.  À Satkhira, pour lutter contre la perte de revenus de ces populations principalement rurales et contre la malnutrition, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL propose des formations et distribue aux agriculteurs des outils et des semences plus résistantes.  À Teknaf, et en 2020 à Bandarban, des comités de gestion des risques sont créés pour sensibiliser et préparer les populations aux catastrophes, et ainsi augmenter leurs capacités d’adaptation et de mitigation.

À Dacca, les habitants des bidonvilles constitués en associations communautaires sont accompagnés pour revendiquer et exercer leur droit à l’accès à une eau de qualité et à l’assainissement et à participer à la gouvernance locale en collaboration avec les autorités locales, à travers un renforcement de leur connaissances techniques et de leurs capacités.

Suite à la crise d’août 2017, une nouvelle grande vague de réfugiés Rohingyas en provenance de

L’État du Rakhine du Myanmar est arrivée dans le sud-est du Bangladesh, plus précisément dans le district de Teknaf où  SOLIDARITÉS INTERNATIONAL  intervient depuis 2010. En première ligne de la réponse d’urgence à cet afflux, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL  continue de répondre aux besoins vitaux des réfugiés et des communautés hôtes vulnérables dans les districts de Teknaf and Ukhia. Ces actions  sont focalisées dans les secteurs de l’eau, l’hygiène et l’assainissement, de la sécurité alimentaire et de la réduction des risques de catastrophe.  SOLIDARITÉS INTERNATIONAL  développe en une expertise en protection et coordination des partenaires WASH dans les camps de réfugiés.

Partenaires

OIM, Union Européenne ECHO, BPRM, USAID OFDA, UKAID, Agence Suisse pour le Développement et la Coopération, EuropeAid

Partenaires locaux : RIC, Traidcraft, Sushilan, GRAUS

Notre impact

Réduction des risques de catastrophes et sécurité alimentaire

1 091 personnes bénéficiaires

– Sessions de formation communautaires
– Programmes d’argent contre travail pour la réalisation d’infrastructures de mitigation et protection
– Renforcement des capacités des Comité de gestion des catastrophes
– Sensibilisation de masse
– Simulation

eau hygiène et assainissement

Eau, hygiène et assainissement

163 214 personnes bénéficiaires

– Sensibilisation à l’hygiène
– Fourniture d’eau – Construction d’infrastructures de stockage de l’eau
– Création et réactivation de comités de gestion de l’eau
– Construction de latrines et d’infrastructure sanitaire
– Distribution de purifiants et de matériel d’hygiène
– Prévention et réponse aux épidémies

Sécurité alimentaire et moyens d'existence

9 999 personnes bénéficiaires
– Distribution semence et outils
– Agriculture en sac
– Distribution monétaire conditionnelle
– Soutien technique et financier à des projets d’agriculture et maraichage (communautés hôtes)
– Formation agricole
– Activités d’élevage et de pêche
– Activités génératrices de revenues

Pour toute information vous pouvez contacter Raphaëlle Goepfert.

Raphaëlle Goepfert

Vos dons en action

30 soit 7,50€ après déduction fiscale

Vous équipez toute une famille d'un kit pour filtrer l'eau

Je donne

76 soit 19€ après déduction fiscale

Vous offrez un kit de biens de première nécessité pour une famille

Je donne

90 soit 22,50€ après déduction fiscale

Vous protégez une famille avec un kit d'abris

Je donne
91.4%de nos ressources
affectées aux populations

Un chiffre qui relève d'un choix stratégique, correspondant à notre idée de l'engagement humanitaire.

Postes à pourvoir

15
Au siège
78
Sur le terrain
7
En stages