Combattre les maladies hydriques

Donner un accès digne et vital à l'eau, à l'assainissement et à l'hygiène

A la suite d’une catastrophe naturelle, d’un déplacement de populations ou d’un conflit, le manque d’eau potable et les conditions sanitaires précaires, parfois aggravés par la surpopulation, génèrent des risques importants pour la santé et pour la survie des personnes sinistrées. Engagée auprès des populations les plus vulnérables aux maladies liées à une eau non potable et à un environnement insalubre, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL lutte contre les maladies hydriques qui tuent chaque année plus de 2,6 millions de personnes.

L'eau potable dans le monde

2,5%
de l’eau sur terre
est douce1

2,2
milliards de personnes
n’ont pas accès à des services
d’alimentation domestique
en eau potable gérés en toute sécurité2

1,2
million de personnes
sont décédées en 2019
de maladies liées à l’eau insalubre3

1/3
de la population mondiale
vit dans des pays soumis
à un stress hydrique4

Grâce à l’eau que je vais chercher tous les matins au puits construit par SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, ma maman peut cuisiner et nous pouvons boire tous les jours de l’eau potable. Parce que l’eau, c’est la vie.
Charlène 8 ans – République Centrafricaine

Donner accès à l’eau potable

Lors d’une crise humanitaire, le besoin d’eau potable se fait sentir dès les premières heures. Parce qu’il est très difficile de mobiliser de grandes quantités d’eau potable pour des milliers des personnes dans les endroits très reculés et les plus dangereux du monde, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL utilise des technologies variées et adaptées à chaque contexte.

Le water trucking est souvent la première solution d’approvisionnement en eau potable. Elle consiste à transporter de l’eau par véhicules citernes (camions, bateaux), depuis une source sécurisée jusqu’à un site de distribution. Désinfectée par chloration, l’eau est ensuite délivrée depuis un point de stockage connecté à des robinets de distribution pour la population.

Les systèmes de traitement des eaux de surface (ou SWaTS pour Surface Water Treatment System) sont composés d’une ou plusieurs pompes qui prélèvent l’eau de surface d’une rivière, d’un lac ou d’un étang. Elle est ensuite traitée par coagulation, floculation, filtration et chloration, avant d’être distribuée.

La construction et la réhabilitation de puits et de forages représentent une solution plus durable, de même que la création ou l’extension de réseaux d’eau, envisagée quand il faut desservir un grand nombre de personnes. La bonne gestion de ces infrastructures est un préalable inévitable à leur pérennité.

Si la centralisation du traitement d’eau n’est pas efficace ou appropriée, les familles qui sont dans le besoin se voient distribuer des produits de traitement de l’eau à domicile (TED) : filtres ménagers (en céramique, par ultrafiltration, par charbon activé) ou produits de désinfection (produits chlorés).

L'assainissement dans le monde

4,2 
milliards de personnes
ne disposent pas de services d’assainissement
gérés en toute sécurité5

494
millions de personnes
défèquent à l’air libre6

13%
de la population féminine mondiale
ne disposent pas de toilettes permettant
de faire ses besoins et de gérer ses menstruations7

Les associations non médicales impliquées dans l’accès en urgence à l’hygiène et à l’assainissement peuvent jouer aux cotés des ONG médicales un rôle pivot dans la lutte contre les maladies liées à l’eau.
Dr Guillaume Le Loup, docteur en sciences et diplômé de Sciences Po Paris.

Donner accès à l’assainissement

Pour combattre les maladies hydriques, fournir des services d’assainissement adaptés est tout aussi important et urgent que l’accès à l’eau potable et à l’hygiène.
Dès les premiers jours de crise, il est nécessaire de contenir le risque sanitaire créé par les excrétas laissés à l’air libre en l’absence de toilettes. Les phases de réponses initiales se concentreront sur la construction de latrines temporaires partagées, communautaires ou multi-familles, avant de proposer des installations améliorées, comme des latrines familiales durables.

LA GESTION DES DÉCHETS SOLIDES ET LIQUIDES POUR ÉVITER LES ÉPIDÉMIES

Une fois les latrines construites, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL organise un système de gestion et de nettoyage. En fonction du contexte et de la durée de la crise, des systèmes de vidange et de traitement des boues de vidange et des eaux usées sont planifiés et mis en place. Le traitement des excrétas peut être réalisé selon une ou plusieurs techniques en série : technique biologique ou physico-chimique.

L’assainissement, c’est aussi la gestion des déchets solides par enfouissement et/ou incinération contrôlée, et parfois leur tri et leur recyclage quand les conditions le permettent. C’est enfin le drainage des eaux pluviales et des points d’eau afin d”éviter la stagnation de l’eau et les risques sanitaires associés.

L'hygiène dans le monde

3
milliards de personnes
n’ont pas d’installation de lavage des mains
avec de l’eau et du savon à la maison8

63
des habitants des zones urbaines
en Afrique subsaharienne n’ont pas accès
au lavage des mains8

L’absence d’infrastructures sanitaires constitue l’une des causes majeures du décrochage scolaire des jeunes filles dans le monde, qui sont des millions à ne plus oser aller à l’école à l’âge de leurs premières règles.
Anne-Lise Lavaur, responsable du département Technique et qualité des programmes

Favoriser les conditions de l’hygiène

SOLIDARITES INTERNATIONAL fournit aux populations affectées par des crises humanitaires les moyens et articles nécessaires à leur hygiène personnelle : douches, points de lavage des mains, contenants d’eau (seaux), savons de bain, lessive, détergent, produits d’hygiène menstruelle pour les femmes, couches, etc.

Ces actions sont fondamentales car elles réduisent le risque de propagation des nombreuses maladies et épidémies.

SENSIBILISER, UNE PRIORITÉ DE L’ACTION HUMANITAIRE

Il est également indispensable d’identifier les comportements à risque hygiénique et de donner les moyens aux personnes de les changer, à travers des messages et des modalités de communication adaptées à la culture locale et au contexte d’urgence. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL utilise des méthodologies expérimentées au niveau international, qui se basent sur une approche anthropologique et participative, et les adapte à la situation locale. Ces méthodologies utilisent des techniques d’entretien individuel ou communautaire, des scènes de théâtres, des activités ludiques dans les écoles, des campagnes de promotion par images ou par poster sur site, mais aussi par des messages diffusés dans les médias.

Sources chiffres :
1CIEau
2Rapport du Joint Monitoring Program for Water Supply OMS/UNICEF 2019
3Global Burden of Disease, IHME
4Rapport FAO 2021 sur le suivi de l’indicateur ODD 6.4.2
5Rapport du Joint Monitoring Program for Water Supply OMS/UNICEF 2019
6Rapport du Joint Monitoring Program for Water Supply OMS/UNICEF 2020 ou 2021
7ideas4development.org
8article publié par l’UNICEF « Le manque de lavage des mains au savon expose des millions de personnes à un risque accru de COVID-19 », 14 octobre 2020

Pour toute information vous pouvez contacter Emmanuel Rinck.

Emmanuel Rinck

Postes à pourvoir

32
Au siège
104
Sur le terrain
11
En stages