www.solidarites.org

République centrafricaine

Une crise oubliée dans un contexte de conflit armé
+50% de la population dans le besoin d'assistance humanitaire
71% de la population vivait en dessous du seuil de pauvreté international en 2018
640 000 personnes déplacées par les conflits
273 800 personnes secourues

Contexte

Depuis 2013, la République centrafricaine, et en particulier le Nord-Ouest du pays, est en proie à une instabilité considérable, avec des tensions persistantes entre les groupes armés ex-Seleka et anti-Balaka.

En effet, la RCA souffre d’une grave crise de protection, l’insécurité continue d’être une préoccupation majeure et les groupes armés ont une emprise très forte sur le pays. Entre janvier et août 2020, 1 104 violations de l’Accord pour la paix et la réconciliation (APPR) par les six principaux signataires ont été recensées, soit 13% de plus qu’enregistrées durant la même période en 2019 (HNO, octobre 2020).

Environ 640 000 Centrafricains ont dû fuir leur région d’origine à cause des affrontements entre les groupes armés, des violences intercommunautaires, des attaques contre la population civile, etc. 67% d’entre eux vivent dans des familles d’accueil. En outre, 624 000 Centrafricains sont réfugiés dans les pays limitrophes (Cameroun, RDC, Tchad, Soudan, etc.).
En 2021, en raison des chocs sécuritaires, socio-économiques et sanitaires (COVID-19, etc.), environ 2,8 millions de Centrafricains sont dans un besoin d’assistance humanitaire et près des ¾ ont des besoins aigus (1,9 million de personnes).

Sur la période de mai à août 2021, environ 51% de la population centrafricaine sera concernée par l’insécurité alimentaire (IPC, mai 2020). Près de 2,5 millions de personnes seront dans le besoin d’assistance humanitaire dans le secteur de la santé (cluster santé, octobre 2020). En effet, la succession des crises a démantelé les activités déjà très fragiles de prévention sanitaire, de soins de santé ou encore les capacités de réaction rapide en cas d’épidémie. Le pays reste toujours confronté à des épidémies (rougeole, rage…) mais surtout à la pandémie de Covid-19 dont le contrôle pose un problème à l’échelle nationale.

L’accès des populations aux services d’eau, d’assainissement et d’hygiène (EAH) reste très faible dans le pays. En effet, selon la Direction générale des ressources hydrauliques (DGRH), le taux de couverture en eau est de l’ordre de 32% et moins de 30% pour l’assainissement. L’apparition de la pandémie de Covid-19 a mis en évidence l’insuffisance des services d’EAH, tant au niveau des structures de santé qu’au niveau communautaire pour réduire les risques de propagation de la maladie.

Le gouvernement cherche progressivement à établir sa présence en dehors de la capitale. Les capacités nationales restent très faibles et les services sociaux disponibles pour la population sont limités.

  • 4,9 millions d'habitants
  • 71% de la population sous le seuil international de pauvreté en 2018
  • 188ème sur 189 pays pour l'Indice de Développement Humain

Notre action

  • Année d'ouverture
    de la mission 2006
  • Équipe 20 internationaux
    177 nationaux
  • Budget 6,4M€

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL intervient autour des villes de Paoua et de Kaga-Bandoro où vivent de nombreux déplacés.

Nos équipes réhabilitent les infrastructures d’eau et d’assainissement, tout en formant des comités de gestion de l’eau pour garantir leur durabilité. Nos campagnes de sensibilisation à l’hygiène et à l’utilisation des points d’eau aident à faire face à la forte pression exercée par l’afflux massif de populations. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL approvisionne en eau potable les familles, mais aussi les agriculteurs, en réparant certains forages défectueux et en assurant le transport et le stockage de cette eau jusqu’à leurs terres, contribuant à améliorer la sécurité alimentaire.

Des travaux d’intérêt communautaire permettent de faciliter les activités agricoles, pastorales et commerciales et donc d’augmenter la disponibilité en nourriture et de relancer le marché. Nos équipes fournissent des kits d’outils et des semences aux agriculteurs et aux éleveurs, et dispensent des formations.

Grâce à un mécanisme de réponse d’urgence rapide et à la constitution d’un stock d’urgence, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL se tient prête à intervenir dès les premières heures d’une catastrophe d’origine humaine ou naturelle afin d’assurer un accès à l’eau potable et a un environnement sain pour les populations vulnérabilisées par un choc, une catastrophe naturelle ou une épidémie.

Partenaires

Union européenne (ECHO)UNICEF, CHF, UK AID, BHA, CIAA, CDCS, Collectivités locales

Notre impact

Eau, assainissement et hygiène

Environ 1 975 715 personnes bénéficiaires

– Renforcement des capacités des communes et des populations en termes d’assainissement et d’hygiène
– Mise en œuvre de projet d’assainissement total pilotée par la communauté
– Accompagnement de comités de gestion de l’eau (assainissement et hygiène)
– Campagnes de promotion des bonnes pratiques d’assainissement et d’hygiène
– Distributions de kits “non food items” (NFI)/EAH dans le cadre du traitement de la malnutrition aigüe
– Construction/Réhabilitation de points d’eau protégés
– construction/Réhabilitation de structures sanitaires (latrines, douches)
– Construction et remise en état d’infrastructures d’approvisionnement en eau et d’assainissement dans les structures de santé et au niveau communautaire

sécurité alimentaire

Sécurité alimentaire

Environ 14 739 personnes bénéficiaires

– Assistance alimentaire (distribution de kits, transfert monétaire)
– Appui à la production vivrière et maraichage (distributions d’intrants, outillage, formations…)

abris

Articles ménagers essentiels et abris

– Mise en place de comités de maisons d’hébergement
– Appui technique et en nature pour la reconstruction des abris
– Distribution d’articles ménagers essentiels

Pour toute information vous pouvez contacter Justine Muzik Piquemal.

Justine Muzik Piquemal

Postes à pourvoir

13
Au siège
49
Sur le terrain
5
En stages