www.solidarites.org

RCA : Ouogo, une zone (humanitaire) oubliée

Publié le lundi 17 décembre 2018

Depuis 2013, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL intervient en République centrafricaine (RCA), au sein du mécanisme de réponse rapide (RRM) pour les populations déplacées, retournées ou victimes d’une catastrophe naturelle. Réhabilitation de forages, distribution de kits féminins ou de produits ménagers essentiels, des dizaines de milliers de personnes ont ainsi pu être soutenues.

Depuis plusieurs années, les Centrafricains ont fait face à des conflits récurrents. Ils ont été touchés par plusieurs affrontements entre les groupes armées qui luttent pour l’occupation et le contrôle des zones. Les foyers de populations se sont alors retrouvés dans des situations extrêmement précaires.  Manque d’accès à l’eau potable, maisons effondrées, villages brûlés, pillés : 50% de la population a besoin d’aide humanitaire. Face à ces violences, n’ayant d’autre choix que de fuir – on dénombre entre 600 000 et 700 000 personnes déplacées dans le pays – les Centrafricains se trouvent souvent livrés à eux-mêmes, pendant leur déplacement et à leurs retours pour ceux qui parviennent à rentrer chez eux, sans assistance pendant de longs mois.

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL en première ligne

Au Nord-Ouest de la RCA, dans la sous-préfecture de Batangafo, le village de Ouogo et ses alentours ont été le théâtre d’affrontements provoquant une forte insécurité et des déplacements de populations dont les besoins en termes d’assistance humanitaire ont augmenté sensiblement mais dans une zone où l’absence d’acteurs humanitaire et de services étatiques en fait une zone « oubliée ». SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a été le premier acteur humanitaire à intervenir à Ouogo et toujours le seul à apporter une réponse dans la zone aujourd’hui.

’Nous avons pu aider près de 22 052 personnes  en leur distribuant 4 206 kits de produits non alimentaire (savon, jerrican, moustiquaire, seau…) à travers la plus grande intervention de l’année du RRM’’, raconte Cléophas, responsable du programme RRM financé par l’UNICEF. Du mois de juin au mois de septembre 2018, l’action de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a aussi permis à plus de 13 000 déplacés de recouvrer un accès à l’eau potable grâce à la remise en état de dix forages.

centrafrique RRM

République centrafricaine

Contexte et action
  • 4,6 millions d'habitants
  • 62,7 % de taux de pauvreté
  • 185ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 308 976 personnes secourues

évaluer pour mieux cibler les besoins

Ces distributions ciblées, en particulier les distributions de kits féminins, ont pu être réalisées après une évaluation menée en 2017 dans plus de 25 localités. Cette évaluation a permis d’apprendre que lors des périodes de déplacements ou des premières phases de retour, les femmes, qui font partie des personnes les plus vulnérables dans ce type de contexte, expriment des problèmes de gestion menstruelle. Leur permettre de conserver une hygiène et par là même leur dignité en leur fournissant les produits essentiels dont elles ont besoin (savon, seau, pagne…) est primordial. ‘’Ce kit, distribué a plus de 8 000 femmes, est une nouveauté et vise à être intégré dans toutes les distributions d’urgence de produits de première nécessité, évoque Cléophas. Les retours positifs que nous avons eu de la part des femmes, nous ont prouvé l’importance d’une telle assistance’’.

Répondre en extrême urgence, un défi logistique

Cette intervention du RRM à Ouogo fut un grand défi en termes de logistique ; la zone étant loin des centres urbains de la sous-préfecture et se trouvant à deux jours de route. La saison des pluies a bien évidemment compliqué les choses, empêchant notamment les camions d’atteindre les villages. Nos équipes dont l’engagement n’est plus à démontrer ont alors dû trouver des alternatives et se sont tournées vers une flotte de 4×4 qui ‘’ont dû braver de nombreux embourbements, passage de rivières en crue, réparation d’ouvrages et franchissement, pour permettre l’acheminement du matériel et la distribution des kits’’, conclue Cléophas qui se souvient de plusieurs mois de travail intenses mais facilités par une bonne coordination et un soutien des autres acteurs du RRM dans le pays.

Soutenez nos actionS EN RCA

JE FAIS UN DON

© Aurélien Descieux-Read / SOLIDARITÉS INTERNATIONAL

Le mécanisme de réponse rapide (RRM) en RCA est coordonné par l’Unicef et soutenu par l’Union européenne, le Bureau américain d’assistance aux catastrophes (OFDA), la Coopération suisse pour le développement (SDC) et l’Agence suédoise pour le développement et la coopération internationale (Sida).