www.solidarites.org

Afrique : en 2019, des populations sous l’eau

Publié le lundi 6 janvier 2020

En 2019, la saison des pluies a été particulièrement importante et persistante dans de nombreuses régions d’Afrique. Plus d’un million de personnes ont été affectées par des inondations sans précédent. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a déployé des réponses d’urgence pour apporter une aide et un accès aux services de base pour ces populations et éviter que s’aggrave une situation sanitaire déjà très précaire. 

La montée des eaux pendant la saison des pluies est un phénomène récurrent auquel de nombreuses populations africaines sont habituées. Cependant, l’ampleur et l’intensité des inondations s’étant abattues sur le continent cette année n’avaient pas été observées depuis plus de 40 ans, en cause un phénomène climatique exceptionnel et des conditions météorologiques imprévisibles.

Grâce à un mécanisme de préparation aux urgences (Emergency preparedness), SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a pu déployer des évaluations rapides et multisectorielles dans les régions des pays impactés. Ce mécanisme permet de cibler les personnes les plus vulnérables leur donner un accès à l’eau potable, réhabiliter les toilettes individuelles, familiales et institutionnelles, et distribuer des kits d’urgence en eau, hygiène et assainissement (seaux, bidon, tissus, savon, aquatabs…) tout en prenant en compte des femmes et les filles.

Au Soudan du Sud, ce sont près de 1 million de personnes parmi les populations locales, déplacées et réfugiées du Nord et de l’Est du pays qui ont été touchées. Dans la ville de Pibor, 150 000 personnes ont été coupées du monde. Dans ce pays où les infrastructures de transport sont déjà peu nombreuses ou de mauvaise qualité, les fortes inondations des villes et villages ont rendu l’acheminement de l’aide humanitaire très complexe et difficile :

« Les inondations ont recouvert des communautés entières et rendu l’accès aux services de base et aux marchés impossibles. Les routes sont impraticables, les récoltes ont été détruites. Les populations sont extrêmement vulnérables aux épidémies de paludisme et de maladies d’origine hydrique, comme le choléra. L’aide humanitaire prend beaucoup de temps, car les routes et la piste d’atterrissage sont inutilisables et tout doit se faire par hélicoptère. » Quentin Veuillet, chef de projet des mécanismes de réponses rapides eau, hygiène et assainissement au Soudan du Sud.

  • 12,3 millions d'habitants
  • 50,6% de taux de pauvreté
  • 169ème sur 188 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 226 000 personnes secourues
inondations soudan du sud
Soudan du Sud : des toukouls, habitats traditionnels, sur les berges de la rivière sont totalement submergés. @Quentin Veuillet / SOLIDARITES INTERNATIONAL

Dans d’autres pays, comme la République centrafricaine (RCA) et le Cameroun, la pirogue fut le seul moyen possible d’accès aux zones sinistrées.

« Notre équipe de réponse d’urgence a tout de suite été informée de la catastrophe par nos points focaux sur place et a été dépêchée sur les lieux pour réaliser une évaluation rapide des besoins. » explique Serge Aboudrahum Boro, coordinateur des mécanismes de réponses rapides en RCA. « Mais sur les neuf villages sinistrés autour de la ville de Mougoumba, huit étaient totalement inaccessibles par la route. Pour traverser le fleuve et se rendre d’un côté à l’autre de la rive, les véhicules et les camions auraient dû être transportés sur une embarcation motorisée. Celle-ci étant en panne lors de l’intervention, la traversée du fleuve s’est faite par pirogue sans moteur, rendant plus longue la durée d’évaluation des besoins et la distribution des kits d’urgence. »

Dans cette localité, la montée des eaux a contraint 1175 ménages sinistrés à chercher des endroits appropriés hors de leurs localités respectives afin de se mettre à l’abri de la catastrophe. Certains ménages ont été accueillis en famille d’accueil et d’autres se sont regroupés dans des écoles et des églises en attendant le retrait de l’eau.

inondations RCA
Les pluies diluviennes en RCA et les inondations engendrées aux abords des fleuves Lobaye et Oubangui ont placé ces zones en état de catastrophe naturelle. @SOLIDARITÉS INTERNATIONAL

« Près de 6 634 personnes se sont retrouvées sans aucun accès à une source de nourriture, car les champs étaient inondés. Les quelques rares installations d’assainissement de la localité se sont remplies d’eau, laissant remonter à la surface des excrétas. Les puits, les sources et les forages étaient aussi inondés, obligeant la communauté à consommer directement l’eau de surface aggravant sensiblement les risques de contamination aux maladies hydriques. » Serge Aboudrahum Boro, Coordinateur des mécanismes de réponses rapides en RCA.  

Outre les déplacements de populations et la destruction des habitats, les équipes de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL en réponse d’urgence se sont particulièrement investies dans la lutte contre la propagation des maladies hydriques et la prévention des risques de malnutrition en raison de la destruction des stocks de denrées alimentaires. « Une famille m’a expliqué que la seule latrine dans les environs est pleine et inutilisable et qu’ils n’ont d’autres choix que de se soulager à l’air libre. Et la majorité des forages ayant été submergés, l’eau est maintenant contaminée. De plus, les eaux stagnantes sont un refuge idéal aux moustiques porteurs du paludisme. » raconte Quentin Veuillet au Soudan du Sud.

Au total en RCA, ce sont 2 350 kits NFI (articles non-alimentaire), kits d’hygiène intimes, kits de traitement d’eau à domicile pour une période de deux mois et 1 175 cartons de biscuits énergétiques qui ont pu être distribués aux ménages sinistrés.

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a également mis en place un système SWAT (Surface Water Treatment) dans la ville de Pibor, au Soudan du Sud, fournissant 10m3 d’eau potable d’urgence par jour aux habitants, bénéficiant quotidiennement à environ 1 500 personnes. Les points d’eau seront prochainement réhabilités.

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a mis en place à Pibor, au Soudan du Sud, des stations de traitement d’eaux d’urgence. @Quentin Veuillet / SOLIDARITÉS INTERNATIONAL

SOUTENEZ NOTRE ACTION AUPRÈS DES POPULATIONS DANS LE BESOIN

JE FAIS UN DON

Photo de header : Quentin Veuillet / SOLIDARITES INTERNATIONAL