R.D. Congo

Entre guerre et choléra
4 129 cas de choléra recensés en 2015
10% des enfants de - de 5 ans dans l'est du pays souffrent de malnutrition
400 000 personnes déplacées par les opérations militaires menées dans l'Est
955 330 personnes secourues

Contexte

La RDC est en proie à des conflits chroniques, principalement causés par la diversité et la richesse des ressources de certaines régions.

Un accord de paix a été signé en 2013 entre les groupes armés et le gouvernement, entrainant le retrait progressif de l’armée congolaise, mais laissant place à un vide sécuritaire considérable dans l’est du pays.

Depuis 2015, de nouveaux regains de violences se produisent sur l’ensemble du territoire, souvent alimentés par une élection présidentielle sans cesse reportée, causant une nouvelle fois des déplacements de centaines de milliers de personnes sur l’ensemble du territoire. Si le nombre de personnes déplacées internes est passé de plus 2,7 millions en 2014 à 1,5 million en 2015, les conséquences de ces mouvements de population restent catastrophiques. 7 millions de Congolais sont dans une situation sanitaire grave du fait de la faiblesse du système de santé. Les infrastructures du pays déjà peu nombreuses ou en mauvais état viennent désormais à manquer, faute d’entretien et se retrouvent saturées du fait de l’afflux de population.

La RDC est une zone endémique du choléra, principalement la zone du Katanga, et la prévalence de la maladie s’aggrave à cause des pratiques d’hygiène à risque et le manque d’approvisionnement en eau potable des populations, déplacées par les conflits. Ces populations perdent leur source de revenus et leurs biens sont saccagés, ce qui les place dans une grande situation de vulnérabilité et de grave insécurité alimentaire.

  • 70 millions d'habitants
  • 63,4% de taux de pauvreté
  • 178ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain

Notre action

  • Année d'ouverture
    de la mission 2000
  • Équipe 18 internationaux
    206 nationaux
  • Budget 9,35 M€

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL intervient dans les provinces du Sud Kivu, du Nord Kivu et du Katanga, zones qui enregistrent à elles seules 61% des cas de choléra répertoriés dans le pays. Un système d’alerte des épidémies a été développé grâce au renforcement des capacités des communautés et des autorités locales. Des campagnes de sensibilisation accompagnent un programme « cash pour latrines » qui fournit de l’argent et une formation aux communautés pour construire elles-mêmes leurs toilettes.

Nos équipes s’occupent également de réhabiliter et de désinfecter des points d’eau pour éviter que leur panne ne cause une flambée de choléra, et travaillent également à l’agrandissement du réseau d’eau de la ville de Kalemie, situé dans l’un des plus importants foyers endémiques de la maladie. Enfin, un programme de chloration à domicile réalisé avec des solutions chlorées produites par les entrepreneurs locaux permet de dynamiser le marché local et d’autonomiser les populations.

Dans un pays qui subit tant les conséquences des épidémies de choléra que des conflits armés, les acteurs humanitaires présents en RDC se préparent à répondre de manière efficiente aux urgences, via un plan de réponse d’urgence aux déplacements des populations. L’une des autres conséquences de l’instabilité est l’insécurité alimentaire, notamment lors de la période de soudure, quand les stocks de vivres sont presque vides. Des distributions de semences et des foires alimentaires permettent une relance du marché local, dans une logique d’autonomisation et d’indépendance.

Partenaires

UNICEF, UNDP, ECHO

Notre impact

Réponse urgence mouvements populations

Réponse d'urgence aux mouvements de populations

758 650 personnes bénéficiaires

– Approvisionnement d’urgence en eau potable
– Construction de latrines, douches, trous à ordures
– Pré-positionnement et distribution de kits d’articles ménagers essentiels
– Donation d’articles essentiels
– Organisation de 40 journées de foires
– Formation de relais communautaires
– Distributions de rations de vivres
– Distributions de semences et d’outils agricoles
– Séances de formations agricoles
– Appui à la reconstruction d’abris via la méthodologie cash pour abris

eau hygiène et assainissement

Eau, hygiène et assainissement

121 900 personnes bénéficiaires

– Responsabilisation des comités de gestion de points d’eau
– Responsabilisation des comités de gestion de latrines
– Soutien aux producteurs de chlore
Construction et réhabilitation de points d’eau
– Chloration en urgence
– Désinfections de latrines et de ménages
– Distribution de purifiants d’eau
– Remplacement de canalisations
– Mise en service d’hyper bornes fontaine
– Séances de sensibilisation à l’hygiène en porte-à-porte et dans les écoles.
– Formation d’agents relais communautaires

sécurité alimentaire

Sécurité alimentaire et moyens d'existence

94 180 personnes bénéficiaires

– Distributions et foires aux intrants agricoles, formations
– Mise en place d’activités d’argent contre travail
– Assistance monétaire inconditionnelle
– Appui aux groupements particuliers
– Analyse participative des risques, vulnérabilités et capacités en cas de mouvement de population

Pour toute information, vous pouvez contacter Emmanuel Rinck.

Emmanuel Rinck

Postes à pourvoir

20
Au siège
34
Sur le terrain
7
En stages