www.solidarites.org

République centrafricaine : préserver l’accessibilité, soutenir la résilience

Publié le mercredi 9 juin 2021

Contexte sécuritaire ultra-tendu, infrastructures détruites, administrations impuissantes ou absentes : les conditions d’accès aux populations civiles centrafricaines les plus vulnérables sont particulièrement difficiles et impactent rudement leurs capacités de résilience. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL s’efforce de répondre aux besoins urgents et de proposer des solutions de relèvement précoce des populations.

 

URGENCE

Depuis 2013, la République centrafricaine est en proie à une instabilité considérable, avec des tensions persistantes entre le gouvernement, les forces bilatérales et les groupes armés ex-Seleka et anti-Balaka notamment. Malgré un accord de paix signé en février 2019 entre l’État centrafricain et les 14 principaux groupes armés du pays, les violences n’ont cessé d’augmenter et les massacres de populations civiles continuent.

Face à la terreur et à l’insécurité, plus de 630 000 Centrafricains ont dû se déplacer au sein de leur pays et 632 000 autres se sont réfugiés dans les pays limitrophes (principalement au Cameroun, en République démocratique du Congo, en République du Congo et au Tchad), soit près de 1,3 million de déplacés et réfugiés sur une population totale de 5,9 millions d’habitants.

Ces déplacements massifs de population ont bien entendu des conséquences graves sur l’accès à l’eau potable et à l’alimentation. L’accroissement de la densité démographique sur certaines zones impacte drastiquement les ressources disponibles.

Parallèlement, les champs sont régulièrement saccagés par les groupes armés et par le déplacement des troupeaux pendant la période de transhumance. Les agriculteurs ne parviennent pas à répondre aux besoins alimentaires de la population locale. Concrètement, plus de la moitié de la population en République centrafricaine est aujourd’hui concernée par l’insécurité alimentaire.

Il est par ailleurs estimé qu’en raison des chocs sécuritaires, socioéconomiques et sanitaires (COVID-19, entre autres épidémies présentes), environ 2,8 millions de Centrafricains sont dans un besoin d’assistance humanitaire et près des 3/4 de ces derniers ont des besoins aigus (1,9 million de personnes).

République centrafricaine

Contexte et action
  • 4,9 millions d'habitants
  • 71% de la population sous le seuil international de pauvreté en 2018
  • 188ème sur 189 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 273 800 personnes secourues

UN ACCÈS HUMANITAIRE COMPLEXE

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL intervient dans le pays depuis 2006. Nos équipes, dans le cadre de leur intervention, y sont confrontées à de nombreux défis. En termes sécuritaires, la situation est complexe pour les acteurs humanitaires qui sont, à l’instar des populations civiles, parfois victimes d’attaques et de demandes de rançons, comme en témoigne Justine Muzik Piquemal, responsable des opérations en République centrafricaine : “Lors d’un déplacement pour mettre en place des abris semi-durables, nous avons été braqués. Une voiture et les équipements des équipes ont été volés.”

Il s’agit aussi de pouvoir obtenir l’acceptation du déploiement de nos équipes par les groupes armés. Or, lorsqu’elle a lieu, celle-ci n’offre aucune garantie sur le long terme : les mouvements sont régulièrement remis en question et ce qui est possible un jour peut ne plus l’être le lendemain. Notre organisation bénéficie heureusement d’une excellente acceptation auprès des acteurs locaux, en raison notamment de notre expertise en termes d’accès humanitaire, de compréhension du contexte et de qualité des interventions.

Nos équipes doivent aussi composer avec de nombreuses problématiques logistiques. La République centrafricaine présente des infrastructures très endommagées : ponts détruits, routes impraticables en raison des inondations très fréquentes…

Autant de challenges pour la mise en œuvre des programmes. Cela nécessite une adaptation et une flexibilité quotidiennes afin de continuer de répondre aux besoins des populations malgré leurs mouvements constants pour fuir les attaques.

FEUILLE DE ROUTE : CONCILIER URGENCE ET LONG TERME

Soutenir les personnes les plus vulnérables face à des situations de crise, assurer leur sécurité alimentaire, préserver leur santé, renforcer les moyens de subsistance, les préparer à affronter d’autres chocs éventuels : telle est la feuille de route que SOLIDARITÉS INTERNATIONAL s’est fixée en République centrafricaine. Notre ONG entend donc faire face aux situations de crise exigeant une réponse rapide, tout en prenant soin d’inscrire ses actions dans la durée.

L’accès des populations aux services d’eau, d’assainissement et d’hygiène est encore très faible en République centrafricaine. Le taux de couverture en eau est à peine de 32 % et l’assainissement à moins de 30 %. Les équipes s’attellent donc tout autant à créer de nouveaux points d’eau et à réhabiliter les infrastructures endommagées (forages et réseaux d’eau) qu’à former des comités de gestion de l’eau pour en garantir la pérennité. Des campagnes de sensibilisation à l’hygiène et au bon usage des points d’eau sont activées, pour faire face aux afflux massifs de population. Le stockage et le transport de l’eau jusqu’aux terres arables font aussi partie des priorités.

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL réhabilite les infrastructures d’eau et d’assainissement, tout en formant des comités de gestion de l’eau pour garantir leur durabilité. Notre organisation approvisionne en eau potable les familles, mais aussi les agriculteurs, en réparant certains forages défectueux et en assurant le transport et le stockage de cette eau jusqu’à leurs terres, contribuant ainsi à améliorer la sécurité alimentaire en République centrafricaine.

La sécurité alimentaire est également l’un des axes importants de notre mission.

“On distribue des kits alimentaires qui permettent aux populations de consommer 2100 calories par jour pendant un mois. Ces kits sont composés de maïs, de riz, d’arachides, de manioc, ainsi que d’huile et de sel. Une fois ces kits terminés, on fera une nouvelle distribution qui permettra à ces familles de survivre à la période de sécheresse.” précise Guillaume Cotillard, directeur Communication et Développement de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL.

Nos équipes organisent des distributions de kits alimentaires composés de maïs, manioc et riz. Le conflit en cours conjugué aux pillages et à la destruction des champs a des conséquences désastreuses sur le niveau de ressources alimentaires disponibles. Cet été, plus de la moitié de la population centrafricaine devrait être concernée par l’insécurité alimentaire.

En complément des réhabilitations durables de points d’eau, les actions “à long terme” consistent en outre en un soutien durable à l’agriculture via la coordination du maraîchage avec les populations cibles, en mettant l’accent sur des légumes à cycle court, comme la laitue, les oignons, l’amarante, les tomates et les épinards.

En République centrafricaine, la vie s’écoule au rythme des violences, des inondations dévastatrices et des épidémies auxquelles la COVID-19 est venue s’ajouter. Soutenir les processus de résilience permet d’aider ces populations à reconstruire leur vie, malgré les chocs et traumatismes dont elles sont victimes. Notre action est nécessaire, votre soutien crucial.

 

soutenez nos actions EN RCA

> JE FAIS UN DON

 

Photos © SOLIDARITÉS INTERNATIONAL