Myanmar

Des conflits de plus en plus oubliés
140 000 personnes déplacées par les violences de 2012
70 000 de ces déplacés vivent dans 9 camps
72% des déplacés du Rakhine boivent de l'eau non potable
279 381 personnes secourues

Contexte

Le Myanmar est en proie à des conflits internes depuis un demi-siècle. Dans les Etats Shan et Kachin, les conflits ont débuté dès l’indépendance du Myanmar en 1948.

Dans le Kachin, 17 ans après la signature d’un cessez-le-feu, la guerre a repris en 2011 entre l’armée birmane et l’Armée pour l’Indépendance du Kachin (KIA). Des milliers de personnes ont été déplacées dans des camps de fortune, certains dans des zones où acheminer l’aide humanitaire est quasiment impossible. Dans l’Etat du Rakhine, l’un des plus pauvres du pays, régulièrement exposé à des catastrophes naturelles, des conflits intercommunautaires ont lieu régulièrement entre bouddhistes et communautés musulmanes, notamment à l’encontre des Rohyingas.

Fin 2016, des vagues de violences et d’exactions provoquent la fuite de milliers de personnes, principalement musulmanes, vers le Bangladesh. Les déplacés restés au Myanmar connaissent une forte dépendance à l’aide humanitaire pour la nourriture et pour l’accès à l’eau, alors que l’accès aux services de santé ou à l’éducation est quasiment inexistant.

  • 51,4 millions d'habitants
  • 26% de taux de pauvreté
  • 150ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain

Notre action

  • Année d'ouverture
    de la mission 2008
  • Équipe 22 internationaux
    277 nationaux
  • Budget 4,22 M€

Les populations déplacées des Etats du Kachin et du Rakhine vivent dans des conditions sanitaires très difficiles, c’est pourquoi nos équipes travaillent en priorité à apporter un accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement au sein des camps de déplacés et des villages d’accueil.

Les personnes fuyant les violences et les catastrophes naturelles arrivent souvent dans les camps ayant tout laissé derrière elles, et des abris d’urgence sont également installés. Les populations déplacées ont pour la plupart perdu leur source de revenus et se retrouvent en grande dépendance de l’aide alimentaire. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL propose des activités génératrices de revenus comme l’élevage de poulets ou la création de potagers aux déplacés ne pouvant pour la plupart pas sortir du camp ou très peu. Le moyen pour eux de retrouver une autonomie et une activité, ainsi que de varier leur régime alimentaire.

Dans l’objectif de réduire les cas de malnutrition, nos équipes forment également les travailleurs des centres de santé et du Ministère de la Santé à la détection de la malnutrition.

Partenaires

ECHO, OFDA, DFID, OCHA, UNICEF, CIAA, DANIDA

Notre impact

eau hygiène et assainissement

Eau, hygiène et assainissement

133 673 personnes bénéficiaires

– Construction/réhabilitation de points d’eau et de latrines
– Distribution d’eau par camion
– Analyse de l’eau
– Construction de point de lavage des mains
– Gestion et incinération des déchets
– Gestion et traitement des déchets liquides
– Distribution de kits hygiène
– Construction et entretien de canaux de drainage
– Sessions de sensibilisation à l’hygiène
– Activité d’argent contre travail

sécurité alimentaire

Sécurité alimentaire et moyens d'existence

7 800 personnes bénéficiaires

– Distribution monétaire
– Distribution d’outils agricoles
– Distribution d’engrais
– Formation à l’agriculture en sacs
– Formation à la fabrication de compost
– Formation en gestion

Pour toute information vous pouvez contacter Cristina Thevenot.

Cristina Thevenot

Dans le monde

Postes à pourvoir

21
Au siège
33
Sur le terrain
9
En stages