www.solidarites.org

Myanmar

Des conflits de plus en plus oubliés
240 000 personnes déplacées par les violences de 2011 dans les Etats de Rakhine et de Kachin
221 000 personnes déplacées dans 197 camps
50% des camps au Kachin situés dans des zones à accès humanitaire très limité
150 000 personnes secourues

Contexte

Le Myanmar est en proie à des conflits internes depuis que son indépendance a été déclarée en 1948.

Dans l’État de Kachin et l’État Shan voisin, le conflit a atteint une intensité rarement vue depuis 2011, entrainant le déplacement de 35 000 personnes supplémentaires. En 2018, 92 000 personnes sont toujours déplacées dans plus de 160 camps dans l’état de Kachin, et 50 % des sites sont situés dans des zones d’accès humanitaire limité.

Dans l’État de Rakhine, l’un des plus pauvres du pays et régulièrement exposé aux catastrophes naturelles, des conflits entre communautés musulmanes et bouddhistes ont éclaté en 2012, provoquant le déplacement de plus de 140 000 personnes. 129 000 personnes restent déplacées dans 36 camps de Rakhine, sans aucune liberté de mouvement et avec des services de santé et d’éducation quasi inexistants.

En 2016, la violence s’est intensifiée dans les États de Kachin et de Rakhine. Dans le nord de l’État de Rakhine, les attaques contre la police des frontières en octobre 2016 et en août 2017 ont donné lieu à des opérations de sécurité dirigées par l’armée qui ont déplacé 25 000 personnes à l’intérieur du pays et fait fuir plus de 730 000 personnes vers le Bangladesh. Dans l’État de Kachin et l’État Shan voisin, le conflit a atteint une intensité rarement vue depuis 2011, ce qui a entraîné le déplacement de 35 000 personnes supplémentaires. Plusieurs personnes restent réticentes à rentrer chez elles en raison de fortes tensions, de l’absence de moyens de subsistance et du risque de mines terrestres.

Les personnes déplacées qui vivent au Myanmar sont très dépendantes de l’aide humanitaire pour l’approvisionnement en nourriture et en eau, tandis que les services de santé et d’éducation sont presque inexistants.

  • 53,8 millions d'habitants
  • 26% de taux de pauvreté
  • 145ème sur 188 pays pour l'Indice de Développement Humain

Notre action

  • Année d'ouverture
    de la mission 2008
  • Équipe 17 internationaux
    289 nationaux
  • Budget 5 M€

Les familles déplacées des États de Kachin et de Rakhine vivent dans des conditions sanitaires extrêmement difficiles, c’est pourquoi nos équipes ont fait de l’eau potable une priorité, au même titre que l’hygiène et l’assainissement, tant dans les camps de personnes déplacées que dans les villages d’accueil.

Ceux qui fuient la violence et les catastrophes naturelles arrivent souvent dans des camps après avoir tout laissé derrière eux, et un hébergement d’urgence est mis en place. La majorité des populations déplacées ont perdu leur source de revenus et se retrouvent très dépendantes de l’aide alimentaire. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL met en place des activités génératrices de revenus telles que l’élevage de poulets et le maraîchage pour les populations déplacées, dont la plupart sont incapables de quitter le camp très souvent, voire pas du tout. Cela leur permet de retrouver leur indépendance et un emploi ou une activité, ainsi que de varier leur régime alimentaire.

Notre impact

eau hygiène et assainissement

Eau, hygiène et assainissement, et abris

111 700 personnes bénéficiaires

– Construction/réhabilitation de points d’eau et de latrines
– Distribution d’eau par camion
– Analyse de l’eau
– Construction de point de lavage des mains
– Aménagement d’étangs
– Gestion et incinération des déchets
– Gestion et traitement des déchets liquides
– Distribution de kits hygiène
– Distribution de kits de traitement de l’eau
– Distribution de filtres à eau en céramique
– Construction et entretien de canaux de drainage
– Sessions de sensibilisation à l’hygiène
– Construction d’un système de traitement des boues
– Activité d’argent contre travail
– Distribution de kits d’abris
– Distribution de kits d’articles ménagers

sécurité alimentaire

Sécurité alimentaire et moyens d'existence

4 620 personnes bénéficiaires

– Distribution monétaire
– Distribution d’outils agricoles
– Distribution d’engrais
– Formation à l’agriculture en sacs
– Formation à la fabrication de compost
– Formation en gestion
– Elaboration d’un programme de formation professionnelle
– Développement de la production de champignons dans les camps

Pour toute information vous pouvez contacter Cristina Thevenot.

Cristina Thevenot

Dans le monde

Postes à pourvoir

6
Au siège
64
Sur le terrain
2
En stages