Cameroun

Entre deux conflits
250 000 Centrafricains réfugiés au Cameroun
79% d'entre eux sont présents dans l'Est du pays
60% de la population seulement avait accès à l'eau potable avant la crise
26 662 personnes secourues

Contexte

Depuis fin 2013 et la recrudescence des violences en République Centrafricaine (RCA), plus de 250 000 personnes ont fui vers le Cameroun, comme à Gado, le plus grand camp de réfugiés de la région, avec 23 000 habitants.

Cet afflux a entraîné une augmentation de la population de 10% dans certaines communes, impactant l’accès aux besoins de base et le partage des ressources.
Alors qu’avant la crise centrafricaine seulement 60% de la population avait accès à l’eau potable, la pression exercée sur les ressources déjà limitées a empiré les besoins. Les infrastructures d’assainissement sont surchargées. L’eau potable se raréfie. L’accès aux terres et aux pâturages peut être source de conflit. Tant que le contexte en RCA reste volatile, il est difficile pour les réfugiés d’envisager un potentiel retour.
Après une première phase de réponse aux besoins urgents, le contexte de transition actuel nécessite des réponses plus pérennes afin de faciliter l’autonomisation des populations.

  • 22 millions d'habitants
  • 37,5% de taux de pauvreté
  • 153ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain

Notre action

  • Année d'ouverture
    de la mission 2014
  • Équipe 9 internationaux
    77 nationaux
  • Budget 2 M€

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL intervient dans l’est du pays depuis juillet 2014 auprès des populations réfugiées centrafricaines et des communautés d’accueil. Après avoir approvisionné le camp de Gado en eau potable par camion-citerne pour couvrir les besoins les plus urgents, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL réhabilite et construit des points d’eau, des latrines, des douches, des infrastructures de gestion des déchets, ainsi qu’un réseau d’adduction.

Nos projets étant développés sur une approche participative, des comités communautaires de gestion des infrastructures ont été créés, afin d’en assurer la pérennité. Des campagnes de sensibilisation à l’hygiène et un suivi régulier de la qualité de l’eau aident à limiter la propagation de maladies hydriques. Nos équipes mettent également en place des activités de gestion des ressources, surexploitées depuis l’arrivée massive des réfugiés.

L’installation des réfugiés centrafricains tendant à devenir durable, des activités génératrices de revenus leur sont proposées, ainsi qu’aux communautés d’accueil, notamment dans le domaine de l’agriculture, grâce à la distribution de cash, d’outils et de semences. En parallèle, les communautés sont sensibilisées aux bonnes pratiques alimentaires, notamment les ménages les plus vulnérables dont les enfants sont en situation de malnutrition aiguë.

Partenaires

UNHCR, Union européenne (ECHO), Mairie de Paris, GIZ, BPRM, DFID

Notre impact

eau hygiène et assainissement

Eau, hygiène et assainissement

16 140 personnes

– Distribution d’eau par camion durant 12 mois
– Construction et réhabilitation de 14 forages et de 12 points d’eau
– Formation de 24 comité de gestion de l’eau
– Construction et réhabilitation de 128 blocs de latrines/douches
– Réalisation de 4 fosses à déchets et 10 aires de lavage
– Session de sensibilisation à l’hygiène au porte à porte et collective
– Gestion des infrastructures du site de transit de Garoua Boulai durant 9 mois

sécurité alimentaire

Sécurité alimentaire et moyens d'existence

9 425 personnes

– Distribution de semences maraichères auprès de 500 ménages
– Distribution de coupons alimentaire ou distributions monétaire
– Soutien et renforcement d’Activité Génératrice de Revenu

abris

Abris

1 097 personnes

– 225 abris construits sur les sites de Gado

Pour toute information vous pouvez contacter Caroline Courtois.

Caroline Courtois

Postes à pourvoir

23
Au siège
36
Sur le terrain
9
En stages