www.solidarites.org

Soudan du Sud

Pris au piège
42% de la population a besoin d'une aide humanitaire
3,2 millions de personnes déplacées par le conflit
30 000 personnes réfugiées dans le camp des Nations Unies à Malakal
226 000 personnes secourues

Contexte

Depuis que le pays a accédé à l'indépendance en 2011, l'État peine à fournir des services de base. Le manque d'infrastructures adéquates a entraîné une explosion des taux de mortalité, le Soudan du Sud étant incapable de faire face aux infections respiratoires, à la diarrhée et au choléra et traitant souvent mal les blessés de guerre.

Le Bahr El Ghazal occidental a toujours été affecté par les conflits, ce qui nuit à sa capacité de résilience. Depuis le déclenchement de la guerre civile en 2013, de nombreuses régions n’ont pas été en mesure d’assurer l’accès aux services de santé et d’hygiène de base, ainsi qu’aux stocks alimentaires, ce qui a entraîné une malnutrition chronique. 

La région de Djouba, la capitale, est sujette à des épidémies de choléra, qui peuvent remonter le Nil jusqu’au nord du pays. La destruction des infrastructures pendant la guerre civile a rendu la lutte contre le choléra extrêmement difficile. En outre, la menace d’une propagation du virus Ebola à partir de la République démocratique du Congo voisine provoquerait une catastrophe. 

Dans le nord de l’État du Haut-Nil, près de la frontière avec le Soudan, la guerre civile a provoqué le déplacement de nombreuses personnes des grandes villes vers des camps, mais aussi des communautés d’accueil comme Aburoc. Dans ce marécage qui s’assèche en saison sèche, l’accès à l’eau et aux services d’assainissement est un défi quotidien.

  • 12,3 millions d'habitants
  • 50,6% de taux de pauvreté
  • 169ème sur 188 pays pour l'Indice de Développement Humain

Notre action

  • Année d'ouverture
    de la mission 2006
  • Équipe 7 internationaux
    60 nationaux
  • Budget 2,1 M€

Pour aider à lutter contre l’insécurité alimentaire chronique et la malnutrition Dans le Bahr El Ghazal occidental, les équipes de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL contribuent aux efforts visant à réduire l’insécurité alimentaire aiguë et les morbidités liées à l’hygiène des communautés touchées par le conflit. 

Les équipes réagissent également aux épidémies de choléra dans l’État d’Equatoria central, dans la région de Djouba, ainsi qu’au renforcement des programmes de détection précoce et de préparation afin de prévenir la propagation d’Ebola. Les maladies d’origine hydrique telles que le choléra sont la charge de toutes les zones situées le long du Nil, de sorte que les équipes fournissent également de l’eau, des services d’assainissement et d’hygiène et des fournitures dans l’État du Haut-Nil, où quelques 250 000 personnes ont besoin d’aide. 

Un autre programme d’urgence à Aburoc vise à transférer de l’eau du Nil, à une vingtaine de kilomètres de là, aux 13 000 personnes déplacées et aux populations hôtes touchées par le manque d’accès à l’eau.

Notre impact

eau hygiène et assainissement

Eau, hygiène et assainissement

82 123 personnes bénéficiaires

– Distribution d’eau par camion
– Traitement de l’eau
– Distribution d’article d’eau, d’hygiène et d’assainissement
– Réhabilitation de forages
– Réhabilitation de points d’eau
– Installation d’unités de traitement d’eau de surface.
– Chloration de l’eau, prévention et réponse au choléra
– Construction de latrines
– Campagnes de sensibilisation à l’hygiène
– Soutien à un système communautaire de prévention et de contrôle

sécurité alimentaire

Sécurité alimentaire et moyens d'existence

37 651 personnes bénéficiaires

– Distributions alimentaires
– Prise en charge de cas de malnutrition aiguë
– Formation au périmètre brachial (MUAC) pour détecter la malnutrition

Pour toute information, vous pouvez contacter Emmanuel Rinck.

Emmanuel Rinck

Vos dons en action

40 soit 10€ après déduction fiscale

Vous offrez un kit d'hygiène à 2 familles

Je donne

80 soit 20€ après déduction fiscale

Vous offrez 1 mois d’eau potable à 5 familles

Je donne

160 soit 40€ après déduction fiscale

Vous offrez 2 mois d’eau potable à 5 familles

Je donne
92,1%de nos ressources
affectées aux populations

Un chiffre qui relève d'un choix stratégique, correspondant à notre idée de l'engagement humanitaire.

Postes à pourvoir

12
Au siège
50
Sur le terrain
1
En stages