www.solidarites.org

Soudan

La priorité de l’accès à l'eau dans les camps de réfugiés éthiopiens
7 100 000 personnes souffrent d'une grave insécurité alimentaire
1 100 000 personnes réfugiées
57 000 personnes réfugiées éthiopiennes enregistrées dans le camp de Tunaydbah
21 000 personnes bénéficiaires

Contexte

Depuis le 4 novembre 2020, la région du Tigré en Éthiopie est le terrain d’un affrontement entre les forces du gouvernement central d'Addis-Abeba et les forces du Front populaire de libération du Tigré (FPLT) de Mekelle, la capitale provinciale.

Ces affrontements ont des répercussions et des conséquences directes au niveau régional et plus particulièrement dans la zone frontalière entre l’Ethiopie, le Soudan et l’Erythrée. En effet, entre le 4 novembre et le 14 décembre 2020, le Haut-commissariat pour les réfugié.es (UNHCR) et la Commission des réfugiés – Soudan (COR) ont enregistré l’arrivée de 50 339 personnes réfugiées en provenance d’Éthiopie. Les personnes réfugiées entrent principalement au Soudan par le point d’entrée de Hamdayet, dans l’État de Kassala ou par Lugdi et Abderafi dans l’État de Gedaref. Le gouvernement de transition du Soudan a maintenu ses frontières ouvertes pour faciliter l’entrée des personnes réfugiées qui cherchent à se mettre en sécurité dans les États de Kassala et de Gedaref.

Cet afflux massif de personnes réfugiées vient s’ajouter à un contexte humanitaire difficile déjà généralisé au Soudan. En effet, au cours des cinq dernières années, le Soudan a connu une augmentation globale du nombre de personnes ayant besoin d’une aide humanitaire, qui est passé de 5,4 millions en 2015 à 12,7 millions en 2021. Le changement climatique et la crise économique, notamment l’inflation élevée et la hausse des prix des produits de première nécessité comme les denrées alimentaires, les médicaments et d’autres produits de base, ont entraîné une augmentation significative de l’insécurité alimentaire et d’autres besoins.

Le 24 novembre 2020, un plan d’intervention d’urgence inter-agences pour les personnes réfugiées a été mis en place. L’analyse des risques a conduit à un scénario le plus probable qui estime la population de personnes réfugiées à 100 000 dans les 6 mois, et dans le pire des cas à 200 000 dans la même période. Si le nombre de personnes réfugiées entrant au Soudan semble diminuer par rapport au flux plus massif observé du 10 au 15 novembre 2020 (jusqu’à 6 500 personnes/jour), il reste continu et fluctue entre 100 et 400 individus/jour. A la date du 26 août 2021, 63 100 personnes réfugiées ont été officiellement enregistrées par le HCR.

A partir des 3 principaux points d’entrée de l’Éthiopie au Soudan (Hamdayet, Lugdi et Abdrafi) et après enregistrement, les réfugiés fuyant les affrontements en Éthiopie sont actuellement hébergés ou en cours de relocalisation dans 2 camps principaux : Um Rakuba et Tunaydbah dans l’État de Gedaref, dans l’est soudanais. Tunaydbah, le plus grand, a ouvert le 3 janvier 2021 et accueillait 3 mois plus tard 20 609 personnes.

  • 43 millions d'habitants
  • 56% de taux de pauvreté
  • 170ème sur 189 pays pour l'Indice de Développement Humain

Notre action

  • Année d'ouverture
    de la mission 2004 (Darfour), 2020
  • Équipe 4 internationaux
    20 nationaux
  • Budget 2 700 000€

L’objectif principal de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL au Soudan est de contribuer à fournir des services d’eau, d’assainissement et d’hygiène (EAH) vitaux et à combler les lacunes urgentes en matière d’EAH pour la population réfugiée et les communautés d’accueil dans l’État de Gedaref.

Dans ce cadre-là, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL propose une réponse EAH d’urgence et vitale aux réfugiés arrivant dans le camp nouvellement établi dans l’État de Gedaref (Tunaydbah) et à combler le manque critique d’accès à l’eau dans le Village 8 alors que les efforts de relocalisation se poursuivent.

Parmi les activités entreprises on peut citer :

  • accès d’urgence à l’eau potable, par le biais d’un transport d’eau par camion et la construction de points d’eau afin d’augmenter la quantité d’eau disponible à au moins 20 L/pers/jour ;
  • assainissement d’urgence par la construction et l’entretien d’infrastructures sanitaires d’urgence garantissant la sécurité et la dignité, aux réfugiés nouvellement relocalisés ;
  • distribution de recharges de kits d’hygiène pour améliorer les pratiques d’hygiène ;
  • activités de promotion de l’hygiène avec un accent particulier sur les zones sujettes aux maladies d’origine hydriques et aux maladies déficientes en matière d’hygiène. Le message de promotion de l’hygiène comprendra les messages clés de prévention de COVID-19.
Partenaires

Centre de crise et de soutien, HCR, MOFA Italian AICS, UNICEF

Notre impact

eau hygiène et assainissement

Eau, assainissement et hygiène

– Construction de 60 latrines et 60 douches d’urgence
– Distribution de 1 000 kits d’hygiène
– Transport d’eau par camion en cours
– Constructions de points d’eau en cours

Pour toute information vous pouvez contacter Emmanuel Rinck.

Emmanuel Rinck

Postes à pourvoir

14
Au siège
118
Sur le terrain
16
En stages