www.solidarites.org

Aburoc : que faire ? Les laisser mourir de soif ?

Publié le mardi 21 mai 2019

7,5 litres. À peine la contenance d’une chasse d’eau en France. C’est pourtant bien ce dont doivent se contenter chaque jour les 13 000 personnes réfugiées à Aburoc au nord-est du pays, un village perdu non loin de la frontière soudanaise.

Le cri d’alerte d’Emmanuel Rinck, responsable de nos opérations au Soudan du Sud.

‘’Sans le soutien de nos équipes, les familles en auraient à peine la moitié. Mais le pire, c’est qu’aujourd’hui, nous n’avons plus assez de financement pour continuer à livrer de l’eau par camion au village d’Aburoc. Il est vrai que c’est une méthode extrêmement coûteuse. Mais nous n’avons pas le choix. Les personnes ici n’ont pas le choix que de rester ici. La situation sécuritaire ne leur permet pas de rentrer dans leurs villages d’origine, s’indigne Emmanuel Rinck, responsable de nos opérations dans la zone.‘’

Pomper, filtrer, distribuer

Le village n’étant doté que d’un seul point d’eau, nos équipes ont mis au point un dispositif d’approvisionnement en eau depuis une rivière, trop loin du village pour que les plus faibles puissent s’y rendre. En saison des pluies, celle-ci sort de son lit et transforme les environs en marécages qui ne s’arrêtent qu’à l’orée du village. ‘’Pompée directement dans les marécages ou dans des puits que nous creusons pour retenir l’eau, l’eau est alors filtrée et stockée par nos soins pour la distribution. En revanche, quand vient la saison sèche, le marécage se retire. Il nous faut alors aller pomper directement dans la rivière.’’

‘’Que faire ? Les laisser mourir de soif !?’’

Face à cette situation, une seule solution : l’approvisionnement en eau par camion. Malheureusement, cette solution est très onéreuse et ce n’est pas une solution de long terme. ‘’Mais c’est la seule. Nous ne voyons pas d’autres solutions pour ces personnes. Que faire ? Baisser les bras ? Partir en laissant 13000 personnes face à leur problème, les laisser mourir de soif ? Nous ne pouvons nous y résoudre. Nous avons besoin du soutien de tous pour pouvoir poursuivre notre aide à ces personnes victimes de l’indifférence’’.

  • 12,3 millions d'habitants
  • 50,6% de taux de pauvreté
  • 169ème sur 188 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 226 000 personnes secourues

NOTRE PROJET EST EN DANGER,
NOUS AVONS BESOIN DE VOTRE SOUTIEN

Le dispositif que nous avons conçu pour venir en aide aux habitants d’Aburoc s’arrêtera
si nous ne trouvons pas rapidement des financements.
Pour poursuivre notre action humanitaire, nous avons besoin de 254 000€.
Ce montant nous permettra de financer le transport d’eau potable par camion-citerne,
de réaliser cinq forages et de distribuer des kits d’hygiène aux familles sur place.

 

JE FAIS UN DON