www.solidarites.org

Liban : les réfugiés syriens face au dilemme de l’hiver

Publié le mardi 18 décembre 2018

Se nourrir, envoyer ses enfants à l’école ou garder quelques deniers pour s’acheter de quoi se chauffer ? Chaque année, en hiver, les réfugiés syriens du Liban sont face à un dilemme impossible. Pour les aider, nos équipes adaptent leur réponse en fonction des saisons.

Si la neige n’est pas encore là, le froid, lui, s’est bien installé. Les courant d’air traversent les abris des réfugiés, l’humidité s’infiltre sous les tentes et les pluies abondantes détrempent les sols qui se gorgent d’eau : les conditions de vie des réfugiés syriens du Liban, en hiver, se dégradent fortement par rapport aux saisons plus clémentes. Pour améliorer leur quotidien, nos équipes adaptent leur réponses tout en maintenant des activités indispensables comme l’accès à l’eau. Distributions de matelas ou de couvertures viennent ainsi s’ajouter à une réponse déjà très ciblée.

  • 5,5 millions d'habitants
  • 28,6% de taux de pauvreté
  • 72ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 75 000 personnes secourues

” Bonjour, je m’appelle Caroline Bouvard, je suis la Directrice Pays de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL ici au Liban. Aujourd’hui, je m’adresse à vous afin de parler des conditions de vie des réfugiés syriens dans ce pays. Comme vous pouvez le voir derrière moi, de nombreux réfugiés syriens vivent dans des conditions difficiles, dans des tentes ou dans ces immeubles inachevés. L’hiver s’installe dans le pays, les températures chutent. Les conditions de vie vont devenir de plus en plus difficiles. Bientôt ces réfugiés devront choisir entre chauffer les tentes, envoyer leurs enfants à l’école ou même nourrir leurs familles.
C’est dans ce contexte que SOLIDARITÉS INTERNATIONAL soutient les réfugiés, en distribuant par exemple des couvertures ou des matelas, et en continuant nos activités mises en place tout au long de l’année : eau potable, assainissement et amélioration des logements. Dans le mois à venir, les réfugiés syriens devront faire face à de nouveaux chocs : les inondations fréquentes à cette période peuvent détruire leurs biens. Dans ce contexte, le soutien apporté par la communauté internationale est vraiment important. C’est pourquoi nous faisons appel à vous aujourd’hui. Pour nous aider à maintenir les activités qui permettent aux réfugiés syriens de continuer à vivre dans la dignité et dans des conditions décentes. Nous vous remercions d’avance.”
Caroline BOUVARD, directrice pays de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL au Liban

Avec un don de 100€, vous offrez 100 jours d’eau potable pour une personne.
Soit 25 euros après déduction fiscale

JE FAIS UN DON

 

© Vianney Le Caer / SOLIDARITÉS INTERNATIONAL