Afghanistan : synergies et innovation pour une vie meilleure dans les communautés rurales

Publié le mercredi 13 septembre 2017

Dans les provinces montagneuses de Bamyan et du Wardak, au centre de l’Afghanistan, l’agriculture et les conditions de vie sont difficiles : enclavement, climat rude, peu de terrains agricoles, érosion …
Paysans, artisans, autorités locales et ONG se mobilisent pour rendre la vie meilleure.

‘’Avec une véranda et une cuisinière construites par les artisans, un tandoor cap acheté au bazar, et une formation pour les utiliser, nous avons un nouvel endroit chaud pour laver, coudre, recevoir les gens, sécher le linge, et laver les enfants l’hiver. Nous utilisons aussi moins de bois l’hiver. Et il n’y a plus de fumées dans la cuisine’’. Ce témoignage de Fatima, mère de six enfants, est la conséquence directe du travail mené conjointement depuis plusieurs années par les différents acteurs de l’aide humanitaire dans la région. La preuve aussi que ces projets communs offrent une synergie efficace qui profite aux communautés et rend la vie en zone rurale un peu moins rude.

  • 31,3 millions d'habitants
  • 35,8% de taux de pauvreté
  • 171ème sur 187 pays pour l'indice de pauvreté
  • 130 000 personnes secourues

3 domaines d’activités pour une innovation collective

Pour arriver à ce résultat, les différents acteurs, paysans, artisans, autorités locales et ONG, se sont mobilisés dans trois domaines dans le cadre d’un programme de trois ans en consortium avec Solidarités International, GERES et Madera. Tout d’abord, il a fallu s’intéresser à l’agriculture et l’élevage en introduisant de nouvelles techniques (fertilisation, compost, irrigation, serres, soins vétérinaires, amélioration des étables) avec des paysans devenus référents techniques dans leur village, des potagers collectifs de démonstration et des Champs Ecoles Paysans.
L’énergie domestique a été le deuxième point sur lequel les acteurs se sont concentrés en adaptant et en diffusant des équipements nouveaux (vérandas, cuiseurs solaires) ou en améliorant ceux déjà existants (cuisinières, tandoor cap). Plus de 100 artisans ont été associés et formés pour produire ces innovations, à des prix acceptables.
Enfin, c’est avec la gestion des ressources naturelles (eau, pâturages, biodiversité) que ce sont fait les dernières innovations grâce à l’action de Conseils Communautaires des Pâturages et d’associations d’usagers de l’eau (définition collective des plans de gestion du bassin hydrographique).

Innover pour et avec les communautés

Chaque innovation, même modeste, constitue un progrès pour de meilleures conditions de vie et résulte d’une méthodologie participative associant connaissances des ONG et intégration des pratiques et moyens locaux pour une meilleure appropriation comme en témoigne Abdul Malik, responsable du Conseil Communautaire des Pâturages. ‘’La gestion communautaire des pâturages a été organisée avec l’ONG et les éleveurs. Nous identifions des endroits où nous ne prélevons pas de broussailles, semons de l’alfa-alfa dans la montagne et répartissons les pâturages selon les troupeaux de la communauté. Cette nouvelle utilisation des pâturages permet de réduire les impacts des inondations, catastrophiques les années passées, et est bénéfique pour notre environnement en régénérant la végétation’’.

UN TRAVAIL QUI PROFITE À TOUS

Aujourd’hui ce sont des centaines de personnes consommateurs et producteurs qui profitent de ces innovations et de ces améliorations d’outils traditionnels comme Safar Mohammad, producteur de tandoor cap. ‘’Après ma formation, j’ai présenté le tandoor cap aux gens, j’en ai vendus 400 avec des bénéfices. Les gens sont satisfaits parce que le métal est de bonne qualité. Avant je faisais des foyers, ça m’occupait l’automne et l’hiver, maintenant j’ai une activité toute l’année’’.

*Tandoor Cap : les tandoor sont les foyers traditionnels de cuisson ouverts. L’innovation : un couvercle et une cheminée pour évacuer les fumées, améliorer la combustion et conserver la chaleur.

Cet article a été publié dans le Baromètre des Solutions durables est un support de sensibilisation de mobilisation du grand public, des acteurs de la société civile, des décideurs politiques et du secteur privé. Fruit d’une réflexion collective, il rassemble 22 ONG, associations et organisations convaincues que les innovations ont un rôle-clef à jouer pour atteindre les ODD.
L’édition 2017 du Baromètre des Solutions durables a choisi l’innovation comme porte d’entrée vers un monde plus durable. Au-delà de l’ODD 9 dont elle fait partie, l’innovation peut être considérée comme une véritable dynamique inclusive et ouverte à tous les domaines de connaissances et de savoir-faire. Pour illustrer ce processus, le Baromètre des Solutions durables présente des initiatives originales locales, telles que la création d’applications de e-santé (pp.4-5) ou la mise en place d’entreprise sociale et de partenariats dans les zones frappées par les inégalités (pp.9-12).

Cliquez ici pour télécharger le Baromètre des Solutions durables 2017

Photo: Oriane Zérah SOLIDARITÉS INTERNATIONAL

JE FAIS UN DON