www.solidarites.org

Afghanistan, province de Wardak : soutenir les populations déplacées par le conflit

Publié le mardi 28 juin 2016

Dans la province de Maydan Wardak, des centaines de familles ont dû fuir et fuient encore leur foyer, menacées par un conflit armé récurrent. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL apporte une assistance à ces familles déplacées qui vivent aujourd’hui dans des conditions précaires, près de la capitale de la province, Maydan Shahr.

 

Afghanistan Wardak

Depuis 2011, la province de Maydan Wardak a connu une hausse significative de l’activité des groupes armés opposés à l’Armée Nationale Afghane. Faisant face à l’insécurité, la perte de leur production, le manque d’accès aux marchés etc., de nombreuses familles ont pris la décision cruciale de laisser derrière elles tout ce qui leur appartenait pour s’installer dans des zones moins dangereuses. Début Janvier 2015, l’UNHCR a rapporté que 27 794 personnes étaient déplacées dans le Maydan Wardak à cause du conflit, et que bon nombre d’entre eux se trouvaient dans le district périphérique de Maydan Shahr.

Amina a quitté sa maison à cause des conditions de vie trop dangereuses. « Mon mari a été tué pendant le conflit, lorsque des troupes sont venues dans notre village. Maintenant, je vis seule avec mes enfants. La situation est dangereuse à cause du conflit qui perdure, et il n’y a pas d’école pour mes enfants ».

Soutien d’urgence aux déplacés

La plupart des familles déplacées arrivent à Maydan Shahr sans rien et comptent sur le soutien des communautés hôtes locales. Sans sources de revenus, ils doivent emprunter de l’argent pour louer une chambre ou une maison, et acheter de la nourriture. « Je vis avec la famille de mon cousin dans une maison. J’ai loué deux chambres dans l’arrière-cour pour mes sept enfants et moi » explique Amina. « A Maydan Shahr, je n’avais ni nourriture ni revenu, […] notre situation était vraiment mauvaise. Aujourd’hui, on utilise seulement de la nourriture de mauvaise qualité pour économiser de l’argent ». Cette situation affecte également les communautés hôtes déjà vulnérables à cause d’un conflit persistant. Il est en effet fréquent de voir des ménages vivre à 12 ou 16 personnes dans une seule maison ou une petite enceinte aménagée.

Depuis 2015, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a apporté une aide d’urgence aux familles déplacées ainsi qu’aux communautés hôtes. Une assistance en cash a été apportée à des centaines de familles dans le but de couvrir leurs besoins alimentaires durant l’hiver rigoureux. Plus récemment, un soutien à des activités de cuisine, élevage de volailles ou de chèvres a été mis en place pour permettre aux bénéficiaires de retrouver une activité et d’obtenir une source régulière de revenu et de nourriture.

Enfin, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL évalue régulièrement la malnutrition auprès de tous les jeunes enfants de la ville. Les enfants qui souffrent de malnutrition aigüe sont transférés aux ONG médicales partenaires.« SOLIDARITÉS INTERNATIONAL m’a fourni des volailles, et grâce à cela je gagne 50 à 60 afghani par jour (0.70 à 0.85 USD). Je trouvais cette activité tout à fait appropriée à ma situation de femme seule car elle m’apporte en même temps de quoi manger et un revenu » explique Amina.

Etendre la portée de l’aide

Si de nombreuses personnes se sont installées à Maydan Shahr, de nombreuses familles vulnérables n’ont pas la capacité ou la volonté de partir de leurs maisons, ou peuvent uniquement s’établir dans de plus petites villes. Beaucoup d’ONG ou institutions nationales n’ont pas accès à ces personnes à cause du conflit. Un nouveau « Programme de Réponse d’Urgence » permet aux équipes de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL d’apporter différents types d’aides aux victimes de conflits ou de catastrophes naturelles et de couvrir leurs besoins immédiats.

Soutenez nos équipes sur le terrain

JE FAIS UN DON 

  • 31,3 millions d'habitants
  • 35,8% de taux de pauvreté
  • 171ème sur 187 pays pour l'indice de pauvreté
  • 130 000 personnes secourues