www.solidarites.org

Bangladesh : transformer l’eau de pluie en eau potable

Publié le vendredi 20 mai 2016

Depuis le début du mois d’avril, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL développe un projet-pilote visant à améliorer l’accès à l’eau potable grâce à la collecte des eaux de pluie dans le district de Satkhira, dans le sud-ouest du pays.

C’est l’une des zones les plus pauvres et vulnérables aux catastrophes naturelles du  Bangladesh. Parmi les problèmes chroniques auxquels le district de Satkhira doit faire face figure celui de l’accès à l’eau potable.

Une étude menée par SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a révélé un nombre important de puits non protégés, endommagés ou mal scellés ainsi que la présence de source polluante (notamment de l’arsenic) à proximité de 40% des points d’eau. “Cette situation est due à la récurrence des catastrophes naturelles et à la conséquence des activités humaines, explique Beatriz Navarro Rubio, notre chef de mission sur place. Le réseau de digues et de canaux de drainage construits par le gouvernement comme protection contre les cyclones et l’intrusion d’eau saline a contribué à l’envasement des cours d’eau. Il a réduit la capacité de drainage et aggravé le phénomène de stagnation des eaux entre les digues. Résultat : on estime que 70% de la population de Satkhira n’a pas accès à de l’eau potable.

Aggravée par les pertes agricoles régulières et les faibles sources de revenus, cette situation a un impact important en termes de sécurité alimentaire et de niveaux de pauvreté. Entre 30 et 37% des enfants de moins de 5 ans sont en sous-poids. Et près de 30% de la population du district vit en dessous du seuil de pauvreté.

Boire l’eau de pluie

Bangladesh projet pilote GRD

Face à cette situation, les équipes de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL ont lancé un projet pilote à Assaouni Upazila dans le district de Satkhira afin d’améliorer l’accès à l’eau potable des enfants et des foyers vulnérables.

Nous avons prévu d’installer un système de collecte des eaux de pluie dans une école. Des purificateurs domestiques seront également distribués dans 40 foyers pour réduire le risque de contamination secondaire durant le transport et le stockage de l’eau. Mais ce projet ne fonctionnera dans le temps que si les communautés se l’approprient. Nous allons donc former des Comités de Gestion de l’Eau à la maintenance de cette infrastructure. Les foyers ciblés et les écoliers participeront à des sessions de sensibilisation à l’hygiène. Les familles recevront un kit hygiène contenant des produits de nettoyage pour l’entretien des infrastructures.

Un projet innovant à l’impact important

‘’Nous avions déjà accompagné Solidarités International lors de sa réponse d’urgence au Népal après le séisme d’avril 2015, explique Nicolas Rochas, de l’agence d’urbanisme et de développement du Pays de Saint Omer Flandre Intérieure. Nous avons pu comprendre la réactivité, le professionnalisme de ses équipes et suivre l’affectation des fonds. Avec ce projet, nous allons poursuivre ce partenariat sur une réponse de plus long terme dans un contexte différent. Nous avons choisi de nous impliquer car ces projets pilotes sont des dispositifs expérimentaux difficilement éligibles à certains appels à projet. Mais c’est avant tout car c’est un projet pilote novateur au budget limité mais à l’impact important que nous avons choisi de le financer. Et c’est cela qui nous motive à apporter notre soutien à Solidarités International, une organisation qui ne s’arrête pas à une simple approche de réalisation technique mais qui implique les populations et leur donne les outils pour l’entretien et la gestion durable des infrastructures mises en place. Ce projet est aussi l’occasion pour nous de partir sur le terrain, d’être associés plus en profondeur afin d’avoir une meilleure connaissance du milieu et ainsi renforcer encore nos capacités.‘’

S’il est accepté par les populations, ce projet qui bénéficie aujourd’hui à 440 personnes sera répliqué à grande échelle dès 2017 afin de lutter contre le manque d’eau chronique dans cette zone du pays.

Venez en aide aux populations

JE FAIS UN DON 

 

  • 156,6 millions d'habitants
  • 31,5% de taux de pauvreté
  • 142ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 491 818 personnes secourues