Bangladesh : des kits de survie pour les réfugiés

Publié le vendredi 15 septembre 2017

Depuis le 25 août et la reprise des violences au Myanmar, des centaines de milliers de personnes affluent vers le Bangladesh. Des familles qui arrivent traumatisées et complètement démunies, après avoir marché pour certaines des jours et des nuits en ayant laissé toute leur vie derrière elles.

Ils arrivent par milliers chaque jour. Beaucoup d’enfants et de personnes âgées, avec juste leurs vêtements sur le dos. Des réfugiés blessés par balle ou brûlés. Les yeux hagards, vides, toutes ces personnes qui ont visiblement fui à la hâte et vécu des horreurs, ont l’air perdues.

Pour Hélène Daniel, chef de mission de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL au Bangladesh, cette situation est catastrophique. ‘’En moins de 3 semaines, près de 400 000 personnes sont arrivées ici, certaines fuyant leurs villages incendiés dont on voit encore au loin la fumée s’élever dans le ciel. Au bout de leur exode, elles finissent par s’installer dans des champs boueux et un total dénuement.’’

Le pire, c’est que l’afflux continue

Dans le district de Cox’s Bazar, où les équipes de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL agissent depuis 2008, l’ampleur des besoins n’a jamais été aussi importante. D’autant que des dizaines de familles arrivent encore, exténuées, chaque jour.

Sur la route depuis parfois une semaine, ces familles fatiguées, épuisées et malades, ont faim et soif. Elles ont besoin d’eau potable, de nourriture, d’abris et de soins. L’arrivée de centaines de milliers de réfugiés a par ailleurs provoqué une nouvelle pression sur les ressources et provoque une augmentation sensible des besoins des communautés d’accueil comme des réfugiés. L’assistance humanitaire des ONG et la mobilisation du plus grand nombre s’avèrent indispensables pour arriver à couvrir les besoins de tous.

Portant assistance à ces familles démunies, nos équipes humanitaires construisent déjà des toilettes, aménagent des points d’eau et distribuent des kits de survie (abris, biens d’hygiène et de première nécessite). Il s’agit pour elles de couvrir un maximum de besoins et d’améliorer de toute urgence la situation sanitaire de ces personnes qui ont déjà tout perdu.

Apportez votre soutien aux familles réfugiées

JE FAIS UN DON

 

  • 156,6 millions d'habitants
  • 31,5% de taux de pauvreté
  • 142ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 491 818 personnes secourues