www.solidarites.org

Nigeria : l’extrême urgence d’intervenir à Monguno

Publié le lundi 8 août 2016

Août 2016. En réponse à l’urgence de la crise nutritionnelle qui touche de plein fouet le nord-est du Nigeria, les équipes de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL interviennent actuellement dans l’état de Borno sur la ville de Monguno.

Témoin de l’extrême précarité des victimes collatérales d’une crise aussi peu médiatisée qui affecte aujourd’hui le Nigeria, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a décidé d’intervenir sans attendre le soutien des bailleurs institutionnels. Grâce à la générosité de ses donateurs, les équipes se sont déployées afin de répondre ainsi à la prime urgence de la malnutrition sévère qui frappe des milliers d’enfants.

2016 NIG Urgence Monguno Article-Thomas-2 1 680X450

Une crise méconnue

Située à 80 km à vol d’oiseau de Maiduguri, la capitale de l’Etat, la ville de Monguno est affamée. Coupée du monde pendant plusieurs mois et enfermée dans ses murs derrière la sécurité relative des fortifications, elle a changé de mains entre les insurgés et l’armée nigériane jusqu’en février 2015. Aujourd’hui, elle accueille 150 à 200 000 habitants dont près de la moitié sont des déplacés. Des trois routes qui la connectent aux agglomérations voisines, seule celle en direction de Maiduguri est encore praticable car protégée par 6 checkpoints, ce qui ne réfrène pourtant pas les embuscades de groupes armés telles que celle qui a ciblé l’Unicef et Médecins Sans Frontières jeudi 28 juillet sur un tronçon similaire.
Des mois et des années d’insécurité sur les routes et d’embargo sur le carburant pour empêcher la revente sur le marché noir aux groupes armés ont transformé la population déplacée en une foule dense qui se masse dans les camps de fortune qui s’improvisent là où furent jadis collèges et écoles.

2016 NIG Urgence Monguno Article-Thomas-2 3 680X450

Des familles vulnérables frappées par l’inanition

Les équipes de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL soutiennent les structures sanitaires locales qui prennent en charge les enfants dénutris amenés par leur mère en un flot continu à la seule maternité fonctionnelle de la ville. La réhabilitation de puits et la construction de latrines devraient permettre de lutter contre le manque d’accès à l’eau potable et à l’hygiène, des facteurs méconnus mais aggravants de la malnutrition pour ces familles vulnérables frappées par l’inanition. A l’instar du manque de nourriture, la consommation d’une eau insalubre accélère la perte de poids en provoquant des maladies hydriques chez les plus vulnérables.
Les équipes procèdent donc à la réhabilitation de points d’eau, la construction de latrines, la promotion de l’hygiène et le référencement médical de cas de malnutrition aiguë sévère dans le camp de déplacés le plus important de la ville, dont la population est estimée à 30 000 personnes.

2016 NIG Urgence Monguno Article-Thomas-2 2 680X450

Un devoir d’alerter

L’action de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL reste cependant insuffisante pour couvrir l’ensemble des besoins de base des déplacés qui n’ont pour la plupart pas d’accès à l’habitat autre que des cabanes de paille efflanquées, ni à des services de santé car tous les hôpitaux ont fermé les uns après les autres faute d’approvisionnement, à de la nourriture en quantité suffisante, à l’eau potable, à l’éducation pour leurs enfants, à la sécurité et la dignité…
Très peu d’organisations d’urgence ont pris conscience de la gravité de la situation à Monguno dont la précarité risque de s’accroitre si la communauté humanitaire n’intervient pas massivement. La saison des pluies débute et amène avec elle son lot d’inondations, de routes embourbées, de vecteurs de paludisme. Le choléra risque également de se propager car il est déjà endémique dans cette région du Nigeria.

Photos : © Thomas Gruel / SOLIDARITÉS INTERNATIONAL  

Soutenez la population de Monguno

JE FAIS UN DON

  • 178,5 millions d'habitants
  • 62,6% de taux de pauvreté
  • 152ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 99 209 personnes secourues