www.solidarites.org

Nigeria

Une crise humanitaire aggravée par un contexte sécuritaire volatile
2,7 millions de personnes ont été déplacées dans le Nord-Est
7,7 millions de personnes dans le besoin et dans des zones accessibles dans le Nord-Est
4,5 millions de personnes ont besoin d'eau potable dans le Nord-Est
390 000 personnes secourues

Contexte

Depuis 2009, l’insécurité grandissante dans le Nord-Est du pays le plus peuplé d’Afrique génère des mouvements de populations continus et accroit des besoins déjà importants. Avec plus de 2,7 millions de personnes déplacées, l’Etat de Borno – qui a vu naître le mouvement Boko Haram – reste l’épicentre de la crise.

Fuyant les exactions et les attaques des groupes armés, les populations se réfugient dans les villes considérées comme sécurisées, dont l’enceinte est entourée de tranchées creusées par l’armée, à l’instar de Maiduguri, Dikwa, Ngala et Monguno, où SOLIDARITÉS INTERNATIONAL intervient depuis 2016. Dépourvus de toute ressources et moyens de subsistances, ces déplacés vivent au sein des familles locales – qui se retrouvent contraintes de partager leurs maigres ressources – ou, pour la majorité, dans des camps. Ces camps surpeuplés deviennent souvent des lieux propices à l’éclosion d’épidémies et à leur transmission rapide au sein de la population (maladie hydrique, choléra, COVID-19, etc.).

Le nombre de personnes dans le besoin n’a cessé d’augmenter au cours des dernières années. Dans les zones encore accessibles par les acteurs humanitaires, il est attendu que le nombre de personnes dans le besoin passe de 5,9 à 7,7 millions entre 2020 et 2021. L’accès aux services de base et aux ressources reste donc très critique pour les déplacés et leurs communautés hôtes. A l’insécurité alimentaire alarmante s’ajoute un accès insuffisant à l’eau, l’assainissement, l’hygiène, ainsi qu’aux soins de santé, créant une vulnérabilité extrême en cas d’épidémie de maladies hydriques, telle que le choléra qui reste endémique dans la région, et dans le contexte actuel de la pandémie de COVID-19.

  • 201 millions d'habitants
  • 40% de la population vit sous le seuil de pauvreté national
  • 158ème sur 189 pays pour l'Indice de Développement Humain

Notre action

  • Année d'ouverture
    de la mission 2016
  • Équipe 18 internationaux
    220 nationaux
  • Budget 9,5M€

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL intervient dans les villes de Maiduguri, Monguno, Ngala et Dikwa dans l’Etat de Borno mais est aussi en mesure de se déployer pour des réponses d’urgence choléra dans l’Adamawa ou le Yobe States. L’approche de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL s’articule principalement autour de la réponse aux besoins urgents en eau, assainissement, hygiène, sécurité alimentaire et abris/articles ménagers essentiels, ainsi que la prévention et la réponse aux épidémies. En parallèle de cette réponse d’urgence, et malgré les contraintes d’accès et une insécurité croissante dans le Nord-Est, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL parvient à maintenir des activités de relèvement précoce, notamment de relance des moyens de subsistance des populations.

Dotées d’une forte capacité de réponse d’urgence, les équipes de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL travaillent en coordination avec des acteurs de santé afin de lutter contre la malnutrition et les épidémies récurrentes de maladies hydriques ou le COVID-19.

Pour faire face au choléra, les équipes apportent une réponse rapide, incluant la désinfection des domiciles, la chloration des points d’eau et la distribution de « kits choléra » afin d’enrayer les pics d’épidémie, et SOLIDARITÉS INTERNATIONAL assure en outre la coordination de la Task Force Choléra au Borno et ponctuellement dans les Etats voisins d’Adamawa et de Yobe.

Afin d’assurer une réponse aux besoins vitaux des populations dans les zones les plus difficiles à atteindre, les équipes adoptent une approche intégrée. Ces interventions répondent aux besoins les plus urgents mais travaillent aussi sur le plus long terme en construisant ou réhabilitant des infrastructures durables insuffisantes ou non fonctionnelles.

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL forme et équipe la communauté afin qu’elle soit en mesure de maintenir durablement les infrastructures fournies.

Enfin, pour limiter la propagation du COVID-19, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a su adapter sa réponse en sensibilisant aux gestes barrières les populations présentes dans ses zones d’interventions, en construisant de nouvelles stations pour se laver les mains et en distribuant des kits d’hygiène entres autres.

Partenaires

European Union (ECHO), BHA/OFDA, Centre de Crise et de Soutien, Programme Alimentaire Mondial, Nigeria Humanitarian Fund (NHF/OCHA), UNICEF, Europeaid

Notre impact

eau hygiène et assainissement

Accès aux services et infrastructures de base

224 994 personnes bénéficiaires

– EAH et Santé : équipement des centres de santé en infrastructures hydrauliques et sanitaires
– Construction de forages et réhabilitation de points d’eau
– Construction, rénovation et entretien des latrines
– Création et formation de comités d’assainissement et distribution de kits d’entretien des latrines
– Gestion des déchets
– Assainissement de l’eau contenant de l’arsenic
– Contrôle de la qualité de l’eau

beneficiaires aide humanitaire

Autonomisation et résilience des populations vulnérables

16 773 personnes bénéficiaires

– Formation à des activités génératrices de revenu
– Distribution de bétail (moutons et chèvres)
– Distribution de semences et d’outils pour la relance des activités agricoles

Réponse multisectorielle aux urgences

98 019 personnes bénéficiaires

– Distribution de kits d’hygiène
– Approvisionnement d’eau en urgence par camion
– Sensibilisation aux gestes barrières face au COVID-19
– Construction de stations pour se laver les mains
– Campagnes de promotion de l’hygiène
– Réponses aux épidémies dans un délai de 72h (désinfection des domiciles, distributions de kits choléra, analyse et chloration des points d’eau…)

Pour toute information vous pouvez contacter Raphaëlle Goepfert.

Raphaëlle Goepfert

Postes à pourvoir

18
Au siège
71
Sur le terrain
9
En stages