Règles de confidentialité et cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus

J'ai compris

banniere

"Rien n’est plus satisfaisant que de savoir qu’on a contribué à sauver des vies"

Arrivée chez SOLIDARITES INTERNATIONAL depuis le mois d’août 2016, Saara Bouhouche, qui a intégré l’équipe d’urgence en tant que cheffe de mission, a depuis longtemps l’humanitaire chevillé au corps.

 

De l’évènementiel à l’humanitaire

Après des débuts dans la communication, je suis devenue consultante dans le même secteur mais au bout de quelques années, j’ai rapidement été rattrapée par l’envie de voyages et de rencontres. Travailler dans le secteur humanitaire me permet de me remettre en question en permanence, de questionner mes certitudes et ma vision du monde. Bref, de grandir. C’est un travail difficile et souvent épuisant tant physiquement que moralement. Mais rien n’est plus satisfaisant que de savoir qu’on a contribué à sauver des vies. Mon parcours reflète ma personnalité : la communication est mon outil, l’art et l’engagement associatif me nourrissent tandis que mon investissement dans l’humanitaire me permet de m’épanouir.

Saara Bouhouche cheffe de mission

Le challenge de l’équipe d’urgence

Aujourd’hui, je fais partie du département Urgence de SOLIDARITES INTERNATIONAL qui compte une équipe fixe au siège et une équipe mobile de 3 personnes - (ERT) dont je suis la Cheffe de Mission. Mon rôle est de soutenir le Desk Manager dans le suivi et l’analyse des besoins humanitaires dans le monde et de conduire la réponse d’urgence avec mon équipe dans les pays ciblés par SOLIDARITES INTERNATIONAL lorsqu’une crise se déclare (guerre ou catastrophe naturelle). Et c’est bien cela que je suis venu chercher ici : le challenge toujours renouvelé par des missions à chaque fois différentes.

Yémen, un pays qui souffre

Ma dernière mission en date ? Le Yémen. Ça été ma 1ere mission humanitaire sur le terrain, il y a déjà quelques années. A l’époque, j’y ai passé presque un an. C’est un pays tellement beau, riche et intéressant. Les Yéménites sont incroyablement attachants et chaleureux. Il y a quelque chose de mystérieux dans ce pays que je ne saurais décrire. Les paysages sont uniques, l’Histoire du pays est magique et l’architecture de la vielle Sanaa est renversante. Mais c’est également un pays qui souffre profondément et depuis longtemps. La population meurt à petit feu, les luttes de pouvoir font rage et les intérêts stratégiques des gouvernements alliés aux différentes parties asphyxient la population. Voir ce peuple si généreux souffrir de la guerre et mourir dans l’indifférence de la communauté internationale me révolte. 17 millions de personnes qui souffrent d’insécurité alimentaire c’est autant de personnes qui risquent de mourir de faim si on ne fait rien. Et je ne peux pas rester silencieuse sur cette terrible catastrophe !

Photo : Thomas Gruel

Soutenez nos équipes partout dans le monde

JEFAISUNDONBLEU

Partager cet article

FaLang translation system by Faboba

En toute transparence

91,3 %
de nos ressources
affectées aux
populations
démunies
En savoir plus

Abonnez-vous à la NEWSLETTER


bouton-abonnement2


Restez informé :

> La newsletter
> Le journal

Solidarités International
89, RUE DE PARIS
92110 CLICHY LA GARENNE
FRANCE
Tél : + 33 (0)1 76 21 86 00
Fax : + 33 (0)1 76 21 86 99
> CONTACTEZ-NOUS