www.solidarites.org

Tchad : combattre la malnutrition dans la région du Batha

Publié le mercredi 3 octobre 2018

[L’INSTANTANÉ]
Présentes au Tchad depuis 10 ans, nos équipes interviennent notamment pour apporter une aide nutritionnelle à la population. En particulier aux femmes allaitantes et aux enfants de moins de 5 ans, les plus vulnérables à la malnutrition. 280 000 enfants de moins de 5 ans en seront atteints cette année.

C’est le cas du petit Amani sur cette photo prise et commentée par le photographe Gwenn Dubourthoumieu en août 2018 au Tchad.

Sur la photo, nous voyons Pascaline Bazart, membre de l’ONG SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, tenant la main d’Amani, petit garçon de 18 mois souffrant de malnutrition aiguë sévère, la forme la plus grave de malnutrition.

La photo a été prise en août 2018, dans l’hôpital régional d’Ati, chef-lieu du Batha, région au centre du Tchad. Une région particulièrement aride où 8 mois dans l’année il n’y a aucune pluie.

La période de soudure, période qui s’étend de l’épuisement des réserves de la récolte précédente à la prochaine récolte, est particulièrement longue cette année au Tchad. Les récoltes de l’année précédente ont été très mauvaises.

On estime que plus de 900 000 personnes au Tchad ont déjà épuisé leurs réserves et sont donc susceptibles de souffrir de la faim. Si rien n’est fait dans les prochains mois, pas loin de 300 000 enfants pourraient souffrir de malnutrition aiguë sévère comme Amani.

  • 13 millions d'habitants
  • 47,5% de taux de pauvreté
  • 184ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 34 103 personnes secourues

VOUS AUSSI, SOUTENEZ la population tchadienne

JE FAIS UN DON