www.solidarites.org

Somalie : témoignages de familles déplacées

Publié le vendredi 27 mai 2016

Le sud de la Somalie est frappée depuis plusieurs années par les conflits et la sécheresse. Les régions de Lower Juba et de Gedo sont en proie à des niveaux de pluies loin d’être satisfaisantes pour les agriculteurs et des conflits entre les Shebab et la mission de l’Union africaine en Somalie AMISOM. Plusieurs familles de déplacés livrent ici un témoignage sur leurs conditions de vie.

2016 SOM IDP family of five

Des déplacements massifs de populations et l’insécurité alimentaire grandissante accablent une région du sud de la Somalie déjà extrêmement vulnérable. La malnutrition, le manque de revenus et les pénuries d’eau qui entraînent des épidémies, poussent de plus en plus de familles sur les routes du déplacement. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL fournit de l’aide à 40 000 personnes déplacées qui sont affectées par cette crise prolongée afin de leur fournir une aide à la sécurité alimentaire et à leur accès à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement.

Une aide toujours aussi nécessaire

Nimo Yusuf Mohamud, une mère de trois enfants originaire de Middle Juba mais aujourd’hui déplacée à Gedo, se dit « très heureuse d’avoir été choisie pour percevoir cette aide, » mais elle dit aussi que « le soutien et une aide continue est encore nécessaire. » Nimo est une de milliers de personnes qui se sont retrouvées sans abri et sans biens de première nécessité. Elle craignait pour la santé de ses enfants, vulnérables aux maladies respiratoire ou liées à l’eau, telles que la pneumonie ou le choléra. Elle a également reçu des coupons alimentaires lui permettant à elle et à ses enfants de recevoir une ration alimentaire couvrant leurs besoins pendant 3 mois, en attendant la prochaine récolte.

2016 SOM IDP female headed household

L’abri et l’alimentation font partie des besoins les plus urgents pour des populations déplacées qui ont dû fuir leur foyer et les enfants sont encore plus vulnérables à la malnutrition dans un tel contexte. Ayan Ali Suge, une mère de cinq enfants, dit qu’elle réussit enfin à surmonter cette épreuve : « Mes enfants de moins de 5 ans auraient pu mourir de malnutrition, mais nous avons pu cuisiner l’aide alimentaire que nous avons reçue. Les bâches qu’on nous a données nous ont permis de construire un abri pour que nous ayons au moins un toit. » Cette aide a été fournie par SOLIDARITÉS INTERNATIONAL avec le soutien de l’agence d’aide alimentaire française CIAA.

L’hygiène pour repousser les risques sanitaires

L’intervention d’urgence de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, soutenue par l’Union européenne, a également permis de couvrir les besoins en eau, hygiène et assainissement des populations, avec la distribution de coupons d’eau donnant accès aux personnes à de l’eau, mais aussi de réhabiliter des points d’eau, de construire des latrines et de promouvoir les bons réflexes d’hygiène. Fatumo Sheikh Muhumed, une mère seule avec 5 enfants elle aussi, explique que sa famille « était très vulnérable et j’en suis la seule responsable. La plupart de mes enfants ont moins de cinq ans et j’ai reçu plusieurs choses qui ont amélioré notre consommation alimentaire mais aussi nos habitudes en hygiène. Maintenant, nous nous lavons toujours les mains après être allés aux latrines et avant de cuire des aliments. Je suis maintenant plus heureuse et reconnaissante de cette aide que des familles telles que la mienne ont reçu. »

2016 SOM IDP mother of five

Le risque de nouveaux déplacements de populations existe dans une crise aussi prolongée que celle-ci, dans le sud de la Somalie. Des familles comme celle de Nimo, d’Ayan ou de Fatumo trouveront toujours des conditions de vie précaires tant que les effets de la sécheresse seront exacerbés par les difficultés de la vie en déplacement.

Permettez à ces familles de vivre dans des conditions plus dignes

JE FAIS UN DON

  • 10,3 millions d'habitants
  • 73% de taux de pauvreté
  • non classé à l'Indice de Développement Humain
  • 145 000 personnes secourues