www.solidarites.org

RDC : les populations locales en première ligne de l’action humanitaire

Publié le lundi 8 novembre 2021

Kevin Goldberg, le directeur général de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, s’est rendu en République démocratique du Congo au printemps 2021 pour appuyer les actions de notre ONG sur place. Il témoigne de l’importance de la collaboration avec la population locale dans la réussite des projets mis en œuvre.

La République démocratique du Congo est le théâtre de conflits incessants depuis des décennies. Fuyant les exactions commises par les différents groupes armés, des millions de personnes déplacées peinent quotidiennement à se nourrir, à avoir accès à l’eau potable, à l’assainissement et souffrent d’un réel manque d’hygiène. Avec plus de 15,6 millions de personnes confrontées à l’insécurité alimentaire, dont 3,4 millions d’enfants en situation de malnutrition aigüe, la crise congolaise est actuellement considérée comme la deuxième plus grande crise alimentaire mondiale. Parallèlement, dans des contextes de vie où l’eau manque et où le respect des mesures d’hygiène essentielles est un défi, la propagation des épidémies de choléra, du virus Ebola et de la COVID-19 est extrêmement rapide.

Une réponse humanitaire multisectorielle

Face à cette situation complexe, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL implémente des projets relatifs à la sécurité alimentaire et à l’eau, l’hygiène et l’assainissement, principalement dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu qui enregistrent la majorité des mouvements de population et la plus grande présence de personnes déplacées internes du pays. Approvisionnement en eau potable en urgence, désinfection des centres de santé et des habitations, distribution de kits « latrine » et « hygiène », animation de sessions de sensibilisation à l’hygiène et organisation de foires alimentaires : grâce à son mécanisme de réponse rapide, notre ONG apporte une aide concrète et en urgence aux communautés affectées. Nos équipes entendent également participer au relèvement durable des populations touchées via la création et la réhabilitation de réseaux d’eau, la mise en place de formations sur les pratiques agricoles soutenables, la distribution de semences et outils agricoles et l’appui au développement d’activités génératrices de revenus.

Le rôle crucial des représentants des communautés

C’est pour soutenir cette réponse multiforme que Kevin Goldberg, le directeur général de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, s’est rendu dans le pays. L’y attendaient des réunions de travail avec les équipes locales, des meetings avec les partenaires opérationnels et des rencontres avec les populations bénéficiaires. Tout au long de sa mission, il a été marqué par le rôle très important joué par les acteurs locaux dans la réussite des projets mis en place. Il donne notamment en exemple les foires alimentaires organisées par SOLIDARITÉS INTERNATIONAL dont le bon fonctionnement repose en grande partie sur la participation active des représentants des populations déplacées, des communautés hôtes et des marchands.

République démocratique du Congo

Contexte et action
  • 99,9 millions d'habitants
  • 77% de la population sous le seuil international de pauvreté
  • 176ème sur 189 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 1 900 000 personnes secourues

En effet, alors que ces marchés accueillent des milliers de personnes déplacées, il est indispensable de former les relais communautaires et les marchands de différents villages à la logistique délicate qu’ils impliquent : vérification des identités, utilisation des coupons alimentaires électroniques, sécurisation de la zone, création d’espaces d’attente, de réception des produits, d’accueil des plaintes…

Les relais se chargent ensuite de diffuser l’information à l’ensemble des participants et participantes. Leur attention et leur efficacité permet de garantir « une rapidité remarquable […] et une souplesse appréciable lors de la remise des marchandises », nous confie une personne déplacée du village de Bedu-Ezekere.

Les représentants de la société civile nous permettent également d’adapter le plus justement possible nos réponses aux besoins de leurs communautés. « Ainsi, à la suite d’attaques, de déplacements ou du dysfonctionnement des infrastructures par exemple, nous pouvons compter sur eux pour nous apporter des informations complémentaires à notre suivi appuyé de la situation. Nous sommes ainsi capables de déployer des solutions correspondant très précisément aux difficultés rencontrées » souligne Kevin Goldberg.

Enfin, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL bénéficie de l’excellente connaissance du terrain de ses employés nationaux, qui facilite grandement la mise en œuvre des programmes au quotidien.

« Certains d’entre eux sont devenus des professionnels de l’action humanitaire après avoir eux-mêmes vécu la deuxième guerre du Congo et connu la vie dans des camps de déplacés ou de réfugiés. Ils possèdent une perception très fine des problématiques et des besoins des populations vulnérables » conclut le directeur général. Les crises en cours en République démocratique du Congo sont extrêmement dynamiques et nécessitent un haut niveau de réactivité. La coopération avec l’ensemble de ces acteurs locaux permet à SOLIDARITÉS INTERNATIONAL de garantir des interventions efficaces et pertinentes, capables de contribuer à la résilience des populations et au renforcement de la stabilité des zones où elle est présente.

Soutenez notre action sur le terrain

> Je fais un don