Sondage : l’accès à l’eau potable, un enjeu important, mais largement sous-estimé

Publié lemardi 15 mars 2016
2,6 millions de personnes meurent chaque année de maladies liées à l’eau et à un environnement insalubre. Les acteurs humanitaires que nous sommes mènent contre ce fléau un combat quotidien. En agissant sur le terrain des crises les plus sévères, mais aussi en faisant entendre au grand public, aux médias et aux instances internationales la voix de celles et ceux qui souffrent de ce manque d’accès à l’eau potable et qui ne peuvent s’exprimer.

Si nous dressons chaque année dans le Baromètre de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement un état des lieux de cette ressource vitale, c’est pour mieux en suivre l’évolution, les réussites, les obstacles, et vérifier que les engagements pris par la communauté internationale sont bel et bien respectés. Dans notre volonté d’éclairer le grand public sur cet enjeu dont l’humanité doit s’emparer pour sa propre survie et son développement, il nous fallait aussi mesurer son intérêt et ses connaissances. C’est chose faite avec ce sondage.

ACCÈS À L’EAU POTABLE : UN ENJEU IMPORTANT  POUR TOUS LES FRANÇAIS

Et pour vous, cet enjeu de l’accès à l’eau potable  dans le monde est-il…

importance eauQuasiment tous les Français (95%) considèrent que l’accès à l’eau potable est un enjeu important
L’accès à l’eau potable est loin d’être un enjeu négligeable pour les personnes interrogées. 95% de nos concitoyens le jugent même important. « Nous ne sommes pas avec cette question sur une priorité « molle », indique Céline Bracq, directrice générale d’Odoxa, puisque 72% des Français estiment qu’il s’agit même d’un sujet très important. Il s’agit donc très clairement d’un sujet, qui, s’il était davantage médiatisé, retiendrait bien l’attention du public. Toutes les catégories de Français partagent d’ailleurs très majoritairement cette opinion, en particulier les cadres et chefs d’entreprise : 74% contre 62% des ouvriers et employés, ainsi que les retraités (83%). »

MAIS 6 FRANÇAIS SUR 10 ADMETTENT UN DÉFICIT D’INFORMATIONS SUR LE SUJET

À propos des questions liées aux problèmes de l’eau dans le monde (accès à l’eau, maladies causées par l’ingestion de l’eau insalubre…). Diriez-vous que vous êtes :

information eau

Mais ils connaissent mal le sujet et sous-estiment très largement les conséquences du problème de l’accès à l’eau potable…
Le public français se sent pour le moment très largement ignorant sur ces questions. 57% des Français se disent mal informés sur ces sujets : 49% « plutôt mal informés » et 8% « très mal ». Les ouvriers et employés seraient les moins informés (65%) et particulièrement les ouvriers (70%).

LA MORTALITÉ DUE AUX MALADIES LIÉES À L’EAU SOUS-ESTIMÉE DE MOITIÉ

Selon vous, combien de personnes meurent chaque année de maladies liées à l’eau et à un environnement insalubre ?

estimation mortalité eau

Dans les faits : 2,6 millions de personnes meurent chaque année du manque d’accès à l’eau potable et à l’assainissement, soit 5 toutes les minutes.
« Dans les faits, le petit « test » que nous avons fait passer à l’échantillon représentatif interrogé montre que l’ampleur de l’enjeu est mal appréhendé, souligne Céline Bracq. Les Français estiment à un peu plus d’un million le nombre de personnes qui meurent chaque année à cause d’un manque d’accès à l’eau potable et à l’assainissement. » Ils sous-évaluent donc de plus de moitié cette conséquence dramatique, puisque ce sont en réalité 2,6 millions de personnes qui décèdent chaque année à cause de ce déficit d’accès.
« Difficile, en effet, pour nous qui avons l’eau courante depuis des décennies, voire pour certains depuis plusieurs générations, d’imaginer que l’eau tue, ajoute Alexandre Giraud, directeur des opérations de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL. Il est moins évident encore d’envisager que ce fléau silencieux et invisible cause plus de décès que les guerres, les catastrophes naturelles ou le sida. C’est pourtant bien le constat dramatique que nous faisons chaque jour sur le terrain et que nous nous efforçons de partager chaque année. »

CONSOMMATION QUOTIDIENNE D’EAU POTABLE : LA QUANTITÉ ESTIMÉE EST QUATRE FOIS INFÉRIEURE À LA RÉALITÉ

En moyenne, combien de litres d’eau potable utilisez-vous chaque jour ?

volume moyen eau

Peu d’entre nous savent combien nous consommons d’eau.
Nos concitoyens sous-estiment enfin très fortement leur propre quantité d’eau potable consommée. Le volume moyen estimé est de 51 litres, soit quatre fois moins que le volume réel consommé par les Français (200 litres) ! Un quart des Français cite même ‘‘ moins de dix litres ’’.
‘‘ Avec cette dernière question, poursuit Alexandre Giraud, nous avons souhaité les sensibiliser à la criante inégalité de l’accès à cette ressource vitale. Les chiffres sur la faible quantité d’eau potable à laquelle l’Afrique subsaharienne a accès (15 litres par jour et par personne) sont moins parlants lorsqu’on évalue aussi mal sa propre consommation. ’’

Finalement, les résultats de ce sondage nous poussent à persévérer dans notre travail d’information, de témoignage et de sensibilisation auprès du grand public.
Loin de nos terrains d’intervention sur lesquels l’accès à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement est un besoin vital, cette action n’en est pas moins importante. Nous espérons que le grand public, expert, déjà sensibilisé ou curieux, trouvera dans ce baromètre les éclairages, les analyses et les informations qui le poussera à son tour à se sentir concerné par ce grand enjeu source de vie et de développement, mais aussi de conflits, de pauvreté, de maladies et de mortalité. Et qu’il sera attentif, vigilant -et critique quand il le faudra- face aux progrès et aux engagements que les décideurs poli¬tiques internationaux et les acteurs de l’eau que nous sommes doivent impulser, suivre et respecter sur les années à venir.

 

Soutenez nos équipes

JE FAIS UN DON 

Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet les 11 et 12 février 2016
Echantillon de 984 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.

S'informer c'est déjà aider plus loin

Les champs marqués d’un astérisque * sont obligatoires.