De l’eau potable pour tous

Le cri d'alarme de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL

“Soit nous creusons des puits,
soit nous creusons des tombes”

Journée Mondiale de l'eau

Près de 3,5 milliards d’êtres humains n’ont encore d’autre choix que de boire une eau dangereuse pour leur santé
alors même que l’accès à l’eau potable et à l’assainissement a été reconnu comme un Droit de l’homme en 2010.
2,4 milliards de personnes ne disposent toujours pas de latrines. C’est 40% de la population mondiale. Résultat : 2,6 millions de personnes
meurent chaque année de maladies liées à l’eau, ce qui fait de l’eau insalubre une des premières causes de mortalité au monde.
Les acteurs humanitaires que nous sommes menons contre ce fléau un combat quotidien, sur le terrain, mais aussi en luttant auprès des instances
nationales et internationales pour faire entendre la voix de celles et ceux à qui nous venons en aide chaque jour.

> NOTRE COMBAT POUR L’EAU POTABLE 

L'eau insalubre, un fléau méconnu & silencieux

2,6
millions de personnes meurent chaque année
des suites de maladies liées à l'eau insalubre
50%
de la population
n'a toujours pas accès à l'eau potable
2,4
milliards
de personnes ne disposent pas de toilettes adéquates
5
personnes
meurent chaque minute des suites de maladies liées à l'eau insalubre
63%
de la population mondiale
sera soumise à un stress hydrique en 2025
2,6 millions de personnes meurent chaque année
des suites de maladies liées à l'eau insalubre
50% de la population
n'a toujours pas accès à l'eau potable
2,4 milliards
de personnes ne disposent pas de toilettes adéquates
5 personnes
meurent chaque minute des suites de maladies liées à l'eau insalubre
63% de la population mondiale
sera soumise à un stress hydrique en 2025

Signez notre manifeste

1. Sauvons des vies grâce à l’accès à l’eau potable et à l’assainissement

Près de 2,1 milliards d’êtres humains n’ont toujours pas accès à l’eau potable. 4,5 milliards de personnes ne disposent pas non plus de services d’assainissement dignes et sécurisés. Résultat, l’eau insalubre tue chaque année 2,6 millions d’êtres humains, dont une majorité d’enfants, du fait des maladies hydriques telles que la diarrhée et le choléra. L’accès à l’eau et à l’assainissement est une urgence humanitaire, agissons !


2. Arrêtons de bafouer le droit humain à l’eau

En juillet 2010, une résolution des Nations Unies a fait de l’eau un Droit de l’Homme. Mais de fait, ce droit est bafoué. Malgré de réels progrès depuis 20 ans, ceux-ci sont beaucoup trop lents. Il faut aller plus vite, accélérer.


3. Exigeons des Etats et des Nations Unies de respecter enfin leurs engagements

En juillet 2015, l’Assemblée Générale des Nations Unies a lancé, à l’unanimité de 195 Etats signataires, les Objectifs de Développement Durable (ODD) pour vaincre la pauvreté dans le monde. Parmi les 17 ODD, l’Objectif 6 vise à garantir l’accès de tous à l’eau potable et à l’assainissement d’ici 2030. Or, dans le Rapport UN Water 2018, les Nations Unies reconnaissent elles-mêmes que ‘’le monde n’est pas sur une bonne trajectoire pour atteindre les ODD d’ici 2030 », notamment l’Objectif eau-assainissement. Et d’en détailler les causes : insuffisance des financements, de la gouvernance et des capacités, notamment dans les pays les moins avancés. Les ODD votés par les Etats ne sont pas contraignants pour eux. Beaucoup d’entre eux ne pourront pas y parvenir avec leurs seuls moyens. Il faut un plan mondial de soutien à ces pays pour atteindre l’Objectif 6 des ODD.


4. Mettons enfin les moyens financiers nécessaires à l’atteinte de l’ODD 6

Le financement nécessaire pour réaliser l’accès universel à l’eau potable et à l’assainissement d’ici 2030 s’élève à 114 Md$ par an. C’est trois fois plus que les investissements actuels ! De plus, il est impératif que les institutions concernées se mettent enfin d’accord sur la réalité des chiffres, sur l’augmentation des ressources financières indispensables et sur leur mise en œuvre pays par pays.


5. Appelons à une meilleure coordination des Objectifs du Développement Durable

Il nous faut sortir de l’approche en silo et coordonner systématiquement l’accès à l’eau avec l’assainissement et l’hygiène. C’est une urgence de santé publique. De même que nous devons coordonner l’Objectif 6 avec chacun des autres ODD dédiés à la santé, à l’alimentation, à l’énergie, au développement durable.


6. Appelons les grandes institutions de développement à gagner en rapidité, en souplesse, en partenariat et en impact

Dans les situations de crise, qu’il s’agisse de catastrophe ou de conflit, il est essentiel de coordonner les réponses d’urgence avec celles de la reconstruction puis de la reprise du développement. Trop lourdes, lentes et coûteuses, les grandes institutions de développement doivent gagner en rapidité et en souplesse, en partenariat et en impact.

7. Préservons l’eau, préservons la paix !

Selon des estimations, 40 % de la population mondiale sera confrontée aux pénuries d’eau d’ici 2050. Les tensions déjà existantes entre usagers de l’eau, voire entre pays, vont maintenant s’aviver et risquent de se transformer en confrontation. Il est urgent d’agir sur le rapport entre l’accès à l’eau et la paix pour les préserver l’une et l’autre.


8. Appelons les Nations Unies à mettre en place un comité intergouvernemental de l’eau

L’eau et l’assainissement sont des réalités locales à gérer sur place, mais également des réalités à l’échelle de la planète nécessitant une solidarité collective. Impossible quand plus de 30 agences internationales sont actuellement en charge de l’eau. Il importe de rendre le dispositif plus efficace en mettant en place un « Comité intergouvernemental de l’eau » au sein des Nations Unies avec un secrétariat permanent.


9. Appelons la France à augmenter son Aide Publique au Développement, ainsi que la part dédiée à l’aide humanitaire

La France doit respecter ses engagements en augmentant son Aide Publique au Développement à 0,55 % du PND d’ici 2022 selon la trajectoire prévue, puis aller au-delà pour atteindre 0,7%. Dans le cadre d’une véritable stratégie qui reste à formaliser, elle doit augmenter la part des dons, la part destinée à l’assainissement, la part pour les pays en crise et les moins avancés. La France doit porter à 10% de son APD son aide humanitaire et s’engager d’ici 2022 à un partenariat avec les ONG à hauteur d’un milliard d’euros par an.


10. Donnons l’exemple

Avec les Objectifs du Développement Durable, le dérèglement climatique, les conflits et les catastrophes, le monde est confronté à d’immenses défis.  Si les Etats sont les premiers responsables, il nous appartient de leur rappeler sans cesse, mais aussi d’y contribuer nous-mêmes au travers d’une multitude d’initiatives qui contribuent à permettre l’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène pour tous dans le monde en 2030. C’est dans ce but  que SOLIDARITÉS INTERNATIONAL se bat chaque jour pour sauver des vies dans la durée.

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL
AIDER PLUS LOIN

Répondons Solidarites SOLIDARITES INTERNATIONAL

Je signe le manifeste

Vos coordonnées sont notamment utilisées pour vous envoyer notre newsletter mensuelle. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Vos coordonnées sont notamment utilisées pour vous envoyer notre newsletter mensuelle. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Soudan du Sud : creusons des puits, sauvons des vies

“Nous sommes extrêmement inquiets pour la survie des populations d’Aburoc au Soudan du Sud.
Malgré les efforts de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL et de ses partenaires, l’accès à l’eau est extrêmement limité.
Arthur Maurus, chargé de programmes au Soudan du Sud.

En direct du terrain

7 litres d’eau. A peine la contenance d’une chasse d’eau en France. C’est pourtant bien ce dont doivent se contenter chaque jour les
13 000 personnes réfugiées à Aburoc au nord-est du pays, un village perdu non loin de la frontière soudanaise. Mais le pire n’est pas là…

Notre dispositif

Notre objectif est de continuer à approvisionner le village d’Aburoc en eau potable en acheminant 95 000 litres d’eau par jour, dont 500 litres pour maintenir la clinique médicale d’urgence.

Notre projet est en danger,
nous avons besoin de votre soutien

Le dispositif que nous avons conçu pour venir en aide aux habitants d’Aburoc s’arrêtera si nous ne trouvons pas rapidement des financements.
Pour poursuivre notre action humanitaire, nous avons besoin de 254 000€.
Ce montant nous permettra de financer le transport d’eau potable par camion-citerne,
de réaliser cinq forages et de distribuer des kits d’hygiène aux familles sur place.

Vos dons en action

40 soit 10€ après déduction fiscale

Vous offrez un kit d'hygiène à 2 familles

Je donne

80 soit 20€ après déduction fiscale

Vous offrez 1 mois d’eau potable à 5 familles

Je donne

160 soit 40€ après déduction fiscale

Vous offrez 2 mois d’eau potable à 5 familles

Je donne
92,1%de nos ressources
affectées aux populations

Un chiffre qui relève d'un choix stratégique, correspondant à notre idée de l'engagement humanitaire.

Aidez-nous à mobiliser en relayant notre message sur les réseaux sociaux :

Le prélèvement automatique, source de vie

Devenez Porteur d’Eau, agissez contre l’eau qui tue
Le prélèvement automatique vous permet de soutenir SOLIDARITÉS INTERNATIONAL de façon régulière et encore plus efficace, en faisant avancer ensemble jour après jour l’accès à l’eau potable pour tous.

En rejoignant le mouvement des Nouveaux Porteurs d’Eau, vous agissez avec nos équipes pour fournir aux populations victimes de conflits ou de catastrophes naturelles, les moyens de se préserver durablement des dangers de l’eau insalubre.

C’est pour nous une force en plus pour notre combat commun

+ D’INDÉPENDANCE pour agir sans attendre quand la situation l’exige.

+ DE RÉACTIVITÉ en cas de catastrophe humanitaire POUR PARTIR EN URGENCE sur le terrain, sans attendre les premiers dons.

+ D’ÉCONOMIES sur les frais de collecte et de gestion des dons : des ressources qui iront directement au profit de nos actions.

C’est pour nous une force en plus pour notre combat commun

+ DE MAîTRISE DE VOTRE BUDGET : vous étalez le montant de vos dons sur l’année.

+ DE TRANQUILITÉ : vous n’êtes plus sollicité(e) par nos appels à dons, sauf en cas d’urgence.

+ DE LIBERTÉ : vous pouvez modifier ou arrêter votre soutien régulier à tout moment, sur simple appel.

+ DE SIMPLICITÉ : vous ne recevez qu’un seul reçu fiscal global, en début d’année.

eau potable soudan du sud

Pour 10€ par mois

Soit 2,50€ après déduction fiscale
Vous protégez la vie d’une famille en la dotant d’éléments essentiels pour se prémunir des maladies hydriques mortelles : savon, chlore, jerrycan, filtres à eau…

Pour 15€ par mois

Soit 3,75€ après déduction fiscale
Vous apportez de l’eau potable en urgence à une famille frappée par la guerre ou une catastrophe naturelle.

Pour 20€ par mois

Soit 3,75€ après déduction fiscale
Vous apportez de l’eau potable en urgence à une famille frappée par la guerre ou une catastrophe naturelle.

S'informer

Les champs marqués d’un astérisque * sont obligatoires.

Vos coordonnées sont notamment utilisées pour vous envoyer notre newsletter mensuelle. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Agissez avec nous

Consacrez un sujet à notre combat pour l’accès à l’eau pour tous en nous contactant.
>  Le Communiqué de Presse

> Le Baromètre 2019 de l’Eau, de l’Hygiène et de l’Assainissement

Contact Presse :
TUGDUAL DE DIEULEVEULT
Responsable des relations presse
Tél : 01 76 21 87 11
Email : tdedieuleveult@solidarites.org

Contact Régies :
Vous souhaitez diffuser notre campagne ? Contactez :
PAULINE MERVEILLE
Chargée de Communication
Tél. 01 76 21 86 05
Email : pmerveille@solidarites.org

Contact Partenaires :
Vous être une entreprise, une collectivité…
VANESSA THOMAS
Responsable des Partenariats
Tél : 01 76 21 86 05
Email : vthomas@solidarites.org

© Vincent Tremeau, Sandra Calligaro/ SOLIDARITES INTERNATIONAL