URGENCE NIGERIA : de l’eau potable pour empêcher une catastrophe sanitaire

Publié le mardi 2 août 2016

Solidarités International lance aujourd’hui un appel à la générosité du public pour éviter une catastrophe sanitaire au Nigeria.

logo-SI-35ans-web-180x180px

« Dans l’Etat de Borno, les taux de malnutrition sévères avoisinent et même dépassent les 15% chez les enfants de moins de 5 ans. Or en Afrique de l’Ouest, 1 cas sur 2 de malnutrition est dû à un environnement sanitaire insalubre. Multiplier les points d’eau potable à Maiduguri et ses environs est donc une urgence vitale. Si une épidémie de choléra devait s’ajouter à la malnutrition, cette situation déjà désastreuse pour ces millions de déplacés se transformerait très certainement en hécatombe. » Thierry Benlahsen Responsable des Urgences de Solidarités International.

Accès à l’eau potable totalement insuffisant, malnutrition, menace du choléra… Dans cette zone au nord-est du pays restée longtemps inaccessible et où quelques 2 millions de personnes sont déplacées, les équipes de Solidarités International lancent en urgence des actions humanitaires vitales à Maiduguri et à Monguno, non loin de la ligne de front avec Boko Haram.

De l’eau potable pour lutter contre la malnutrition…

Dans la ville même de Maiduguri, qui accueille plus de 1,5 million de déplacés fuyant les zones de combat, les taux de malnutrition ont largement dépassé les seuils les plus critiques laissant des dizaines de milliers d’enfants de moins de 5 ans en danger de mort. En lien avec les structures de santé locales, Solidarités International va lutter contre la malnutrition, dont la moitié des cas dans le monde est due à un environnement sanitaire insalubre (OMS).

« Nos équipes vont non seulement équiper les centres de prise en charge d’un accès à l’eau et à l’assainissement, elles vont aussi réhabiliter les nombreux forages détruits et construire des toilettes dans des quartiers surpeuplés et vulnérables de Maiduguri, annonce Thierry Benlahsen, Responsable des Urgences de Solidarités International. De plus, il est aussi urgent d’améliorer le nombre de repas auquel ont accès les familles vulnérables. Nous allons donc soutenir financièrement les foyers les plus affectés par la malnutrition ambiante ».

…et empêcher une épidémie de choléra dévastatrice

Dans cet Etat qui connait chaque année plusieurs flambées de choléra, plusieurs centaines de cas ont déjà été enregistrés. « Alors que l’accès aux soins est totalement insuffisant, multiplier les points d’eau potable est une urgence vitale. Si une épidémie se conjuguait à la malnutrition, cette situation déjà désastreuse pour ces millions de déplacés provoquerait une hécatombe », complète Thierry Benlahsen.

La réhabilitation de puits doit s’effectuer d’autant plus rapidement que les points d’eau sont des endroits extrêmement sensibles, notamment autour des villes les plus au Nord du pays, comme Monguno. « Les personnes qui attendent leur tour plusieurs heures dans des files interminables ont déjà été ciblées par Boko Haram. Notre action vise aussi à minimiser leur exposition, » ajoute Thierry Benlahsen.

L’eau potable étant la base de toute action humanitaire, Solidarités International lance aujourd’hui un appel à la générosité du public pour financer ses actions d’urgence au Nigeria. La santé de millions de personnes est en jeu, et ce aujourd’hui, pas demain !

Contact Presse

Paul Duke, chargé de communication : pduke@solidarites.org
Tel. : (+33) 01 76 21 87 12 – Port. : (+33) 07 60 32 47 04

Porte-paroles

A Paris : Thierry Benlahsen, Responsable des Urgences
A Maiduguri : Philippe Bonnet, Chef de Mission

Visuels

Téléchargez les visuels libres de droits
Tous les crédits photos à attribuer à © Thomas Gruel / Solidarités International

2016 NIG Ouverture Thomas-Gruel 2