www.solidarites.org

Mozambique : contenir le choléra coûte que coûte

Publié le lundi 15 avril 2019

Solidarités international

 

Un mois après le passage du cyclone Idai au Mozambique, la situation s’aggrave de jour en jour. Au 9 avril, on comptabilisait pas moins de 602 morts, plus de 1 600 blessés et 240 000 maisons endommagées ou détruites. Boire, manger, s’abriter, se protéger des maladies, restent ainsi la priorité absolue pour des dizaines de milliers de personnes.

 

L’eau potable : premier rempart contre le choléra

Pour tenter de soulager les souffrances, l’équipe d’urgence de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL apporte un soutien indispensable en termes d’accès à l’eau et à l’hygiène avec en ligne de mire : contenir l’épidémie de choléra.

Quelques 4 072 cas ont été recensés au 9 avril et 7 personnes sont mortes. Et des centaines de nouveaux cas apparaissent chaque jour”, explique Xavier Lauth, responsable de l’équipe d’urgence de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL.

Spécialistes de l’accès à l’eau, nos équipes ont déjà installé une station de traitement de l’eau à 70 kilomètres de Beira, dans la ville de Tica et fournissent ainsi de l’eau potable aux plus de 2 000 déplacés venus s’installer ici. Une seconde station a également été installée à Beira même dans le quartier défavorisé de Maraza. Enfin, face à l’endommagement du réseau, nos équipes, à l’aide de leurs partenaires, vont entreprendre la remise en eau de 3 forages connectés à trois mini réseaux dans la ville de Pavo dans les jours qui viennent.

 

Des milliers de personnes sans abris

Dans la province de Bantua, à Pavo, particulièrement difficile d’accès, des milliers de personnes ont vu leur maisons détruites ou endommagées. Malgré l’isolement de la ville depuis le passage du cyclone, nos équipes ont pu acheminer 7 tonnes de matériel à des centaines de familles qui ont pu retrouver un semblant de foyer et se protéger des intempéries.

En complément de l’accès à l’eau et de la fourniture de kits abris, des kits hygiène (10 savons pour le corps, 5 savons pour la lessive, 2 jerricans de 10 litres) ont aussi été distribués.

La moitié des diarrhées dans le monde pourraient être évitées simplement en se lavant les mains avec de l’eau et du savon. L’hygiène est primordiale dans ce genre de situation. Sans cette aide, le pire est à craindre”, explique Aude Lazzarini, responsable eau, hygiène et assainissement chez SOLIDARITÉS INTERNATIONAL.

 

 

RETROUVEZ LE JOURNAL DE BORD DE NOTRE EQUIPE SUR PLACE

Nos équipes sont à votre disposition pour toute demande d’interview.
CONTACT PRESSE

Tugdual de Dieuleveult
06 64 92 50 37
tdedieuleveult@solidarites.org

 

 

À propos de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL
L’accès et l’assistance d’urgence aux victimes de conflits, de catastrophes naturelles et d’épidémies, prolongée par une aide au relèvement précoce, sont la raison d’être de l’association humanitaire SOLIDARITÉS INTERNATIONAL depuis plus de 35 ans.

L’accès à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement est au cœur de l’expertise de nos équipes et de leur intervention sur le terrain. Présentes actuellement dans une vingtaine de pays, elles apportent une aide humanitaire vitale à plus de 5 millions de personnes, sans aucune autre considération que celle de leurs besoins, dans le respect de leur dignité, sans juger ni prendre parti, fondements de l’action humanitaire.