www.solidarites.org

Choléra au Liban : SOLIDARITÉS INTERNATIONAL apporte une réponse d’urgence

Publié le lundi 24 octobre 2022

[Paris, le 24 octobre 2022] Près de 448 cas de choléra ont été décomptés au Liban en moins de deux semaines. Le pays n’avait pas connu d’épidémie de choléra depuis trente ans. Forte de son expertise en matière de prévention des maladies hydriques, l’ONG SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a pu intervenir dès les premières confirmations de contraction de la maladie. 

À date, 448 personnes ont été identifiées comme ayant été contaminées par le Vibrio Cholerae. 94 de ces cas ont été admis à l’hôpital. Ces contaminations concernent les zones de Tripoli, Akkar et Arsal.  

Cette épidémie est d’autant plus inquiétante qu’elle touche un pays dont les infrastructures sanitaires se sont gravement détériorées ces dernières années.

“Le système libanais de santé publique est déjà fortement affaibli et sous tension au moment où se présentent ces premiers cas confirmés de choléra. Cet état de fait renforce le risque de propagation et accentue la pression sanitaire sur l’ensemble des populations dans nos zones d’intervention au Liban” témoigne Olivier Leconte, directeur pays de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL au Liban.  

Cette nouvelle flambée épidémique survient peu de temps après celle qui sévit en Syrie depuis fin août. L’ONG SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, présente dans de nombreux pays de la région, était particulièrement attentive à la possible propagation de cette maladie fortement contagieuse dans les pays frontaliers de la Syrie. Les équipes sur place se sont donc préparées à la mise en place d’une réponse d’urgence permettant de réduire les risques épidémiques. 

« Dès les premières confirmations de contamination au Liban, dans le Gouvernorat du Akkar, nos équipes ont effectué des campagnes de nettoyage et de désinfection dans de nombreux camps informels. Ces opérations sont encore en cours. Nous menons aussi des activités de transport d’eau potable par camion et de vidange ainsi que des séances de sensibilisation aux pratiques d’hygiène », explique Olivier Leconte.

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL continue parallèlement de surveiller les nouveaux cas suspectés dans les zones les plus à risque et se tient prête à les référer aux acteurs de santé.

 

Contact presse 

Charlotte Nouette-Delorme – 07 85 42 56 99 – cnouettedelorme@solidarites.org 

Site Internet : solidarites.org/fr/ 

Twitter : @Solidarites_Int – Instagram : solidaritesinternational