www.solidarites.org

Yémen : répondre aux besoins malgré les difficultés d’accès

Publié le jeudi 13 décembre 2018

Comment aider des populations dans les zones de conflits quand l’aide humanitaire n’arrive qu’en quantité limité ? Comment accéder à ces populations se déplaçant au grès des combats ? Au Yémen, malgré les obstacles, nos équipes s’efforcent à chaque instant de répondre à ces questions pour fournir une aide indispensable.  

L’accès, l’accès, l’accès. Au Yémen, l’accès, c’est le maître-mot de nos équipes. C’est aussi le principal défi auquel elles doivent faire face. Comment aider des familles coincées dans une ville bombardée ? Comment apporter de l’eau par camion dans des villages de montagne quasi inaccessibles ? Comment fournir un abri à des familles qui se déplacent constamment le long d’une ligne de front ? Johan Lefebvre Chevallier, responsable des opérations au Moyen Orient chez SOLIDARITÉS INTERNATIONAL revient sur cette question.

  • 29,3 millions d'habitants
  • 62% de taux de pauvreté
  • 168 sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain

Malgré toutes ces difficultés, depuis l’ouverture de la mission au Yémen,  nos équipes ont pu venir en aide à plus de 10 000 familles soit plus de 70 000 personnes. Distribution alimentaire, aide monétaire, accès à l’eau potable dans les centres de santé, réhabilitation d’infrastructures sanitaire…. Autant d’activités, gouttes d’eau dans un océan de souffrance, qui n’ont pour simple but que de soulager pour quelques jours, quelques heures, une vie qui n’en a que le nom.

“Bonjour, je m’appelle Johan, je suis responsable des opérations sur le Moyen-Orient pour SOLIDARITÉS INTERNATIONAL. Aujourd’hui, je vais vous parler du Yémen, une crise, une guerre qui dure depuis 4 ans sur laquelle nous, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, on répond depuis décembre 2017, principalement dans les zones du sud.
A la fin de cette année, on a aidé environ 70 000 personnes dans une zone avec des accès, comme vous vous en doutez, très très compliqués, avec une insécurité très importante. On a des équipes qui sont obligées de prendre des risques pour pouvoir aider ces populations qui ont été déplacées plein de fois. On leur donne de la nourriture, on leur donne une aide monétaire pour pouvoir acheter ce dont ils ont besoin, on les aide aussi en eau et assainissement, on fait ce qu’on appelle du transport d’eau par camion et on aide aussi sur les abris pour les populations qui ont été déplacées maintes fois.
Aujourd’hui on aimerait continuer ce combat pour pouvoir aider ces populations qui ont une visibilité limitée de leur futur, avec une crise qui est relativement oubliée, et qui sont sur des besoins et une échelle sans précédent.
Donc je tenais aussi beaucoup à remercier les partenaires et les dons que vous avez faits qui nous permettent tous les jours de pouvoir aider ces populations. Et j’en appelle aussi à votre générosité en ces fêtes de fin d’année pour qu’on puisse continuer tous ensemble ce combat. Merci beaucoup et passez de bonnes fêtes.”

 SOUTENEZ NOS ACTIONS AU YEMEN

FAITES UN DON