RCA : À besoins humanitaires, une réponse humanitaire

Publié lelundi 9 décembre 2013

Face aux souffrances de la population centrafricaine, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL appelle à une mobilisation humanitaire de plus grande envergure dans un pays oublié depuis trop longtemps.

DÉPLACEMENTS DE POPULATIONS & MANQUE D’ACCÈS À LA NOURRITURE, À LA SANTÉ, À L’EAU POTABLE…

La République Centrafricaine figure parmi les pays les plus pauvres au monde, notamment en raison d’importants problèmes de sécurité qui perdurent depuis plus de 10 ans. Une situation qui a entrainé de nombreux déplacements de populations fuyant les conflits, en particulier en direction des frontières tchadienne, soudanaise et congolaise. La paupérisation de la population (manque d’accès à la nourriture, à la santé, à l’eau potable, à l’éducation) s’est également accélérée, plaçant ainsi la RCA au 180e rang sur 186 du classement des pays en fonction de leur indice de développement humain du PNUD (PNUD 2013).

UNE AIDE INTERNATIONALE QUI FAIT DÉFAUT DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES DÉJÀ

Présente depuis 2006 en République Centrafricaine, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL mène une action humanitaire en matière d’accès à l’eau potable et à l’assainissement, d’amélioration des conditions de vie des personnes et de réponse aux urgences liées aux déplacements. Une action qui n’a jamais cessé, et ce malgré le contexte d’insécurité et le désintéressement latent de la communauté internationale vis-à-vis de ce pays qui fait pourtant face à des problématiques humanitaires dramatiques. « À titre d’exemple, seuls 45,2 % des besoins en financement des projets humanitaires pour l’année 2013 ont pu être mobilisés, alors même que ces besoins ont été exacerbés avec le conflit qui s’est déclenché au début de l’année, indique Khayem Allen, notre chef de mission sur place. Les rares organisations humanitaires encore sur le terrain sont depuis le derniers recours des habitants. »

Camp de populations déplacées en interne à Kabo

Camp de populations déplacées en interne à Kabo

 APPEL À LA MOBILISATION

Les violences qui découlent du coup d’État de mars 2013 ont plongé la population dans une situation d’extrême fragilité. En réaction à cette urgence humanitaire, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a apporté en 2013 une aide alimentaire à plus de 4 000 familles, habitant Kabo ou s’y étant déplacées. Une distribution alimentaire qui a été couplée avec la distribution de semences vivrières au cours des mois d’avril et de mai. Cependant, les récoltes ont pâti de la détérioration de la sécurité dans la zone et dans le pays en général. « Face à cette situation inquiétante, nos équipes ont maintenu leurs activités dans la zone et ont étendu leurs opérations à Bangui, pour donner à 9 000 familles parmi les plus vulnérables les moyens financiers de subvenir à leurs besoins de base par le biais d’activités de ‘cash for work’ (participation rémunérée à des chantiers communautaires) et d’opérations de transfert monétaire inconditionnel pour les ménages les plus fragilisés. »

Parce que cette réponse humanitaire se doit d’être plus conséquente, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL appelle à la mobilisation des institutions, des particuliers et des entreprises pour répondre aux besoins d’une population exsangue, dont l’accès à l’aide humanitaire se doit d’être respecté par les parties en présence.


CONTACT PRESSE : Renaud Douci – +33 1 76 21 87 11 / +33 6 98 96 58 35 – rdouci@solidarites.org

  • 4,6 millions d'habitants
  • 62,7 % de taux de pauvreté
  • 185ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 308 976 personnes secourues

S'informer c'est déjà aider plus loin

Les champs marqués d’un astérisque * sont obligatoires.