www.solidarites.org

RDC : sur le front du choléra

Publié le mardi 10 avril 2018

Très contagieuse et fréquemment mortelle, le choléra se transmet par voie orale : par l’eau, par la nourriture et par les mains souillées. Elle est le résultat d’un manque d’hygiène et d’une méconnaissance de cette infection. La maladie des mains sales fait chaque année entre 28 000 et 148 000 victimes dans le monde.

 

Cholera Epidemie Intervention RDC

 

LA MALADIE DES MAINS SALES – PÉRIODE D’INCUBATION

La période d’incubation est le temps nécessaire au développement d’une maladie. Pour le choléra, la période d’incubation est très courte, de deux heures à cinq jours.
Un facteur qui renforce la dynamique potentiellement explosive des épidémies.

 

TRAITEMENTS & PRÉVENTION

Le choléra provoque une perte d’eau et d’électrolytes par la diarrhée et parfois aussi par les vomissements. Il faut donc apporter autant d’eau et d’électrolytes que la personne a
perdu en la réhydratant. Des mesures d’hygiène personnelles (lavage de mains, traitement de l’eau de boisson, défécation dans des latrines) et collectives (fourniture d’eau potable, gestion des excréta) permettent d’empêcher les nouvelles contaminations.

 

L’ÉPIDÉMIE AUJOURD’HUI

2015
19 182 cas
276 décès

2016
28 093 cas
759 décès

2017
55 000 cas
1 190 décès

NOTRE COMBAT POUR ÉRADIQUER LA MALADIE

– Réponse d’urgence
– Chloration
– Réhabilitation de points d’eau Désinfection des domiciles

– Prévention
– Sensibilisation de la population Formation du personnel de santé Organisation de systèmes de détection niveau provincial

– Création Infrastructures d’eau et d’assainissement durable
– Création de marchés de produits chlorés

 

Soutenez nos équipes

JE FAIS UN DON

 

 

© Gwenn Dubourthoumieu & SOLIDARITES INTERNATIONAL

  • 70 millions d'habitants
  • 63,4% de taux de pauvreté
  • 178ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 955 330 personnes secourues