www.solidarites.org

Choléra en RDC : une lutte acharnée

Publié le lundi 4 décembre 2017

La République Démocratique du Congo connait la plus importante épidémie de choléra depuis 1994. Le nombre de cas de choléra est estimé à plus de 44 000 depuis le début de l’année. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, présent dans le pays depuis 2000, est un des principaux acteurs de la lutte contre la maladie.

La situation sanitaire dans la région des Kasaï, foyer actif du choléra le plus important à ce jour, est critique. Pourtant, aucune réponse appropriée n’a encore été apportée alors que des besoins criants sont constatés. Compte tenu de la progression de l’épidémie, de la saison des pluies et du rythme des migrations actuelles, une propagation de l’épidémie, avec des dizaines de milliers de cas supplémentaires, est loin d’être exclue.

Une situation intolérable

« La persistance d’une telle situation n’est ni justifiable ni tolérable, s’insurge Xavier Lauth, chef de mission pour SOLIDARITÉS INTERNATIONAL en République Démocratique du Congo. Les causes du choléra sont connues et que les traitements identifiés sont simples et efficaces : un accès à une eau de qualité, à des infrastructures d’assainissement de base et des pratiques hygiéniques adéquates. »

Depuis 2007, les équipes de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL participent activement à la lutte contre le choléra dans le pays. Nécessaires pour juguler une flambée de choléra et pour soulager rapidement les populations, nos interventions d’urgence consistent en la réhabilitation et de la désinfection de points d’eau, des points de chloration, des latrines d’urgence, ou de la surveillance épidémiologique. « En lien avec les agents du ministère de la santé et les ONG médicales, il faut comprendre où sont les foyers de la maladie puis envoyer des hommes et des femmes sur le terrain repérer les sources d’eau, les points de concentration de population ou les zones de défécation”, précise Xavier Lauth.

Le but étant qu’à terme les communautés locales puissent lancer seules leur réponse d’urgence, ces activités sont accompagnées par des volets de sensibilisation, de promotion des règles d’hygiène appropriées (lavage de mains au savon par exemple), et de renforcement des capacités des acteurs locaux.

Investir dans la durabilité

A Kalemie, dans le Tanganyika, l’heure est plutôt à la durabilité, avec notamment depuis 2007 un projet de réhabilitation du réseau d’approvisionnement en eau de la ville. Le financement de ce projet ayant été compromis, ce sont des collectivités françaises qui donnent à SOLIDARITÉS INTERNATIONAL les moyens d’assurer sa viabilité.

A l’aune des prévisions alarmantes sur l’évolution de l’épidémie, SI reste mobilisée afin d’apporter une réponse rapide et ciblée aux populations affectées. « Ces gestes simples, ces ouvrages simples sauvent des vies et c’est ce que les équipes de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL tentent de faire pour les populations congolaises, quel que soit la difficulté d’accès en saison des pluies, » conclut Xavier Lauth.

Soutenez nos équipes dans la lutte contre le choléra

JE FAIS UN DON

Crédit photos : Gwenn Dubourthoumieu pour SOLIDARITÉS INTERNATIONAL

  • 70 millions d'habitants
  • 63,4% de taux de pauvreté
  • 178ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 955 330 personnes secourues