www.solidarites.org

Choléra en RDC : « Sans notre action, la maladie serait partout »

Publié le mardi 10 septembre 2019

ÉPIDÉMIE Non loin de la frontière avec la Tanzanie, dans la province de Tanganyika à l’est de la RDC, la ville de Kalemie a été particulièrement touchée par la réémergence du vibrio cholerae. Afin de lutter de manière durable contre « la maladie des mains sales », SOLIDARITÉS INTERNATIONAL  s’est rapproché avec des associations locales dans le but de renforcer le système d’adduction en eau potable.

Présente dans le pays depuis 2000, les équipes de Solidarités International aident les Congolais face à l’épidémie de choléra sévissant dans le pays. Réhabilitation de points d’eau, sensibilisation à l’hygiène, distribution de kits de potabilisation de l’eau, l’association a réalisé de nombreuses actions et activités afin de lutter efficacement contre cette maladie endémique dans le pays. L’accès à l’eau est nécessaire pour lutter contre le choléra, à Kalemie l’eau est distribuée par des bornes fontaines, forme de distribution courante dans les villes de RDC.
« Nous avions bien construit les bornes fontaines. Mais, quelques années plus tard, ces infrastructures étaient démolies », explique Déogratias KIPALA, responsable activité gestion sociale de l’eau au sein de Solidarités International. « Les bornes fontaines ne donnaient plus d’eau. »
Afin d’aider les populations face au manque d’eau, Solidarités International a décidé de trouver une solution efficace et durable pour entretenir les 4 bornes fontaines : la gestion sociale de l’eau avec les associations locales. Parmi elles, l’Association des Mamans pour la Sécurité et la Protection des Bornes Fontaines (AMAPSBF). Le gestionnaire des bornes fontaines vende l’eau afin d’entretenir les bornes et reverse une partie à la REGIDESO qui doivent entretenir les réseaux d’eau.

RDC sensibilisation hygiene

Une bénévole de l’association AMAPSBF sensibilise les enfants de Kalémie aux pratiques d’hygiène. Crédits : Solidarités International

  • 70 millions d'habitants
  • 63,4% de taux de pauvreté
  • 178ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 955 330 personnes secourues

« Nous sommes des sensibilisatrices face au choléra »

Créée en 2010, l’Association des Mamans pour la Sécurité et la Protection des Bornes Fontaines est un des acteurs majeurs de cette gestion sociale de l’eau. « Sans notre action, la maladie serait partout », informe Godelive Mangaza, la présidente de l’association. « Dans notre province, il y a beaucoup de saletés. On nous écoute quand nous devons intervenir en cas de conflit. Nous assurons le lien entre la population et les fontainiers ». En plus de ce lien entre l’association des fontainiers AFK et la REGIDESO, ces mamans ont aussi une mission de sensibilisation auprès des populations. « Il faut beaucoup parler sur l’hygiène. Nous faisons des plaidoyers à la population en matière d’eau, d’hygiène, assainissement et environnement. Nous sommes des sensibilisatrices, mais des mamans. Nous sommes l’équerre de la maison sans laquelle il n’y a pas de famille. »

‘’Le rôle de l’AFK est de lutter contre le choléra’’

Deuxième acteur de la gestion sociale de l’eau mise en place en 2015 par Solidarités International, l’association AFK apporte une aide technique sur les 4 bornes fontaines rénovées, comme en témoigne un membre de l’association.
« On achète de l’eau aux bornes fontaines, pour que l’association provisionne en eau la population, à qui l’eau est revendue. AMAPSBF et AFK travaillent ensemble. L’association nomme les fontainiers et sensibilise la population pour que le choléra ne se répande pas au niveau de Kalemie. »

 

Je soutiens notre action en RDC

JE FAIS UN DON