www.solidarites.org

PAKISTAN – Les naufragés du Sindh

Publié le mardi 22 mars 2011

REPORTAGE – En 2010, le Pakistan connait les pires inondations de son histoire. Nos équipes d’urgence interviennent alors dans une multitude de sites de déplacés et de villages transformés en îles.

Sur l’embarcadère improvisé, Ghayoor et Rabia, deux de nos promoteurs à l’hygiène, attendent le bateau. C’est le seul moyen d’atteindre le village de Kormiani, encore complètement encerclé par les eaux. Coupés du reste du monde, ses 150 habitants restent, depuis la catastrophe, entièrement dépendants de l’aide humanitaire.

L’embarcation longe les rives de cette terre devenue lac, faisant défiler les très sommaires abris de fortune fabriqués par des villageois dont les maisons ont été détruites ou englouties. Après 30 minutes de traversée au milieu de décombres de bâtiments en ruines, nous arrivons à destination.

Dans le village, qui regroupe une vingtaine de maisons, nous sommes attendus avec impatience par les habitants. SOLIDARITES INTERNATIONAL vient jusqu’ici leur apporter de l’eau potable et délivrer des séances de promotion à l’hygiène. Nos équipes leur ont installé le seul point d’eau, au centre du hameau.

Une situation sanitaire très précaire

Après les salutations d’usage, le thé et les biscuits chaleureusement offerts par ces hommes et ces femmes qui n’ont pourtant rien, des groupes se forment. Les sessions de promotion à l’hygiène commencent. L’ambiance est studieuse, les visages graves. Tout le monde écoute avec attention les messages délivrés : faire bouillir l’eau de cuisson, se laver les mains, utiliser les latrines. Dans une situation sanitaire aussi critique qu’exceptionnelle, tout le monde a pris conscience de l’importance de respecter de bons comportements d’hygiène et d’assainissement.

Entre deux démonstrations, je suis emmenée par des femmes qui tiennent à me faire visiter leurs maisons. Leur village est extrêmement pauvre. L’isolement forcé causé par les inondations n’a rien arrangé. Malgré leur dénuement, les sourires et les rires tendent à faire oublier que nous nous trouvons loin de tout et qu’elles ont perdu le peu qu’elles possédaient. Lorsque les sessions de promotion à l’hygiène se terminent et que nous reprenons le bateau, c’est avec la sensation unanime que nous sommes ceux qui ont le plus reçu.

10 ans de pluviométrie en une semaine

hygiène pakistanLe Pakistan a connu l’été 2010 les pires inondations de son histoire. Près de 20 millions de personnes ont été affectées par cette catastrophe sans précédent. L’eau a recouvert des villages entiers, isolé et expulsé leurs habitants. Polluée par les déchets humains, animaux et chimiques, mélangée aux eaux usées, elle a contaminé les réseaux d’eau potable, les puits, les réservoirs et les nappes phréatiques, exposant les survivants aux maladies.

Dès septembre, SOLIDARITES INTERNATIONAL est intervenu en urgence dans le Sindh, au sud du pays, pour répondre aux besoins vitaux des populations sinistrées en termes d’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène. Approvisionnement en eau, installation de latrines, mise en place de stations de potabilisation, promotion à l’hygiène… 300 000 personnes bénéficient de notre action humanitaire.

Photos : © Constance Decorde / SOLIDARITÉS INTERNATIONAL

  • 201,9 millions d'habitants
  • 29,5% de taux de pauvreté
  • 147ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain