Nigéria : « Sans le retour des populations dans leur foyer, mettre fin à la crise alimentaire est impossible »

Publié lejeudi 6 avril 2017

Dans le nord-est du Nigéria, comme au Yémen, au Soudan du Sud ou en Somalie, la crise alimentaire frappe des dizaines de millions de personnes. Pour Elias Fon, chef de mission de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL au Nigéria, mettre fin à ce fléau ne pourra se faire qu’avec un retour des populations déplacées vers leurs foyers.

La famine aujourd’hui est d’une gravité exceptionnelle au nord-est du Nigéria. 7 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire dont 44 000 en situation de famine. Et cela ne va faire qu’empirer. A l’heure qu’il est, le retour des populations dans leur village d’origine est impossible en raison des affrontements entre l’armée nigériane et les différentes factions de Boko Haram. Or, sans ce retour de la population vers les champs, vers leurs moyens de subsistances et leurs moyens de production, mettre fin à la crise alimentaire s’avère quasiment impossible. Comment se nourrir sans pouvoir cultiver ? Comment gagner de l’argent pour acheter à manger quand on ne peut pas vendre le fruit de sa production sur les marchés ?

nigeria enfant famine

Avec le conflit entre l’armée et Boko Haram, les infrastructures de santé ont été détruites. Dans l’état de Borno, un tiers d’entre-elles sont détruites. Il en va de même pour les infrastructures d’accès à l’eau et à l’assainissement dont 75% sont détruites. Les acteurs humanitaires tentent de réduire cette famine et les risques sécuritaire pour les populations. En installant des puits au plus près des camps de déplacés, nos équipes réduisent les risques pour les femmes et les enfants, en charge des corvées d’eau, de s’exposer aux violences et aux enlèvements.

La crise alimentaire au Nigéria en chiffres

7 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire dont 5,6 millions en crise, 1,38 million en urgence alimentaire et 44 000 en situation de famine.
Près de 50% d’entre-elles sont concentrées dans le seul état de Borno.
4,7 millions d’enfants ont besoin d’assistance nutritionnelle.
75% des infrastructures d’eau et d’assainissement dans les zones touchées par le conflit entre l’armée et Boko Haram ont été endommagées ou détruites.
3,8 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable.
230 établissements de santé (sur 700)  ont été détruits dans l’état de Borno.

Soutenez les populations de l’état de Borno

JE FAIS UN DON 

  • 178,5 millions d'habitants
  • 62,6% de taux de pauvreté
  • 152ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 99 209 personnes secourues

S'informer c'est déjà aider plus loin

Les champs marqués d’un astérisque * sont obligatoires.