www.solidarites.org

Nigeria, Etat de Borno : 1,6 million de déplacés dans le besoin

Publié le mercredi 6 juillet 2016

Mustafa Udo Ekon était cultivateur dans un hameau de Monguno dans l’état de Borno au Nigeria. En 2015, Boko Haram a mené des raids pour voler bétail, récoltes et carburant dans les alentours de la cité. Mustafa et ses femmes craignant pour leur sécurité et celle de leurs enfants se sont déplacés à Maiduguri, berceau du groupe islamique aujourd’hui affilié à Daech. Thomas Gruel, logisticien d’urgence chez SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, était sur place pour analyser les besoins des déplacés comme Mustafa.

2016 NIG Maiduguri Explo Thomas-Gruel 2 680

Un afflux de populations considérable

Comme Mustafa, ils sont 1,6 million en quatre ans de conflit à avoir cherché refuge dans la capitale de l’Etat doublant ainsi la population de la ville. 1,6 millions de déplacés dont seulement les plus chanceux ont trouvé un abri en dur, un emploi et la sécurité.

Des conditions de vie critiques

Malheureusement la majorité d’entre eux n’a pas accès à ce confort: certains ont été accueillis par des proches et se tassent bon an mal an dans leurs modestes concessions… Les autres n’ont pour abri qu’un tapis jeté à l’ombre des grands arbres flamboyants qui bordent les avenues ou des cases de paille tressée pour ceux qui ont choisi d’intégrer les camps aux abords de la ville. Ils sont les premiers exposés aux attentats suicides commandités par les djihadistes.

2016 NIG Maiduguri Explo Thomas-Gruel 3 680

Mustafa répond aux questions des évaluateurs de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL

Des besoins urgents

L’équipe d’Urgence de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, déployée depuis mai pour évaluer la pertinence d’une intervention, a fait un constat criant dans cette région exsangue du nord-est nigérian. Actuellement, elle mène des évaluations de besoins avec la population locale pour estimer les priorités sur lesquelles intervenir et quantifier le volume d’aide à apporter dans les quartiers les plus touchés par l’afflux de déplacés, ainsi qu’à Monguno, la ville d’origine de Mustafa, dont l’armée nigériane a récemment repris le contrôle mais longtemps coupée du monde… Pour tous, les besoins en eau, hygiène et assainissement sont colossaux et la sécurité alimentaire, un défi quotidien.

2016 NIG Maiduguri Explo Thomas-Gruel 1 680

Au seul point d’eau du quartier de Muna Garage à Maiduguri, plusieurs dizaines de milliers de personnes prennent des risques et attendent plusieurs heures tous les jours pour s’approvisionner en eau.

Photos : Thomas Gruel / SOLIDARITÉS INTERNATIONAL

Soutenez Mustafa et les 1,6 million de déplacés à Maiduguri

JE FAIS UN DON

  • 178,5 millions d'habitants
  • 62,6% de taux de pauvreté
  • 152ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 99 209 personnes secourues