www.solidarites.org

Myanmar : pompes solaires dans le village de Hnaw Pin

Publié le vendredi 27 février 2015

C’est dans le village de Hnaw Pin au Myanmar (Birmanie) que SOLIDARITES INTERNATIONAL a achevé il y a quelques mois son programme permettant la mise en place de pompes à eau solaires. Ces pompes facilitent aujourd’hui l’accès à l’eau pour des villages de la Dry Zone (« zone sèche ») qui souffraient d’un réel manque d’infrastructures. Quelques mois plus tard, Ko Myo Thant, habitant du village, nous raconte son quotidien après l’installation de ces pompes.

Les pompes solaires : un vrai gain de temps…

« Avant, nous récupérions l’eau à partir d’un puits de 22 mètres de profondeur. Nous pouvions y puiser de l’eau, mais seulement trois personnes à la fois. Tous les ans, les villageois luttaient pour avoir de l’eau jusqu’au mois de mai. Auparavant, mon épouse et moi passions plus d’une heure et demie chaque matin pour obtenir de l’eau. Prendre de l’eau au puits tous les jours nous épuisait, nous faisions en sorte d’économiser de l’eau autant que possible.
 
Aujourd’hui, grâce à cette pompe, nous pouvons, moi et ma femme, nous centrer sur notre travail. Elle qui est sage-femme, n’a plus besoin de chercher l’eau chaque matin et peut se rendre plus tôt à la clinique. Nous disposons aussi d’un potager que nous exploitons et qui nous permets d’épargner sur les frais alimentaires.
 

En plus, nous pouvons maintenant planter des légumes chez nous grâce l’eau disponible qui nous épargne des frais alimentaires. »

schema pompes-solaires-MyanmarUne économie d’argent et d’énergie

« Quand nous ne gâchons pas notre temps à aller chercher de l’eau, nous pouvons concentrer notre énergie sur des activités génératrices de revenu. En moyenne, nous pouvons gagner 1 500 à 2 000 Kyats par jour [1]. Par le passé, ma fille qui est en 5ème allait à l’école en vélo. Maintenant, elle y va en mobylette, elle perd ainsi moins de temps et est beaucoup moins fatiguée.

Nous payons les frais pour l’eau en fonction de ce que nous utilisons. Nous avons installé un compteur d’eau dans la maison. Tous les mois, nous dépensons entre 1 400 et 1 500 Kyats [2], mais avec le temps économisé sur la collecte de l’eau nous pouvons gagner près de 40 000 Kyats [3] par mois.
 »
[1] 1,29 à 1,72€
[2] 1,20 à 1,29€
[3] 34,30€

Myanmar-enfant-zone-seche

Une nouvel
le expérience pour Ko Myo Thant

Dans le cadre de ses programmes, SOLIDARITES INTERNATIONAL a pu en parallèle des installations de pompes solaires, prendre en charge la formation de 17 Groupes de Gestion de l’Eau (WMG, Water Management Groups) avec au total une centaine de participants dont Ko Myo Thant.
« Je suis l’un des comptables du Groupe de Gestion de l’Eau (WMG) depuis le vote du village. C’est ma toute première expérience, alors au départ j’avais peur de participer, mais SOLIDARITES INTERNATIONAL nous a formés et organisé des sorties afin de rencontrer d’autres WMG. J’ai maintenant plus d’assurance pour participer, gérer et assurer la maintenance des pompes à eau solaires. »
 
  • 51,4 millions d'habitants
  • 26% de taux de pauvreté
  • 150ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 279 381 personnes secourues