www.solidarites.org

Myanmar : Accès à l’eau potable

Publié le lundi 12 mars 2012
Camp de déplacés de Nget Chaung, township de Pauktaw

Maung Sein, du camp de déplacés de Nget Chaung, township de Pauktaw. Suite à la nouvelle flambée de violences intercommunautaires en Octobre dernier, plus de 8,000 personnes ont rejoint le village de Nget Chaung, tandis que leurs habitations et cultures étaient réduites en cendres.

La situation sanitaire et l’accès à l’eau sont aujourd’hui critiques. En dépit de sa situation désespérée, Maung Sein a accepté de diriger le comité de l’eau mis en place dans le camp.
« Ma maison, celle de mes grands-parents, la mosquée et l’école du village ; tout a été brule. Les villageois ont peur de s’éloigner du village pour aller chercher du bois de chauffage, et ils ont dû sacrifier leurs propres arbres pour survivre à l’hiver. Je dois marcher 20 à 30 minutes pour aller chercher de l’eau dans l’etang, mais il n’y a presque plus d’eau avec toutes les personnes qui sont arrivées. Je ne sais pas si je pourrai retourner dans mon village« .

  • 51,4 millions d'habitants
  • 26% de taux de pauvreté
  • 150ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 279 381 personnes secourues