www.solidarites.org

Kachin, Birmanie : des familles constamment en exil

Publié le vendredi 21 avril 2017

En 2011, après 17 années de cessez-le-feu, les violences qui ont éclaté à nouveau dans l’état du Kachin au nord du pays, ont provoqué d’importants déplacements de population. A l’époque, on comptait déjà 90 000 hommes, femmes et enfants répartis dans les 142 camps du pays. A ceux-là viennent aujourd’hui s’ajouter 30 000 déplacés qui, depuis l’intensification des combats en avril 2016, ont été contraints de reprendre la route de l’exil.
A travers son Mécanisme de Réponse Rapide, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a apporté une aide d’urgence en eau, hygiène, assainissement et abris aux milliers de déplacés dans le sud du Kachin. Les nouveaux déplacés ayant pris la route depuis avril 2016 viennent s’ajouter aux 87 000 birmans déjà installés dans les 142 camps et sites d’accueil du pays.

« J’ai arrêté de compter le nombre de fois où j’ai dû fuir les combats »

Daw Ngwar Ma Lu – une femme Lisu de 78 ans, originaire du village de Pen Se – vit désormais dans le camp de déplacés de Sadung avec ses proches. Le 27 décembre 2016, à la suite de bombardements intensifs aux alentours de son village, elle et sa famille décident de fuir vers la Chine. Très vite, ils sont revenus dans le pays afin de s’installer à Sadung, une zone du pays non contrôlée par le gouvernement.
« Les bombardements étaient assourdissants, et le sol tremblait. Mon petit fils a rassemblé quelques-uns de nos biens et nous avons tous fui en moto » décrit Daw Ngwar Lu d’une voix fébrile. « Je suis si vieille, j’ai des douleurs abominables dans tout le corps, surtout dans le dos. Il y a eu tellement de violence dans le Kachin que j’ai arrêté de compter le nombre de fois où j’ai dû fuir les combats. »

camp myanmar

Daw Nguar Ma Lu dans le camp de Sadung

 

Venir en aide aux populations

Présente en Birmanie depuis 2012, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL intervient auprès des populations affectées par les conflits dans le sud du Kachin. Elle répond à leurs besoins en hygiène, abris et organise des distributions de kits non alimentaires aux familles. Dans le camp de Sadung, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a fourni un accès à des infrastructures sanitaires et un approvisionnement en eau potable.

« Je remercie SOLIDARITÉS INTERNATIONAL de nous avoir apporté de l’aide humanitaire. Avant, beaucoup déféquaient en plein air, dans les buissons près du camp, à cause de l’absence de latrines. Maintenant nous avons des toilettes et de l’eau potable, » explique Daw Ngwar Ma Lu. « Les articles distribués (couvertures, tapis, marmites…) sont très utiles, surtout que nous n’avons pas pu emporter les nôtres quand nous avons fui. »

kachin déplacés

Daw Nguar Ma Lu et Myat Thu, superviseur du mécanisme de réponse rapide (RRM) pour SOLIDARITÉS INTERNATIONAL

Soutenez Daw Ngwar Ma Lu et sa famille

JE FAIS UN DON 

  • 51,4 millions d'habitants
  • 26% de taux de pauvreté
  • 150ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 279 381 personnes secourues