Fortes inquiétudes dans l’ouest de la Birmanie – L’aide humanitaire fragilisée

Publié levendredi 14 octobre 2016

NAIROBI Dans le plus grand bidonville d’Afrique, le sac potager de SOLIDARITES INTERNATIONAL est devenu partie intégrante du décor. Depuis 2008, cette technique permet, dans un espace réduit et avec très peu d’eau, à des milliers des dizaines de milliers de familles de manger à leur faim. D’autant qu’avec la sécheresse, les prix des denrées alimentaires flambent.

À quelques pas seulement des beaux quartiers de Nairobi, deux gigantesques panneaux de publicité se dressent de chaque côté de ce qui semble bien être l’entrée principale de Kibera, tristement classé plus grand bidonville d’Afrique devant Soweto.

Venues de tout le pays, plus d’un million de personnes vivent ici, explique Marion Ng’ang’a, assistante technique de SOLIDARITES INTERNATIONAL, soit la moitié des habitant de Nairobi. Depuis la dernière sécheresse de 2009, ils sont même 200 000 de plus à s’y être installés. Ils construisent leurs maisons avec de la terre, les couvrent d’un toit en tôle et s’y entassent avec leur famille dans des conditions insalubres, sans eau. Le plus souvent, le mari travaille à la journée, pour un ou deux dollars, dans les usines de textile et de plastique, tandis que les femmes font des ménages.’’

C’est dans ce labyrinthe de ruelles en terre que SOLIDARITES INTERNATIONAL mène, depuis 2008, des programmes de sécurité alimentaire particulièrement adaptés à la grande concentration de population et à la malnutrition dont sont victimes les habitants du vaste bidonville. Nos équipes ont développé un concept qui a fait ses preuves au Sud Soudan et en Afghanistan : le sac potager. Les innombrables artères de Kibera en sont fleuries. Aux portes d’entrée, dans les cours, à chaque recoin… Il suffit d’un espace réduit pour que les familles y cultivent épinard, oignons, coriandre, pommes de terre, tomates et autres Moringas. Ce légume vert originaire d’Amérique du sud contient trois fois plus de calcium que le lait et sept fois plus de vitamine C que l’orange.

  • 51,4 millions d'habitants
  • 26% de taux de pauvreté
  • 150ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 279 381 personnes secourues

S'informer c'est déjà aider plus loin

Les champs marqués d’un astérisque * sont obligatoires.