Mali : freiner la spirale de l’endettement

Publié le jeudi 9 juillet 2015

Dans la région de Tombouctou au Mali, la population a été largement touchée par le conflit armé qui sévit depuis 2012. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL est intervenue dans le cadre de son programme Filets Sociaux.

L’objectif de ce programme, mis en place avec le soutien du Service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne (ECHO),  est de renforcer la résilience des ménages les plus vulnérables, à travers un appui concret en termes de ressources monétaires (appelé également programme CASH) pour leur permettre d’accéder à une alimentation en qualité et en quantité suffisante et de limiter le phénomène d’endettement. En images : les témoignages de ces populations dont les conditions de vie se sont considérablement améliorées.

tombouctou population
Boureïma Amadou Bocoum – Eleveur à Tindirma
: « J’avais 21 bouches à nourrir. Pendant la
crise, ma famille et moi avons beaucoup souffert. J’avais plus de 50 vaches, mais il ne m’en reste que
deux. Avec le programme CASH offert par SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, nous avons retrouvé notre
dignité d’hommes car nous avons pu nous nourrir et régler nos dettes.
Dieu merci, nous vivons bien maintenant. »

 

tombouctou population

Affel Kely – Cultivateur à Tindirma : « Nous étions dans un grand besoin avant de bénéficier du
programme CASH. Grâce à ce programme, nous avons acheté deux sacs de riz et remboursé une partie
de nos dettes. »

tombouctou enfant

Penda Aldjouma – Ménagère : « Avec l’aide de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, nous avons pu
subvenir aux besoins de notre ménage. Il y a eu beaucoup d’amélioration, surtout pour la scolarité de
nos enfants. Pour la rentrée des classes, j’ai pu leur acheter des fournitures scolaires : des
cahiers, des stylos et beaucoup d’autres choses. Tous nous enfants ont pu aller à l’école. »

 

tombouctou population

Abdoulay Maïga – cultivateur à Barikôbe : « Cet appui a considérablement réduit nos souffrances.
SOLIDARITÉS INTERNATIONAL répond vraiment à nos besoins. »

famille tombouctou

Lala Bada Cissé – Ménagère à Barikôbe : « Cet argent m’a permis de subvenir aux besoins de ma
famille. Je remercie beaucoup les donateurs. »

© Tiécoura N’DAOU

 Voir les fruits de ce projet innovant en vidéo :

  • 15,84 millions d'habitants
  • 46,3% de taux de pauvreté
  • 182ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 132 366 personnes secourues