www.solidarites.org

Mali : une eau gérée par les communautés à Kidal

Publié le mardi 25 octobre 2016

La région de Kidal, dans le nord du Mali, affectée par le conflit depuis 4 ans, est également depuis bien plus longtemps une région extrêmement vulnérable aux aléas climatiques et au manque d’infrastructures hydrauliques adéquates et fonctionnelles. Le manque de services de base et l’absence de représentation étatique rend difficile la vie des populations sédentaires et nomades qui vivent tant bien que mal grâce à l’élevage, l’artisanat ou le maraîchage. Vidéo.

Mali point eau

Dans le but de relancer l’activité « agro-pastorale » de la région de Kidal et d’apaiser les tensions intercommunautaires, les équipes de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL accompagnent les communautés les plus vulnérables dans l’amélioration des systèmes d’approvisionnements en eau. C’est notamment l’accès à de l’eau potable qui permettra de lutter contre les fléaux de la malnutrition, mais diminuera aussi les tensions intercommunautaires liées à la gestion de la ressources en eau, manquant cruellement dans la région.

Ce sont plus de 15 000 personnes qui en bénéficient et qui sont directement impliquées. En effet, ce sont les membres des communautés qui assurent par la suite la responsabilité des nouvelles infrastructures, après des formations réalisées par les équipes de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL.

M’Bamba Walet Aghali est mère de famille et membre du comité de gestion du château d’eau de son village.

  • 15,84 millions d'habitants
  • 46,3% de taux de pauvreté
  • 182ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 132 366 personnes secourues