www.solidarites.org

Mali : « Aller là où les besoins sont les plus importants »

Publié le lundi 10 septembre 2012

« SOLIDARITES INTERNATIONAL a été parmi les premières ONG à intervenir au Nord du Mali, où insécurité alimentaire & choléra menacent, indique Franck Abeille, notre chef de mission. »

 » A notre arrivée à Bamako en avril dernier, nous avons identifié les besoins, les zones d’intervention, ainsi que des partenaires opérationnels : l’organisation médicale Alima, ainsi qu’une ONG locale, le GRAD. Ne pouvant pas accéder directement à cette zone d’insécurité, nous avons formé les équipes aux valeurs de SOLIDARITES INTERNATIONAL et à ses principes d’intervention et de dialogue, ainsi qu’à ses techniques de travail. Une action cruciale dans un contexte de conflit. »

« Dans la zone à fort risque de paludisme bordant le Niger, une épidémie de choléra avait déjà fait 6 morts fin juillet. Dans la région de Tombouctou, nous avons donc distribué des kits hygiène comprenant des moustiquaires et du savon, ainsi que des jerricans pour stocker l’eau et des pastilles de chlore pour la traiter. Cette première opération a duré près de trois mois. Elle a permis d’aider 55 000 familles à se prémunir des risques de paludisme et de choléra. Elle a aussi été l’occasion pour SOLIDARITES INTERNATIONAL de se faire connaître des différents groupes comme acteur humanitaire neutre et indépendant, avant de passer à des distributions alimentaires. »

« Dans cette zone, les groupes armés en place rejettent toute aide étrangère. En tant qu’ONG, il faut faire preuve de diplomatie, de pédagogie et de transparence et en même temps être intransigeants quant à l’accès aux populations. Une action humanitaire doit se faire étape par étape : rentrer d’abord de façon discrète, lancer les activités que l’on considère faisables, puis étendre sa zone d’intervention de façon humble et mesurée. Une politique des petits pas qui permet au final d’aller là où les besoins sont les plus importants et d’y répondre sans exposer ni nos équipes, ni les populations. C’est grâce à ce modus operandi que nous pouvons commencer, en ce mois de septembre, des distributions alimentaires auprès de 45 000 personnes, en majorité parties de chez elles depuis plusieurs semaines. »

  • 15,84 millions d'habitants
  • 46,3% de taux de pauvreté
  • 182ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 132 366 personnes secourues