www.solidarites.org

Décryptage – Les populations du Sahel : victimes de la sécheresse

Publié le vendredi 15 juin 2012

Peggy Pascal, Responsable de notre département technique, spécialiste en sécurité alimentaire. Le manque d’eau, de terres arables et la pauvreté structurelle en font une région où l’insécurité alimentaire est chronique et permanente.

LA SÉCHERESSE AU SAHEL, UNE URGENCE CHRONIQUE

Le manque d’eau, de terres arables et la pauvreté structurelle en font une région où l’insécurité alimentaire est chronique et permanente. Lorsque les pluies sont trop espacées, les cultures ne germent pas ou grillent sur pied. Les agriculteurs sont alors contraints de racheter des semences pour tenter à nouveau leur chance. Sans aucune garantie que les pluies arrivent à temps pour permettre aux cultures de pousser. Privés de récoltes, ils deviennent dépendant des marchés sur lesquels le prix des produits alimentaires augmente fortement sous l’effet d’une demande plus forte.

L’ACCUMULATION DE DEUX MAUVAISES ANNÉES

Depuis plusieurs mois, les pays de la zone sahélienne subissent les conséquences de deux années consécutives de manque de précipitations. Des milliers de familles ont déjà consommé depuis longtemps leurs réserves de nourriture et ont perdu une bonne partie de leurs troupeaux. Les prix flambent, les greniers se vident et la prochaine récolte n’est prévue qu’en septembre. Ces deux années de sècheresse consécutives ont fortement fragilisé les familles qui n’ont pas eu le temps de se relever entre les deux chocs. Des réponses d’urgence sont indispensables, voire vitales. Mais il est nécessaires de permettre aux populations de développer des stratégies d’adaptation pour mieux résister aux conséquences des chocs climatiques qui sont de plus en plus fréquents et de plus en plus violents. C’est sur cela que nos équipes se penchent actuellement au Tchad, au Mali et en Mauritanie.

LA CRISE MALIENNE, UN FACTEUR AGGRAVANT

Les troubles politiques qui secouent actuellement le Mali accentuent les impacts de la crise alimentaire. Les personnes déplacées sont évidemment celles qui sont les plus vulnérables. Mais il ne faut pas oublier les habitants des zones où l’afflux de population pèse sur les ressources disponibles en eau et en nourriture. Sur la base de notre expertise d’intervention en urgence, nous nous sommes d’abord focalisés sur leurs besoins urgents en eau, en hygiène et en assainissement. Des évaluations sont en cours en Mauritanie et au Mali pour rapidement mettre en place une stratégie de réponse aux problèmes d’insécurité alimentaire.

Carte du Sahel

  • 15,84 millions d'habitants
  • 46,3% de taux de pauvreté
  • 182ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 132 366 personnes secourues