A Tombouctou, du cash pour une réponse adaptée aux besoins des communautés

Publié lemardi 17 décembre 2013

Dans la région de Tombouctou, le contexte est complexe et les besoins variés. Focus sur un projet de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL qui va au-delà des solutions traditionnelles pour être au plus près des populations.

Lorsque l’on parle d’aide alimentaire, on a souvent tendance à imaginer exclusivement des distributions de vivres auprès de populations qui n’ont plus accès à aucune source de nourriture. Dans certaines situations, il n’est pas possible de procéder autrement. C’est par exemple le cas lors de déplacements massifs de population ou après des catastrophes naturelles soudaines.

Toutefois, il existe bien d’autres moyens d’assister les populations en matière alimentaire, et SOLIDARITÉS INTERNATIONAL recherche au quotidien les modalités les plus appropriées à chaque contexte afin d’apporter les réponses les plus proches des besoins. Cette volonté est notamment illustrée par un programme de distributions monétaires inconditionnelles actuellement en cours au Mali. Qu’est-ce qu’un programme de distributions monétaires inconditionnelles ? Derrière ce vocable un peu particulier, se cache un projet surprenant.

Un contexte complexe qui demande des solutions innovantes

Au Mali, les populations de la zone de Diré ont été très largement touchées par le conflit puis par l’occupation que le pays a connu en 2012 et 2013. Compte tenu des chocs climatiques auxquels ils avaient déjà été confrontés, pour s’adapter, les groupes les plus vulnérables de la population ont dû opter pour des stratégies négatives, notamment un recours plus important à l’emprunt. Les individus avaient toujours accès aux marchés, mais, en raison des évènements précités, se sont retrouvés dépourvus de moyens économiques pour maintenir des conditions de vie correctes. Pour contrer cette situation, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a donc choisi d’intervenir par le biais d’un programme monétaire.

Article Cash MaliDu cash, c’est donner le choix aux communautés

Les équipes ont d’abord identifié dans la population locale les individus les plus vulnérables. Après avoir été sensibilisées, ces personnes ont reçu, entre mai et octobre, un montant mensuel d’argent liquide variant selon le calendrier des dépenses (cultures agricoles, rentrée scolaire, etc.). De cette manière les populations ont été libres de choisir comment utiliser cet argent pour satisfaire leur besoins prioritaires : besoins de première nécessité, remboursement de dettes, réacquisition de biens de production (souvent vendus durant la crise), etc. Cette flexibilité est cruciale dans la mesure où, dans une même zone, les besoins des individus peuvent varier considérablement selon leur profession, statut social, nombre de membres dans la famille, handicap, etc.

Les distributions sont aujourd’hui terminées. S’ouvre désormais une phase d’analyse qui durera plusieurs mois. Un tel programme nécessite en effet une attention particulière en raison de la complexité de sa mise en œuvre, des nombreux impacts qu’il a pu avoir et de son caractère innovant dans cette région du Mali.

Soutenez nos équipes sur le terrain

JE FAIS UN DON 

  • 15,84 millions d'habitants
  • 46,3% de taux de pauvreté
  • 182ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 132 366 personnes secourues

S'informer c'est déjà aider plus loin

Les champs marqués d’un astérisque * sont obligatoires.