Wou Ba’aden : "Un web doc pour montrer la générosité des Libanais envers les réfugiés syriens"

Publié le vendredi 17 avril 2015

Cyril Blin est le chef de mission de Solidarités International au Liban. Il a souhaité faire réaliser un webdocumentaire sur les réfugiés syriens du Liban afin de montrer leurs conditions de vie. Il nous explique pourquoi il a choisi ce format interactif et ce qu’il en attend.

Pourquoi as-tu souhaité faire réaliser un WEB DOC pour les 4 ans du conflit en Syrie ?

J’ai souhaité faire réaliser ce web doc pour sensibiliser autrement les gens à la vie des réfugiés syriens au Liban. Après 4 ans de conflits, il y a forcément une lassitude du public sur le sujet alors même que les médias ont rarement pris le temps d’expliquer en profondeur ce qu’être réfugié signifie. Il n’y a jamais eu autant de réfugiés dans le monde qu’aujourd’hui et le mot « réfugié » est devenu une banalité pour nous tous. Mais qu’est-ce que cela veut dire dans la vie de tous les jours d’être réfugié ? De devoir fuir son pays, la vie que l’on connait pour arriver dans un pays dont on ne sait rien ? Comment vit-on quand il faut se battre pour chaque activité de la vie courante ?

Pourquoi cette forme interactive plutôt qu’un documentaire classique ?

J’ai pensé qu’un web doc, même s’il ne s’adresse qu’à la population réduite des internautes, permettait d’explorer autrement ces questions et de permettre aux spectateurs de s’immerger dans la réalité des réfugiés en trouvant leur propre chemin pour contourner les obstacles qui s’opposent à l’accomplissement des tâches les plus simples quand on vit dans ces conditions.

Qu’attends-tu de la sortie de ce web doc ?

J’aimerais que ce documentaire soit vu le plus possible au Liban car il montre la générosité dont font preuve les Libanais dans l’accueil des réfugiés et parce qu’il pourrait permettre de faire changer le regard que certains libanais portent sur les réfugiés. L’impact de la guerre se fait de plus en plus lourdement sentir sur l’économie libanaise et cela creuse un fossé entre les communautés d’accueil et les communautés déplacées.

Qu’en est-il aujourd’hui de la situation des réfugiés syriens du Liban ?

Depuis 4 mois, le Programme Alimentaire Mondial diminue faute de financement son aide, qui est souvent la première source de revenu des réfugiés. Cela couplé à la décision du Gouvernement Libanais d’instituer des visas et un permis de séjour payant pour les réfugiés (qui requière obligatoirement une déclaration dans laquelle la personne s’engage à ne pas travailler), poussent les réfugiés vers une précarité encore plus grande.

« Wou Ba’aden? » Un web documentaire conçu et réalisé par SOLIDARITÉS INTERNATIONAL avec le soutien de l’Union européenne (ECHO) et de l’UNICEF, en partenariat avec l’agence de production parisienne Darjeeling et la journaliste freelance Marine Pradel.

Vivez la vie d’un réfugié syrien au Liban sur woubaaden.solidarites.org.

Soutenez les réfugiés syriens au Liban

JE FAIS UN DON 

  • 5,5 millions d'habitants
  • 28,6% de taux de pauvreté
  • 72ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 75 000 personnes secourues