www.solidarites.org

Liban : "De mes propres yeux"

Publié le mercredi 5 août 2015

35 ans après une première mission en Afghanistan, Alain Boinet vient de passer une semaine au Liban avec notre équipe sur place. Il nous livre ici son journal de bord.

Lundi

A Beyrouth, je retrouve Cyril, chef de mission de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL au Liban où nous avons une mission au nord du pays à Tripoli avec 8 expatriés et 130 Libanais. La guerre en Syrie a déjà provoqué plus de 200 000 morts. Sur les 22 millions d’habitants que compte le pays, la moitié a besoin d’une assistance humanitaire. En 2015, le nombre de réfugiés syriens atteint 4 millions de personnes. Il n’était ‘‘ que ’’ de 200 000 en 2011 ! Parmi eux, 1,2 million ont trouvé refuge au Liban, soit 25 % de la population totale dans un pays qui compte 4,4 millions de Libanais !

Photo-rfugis-Liban

Mardi

Nous partons pour le village de Syr avec Leland, Pauline, Maan et Hilal. Nous y rencontrons Hamdo, originaire de Homs en Syrie où il a tout perdu et raconte sans se plaindre : ‘‘ Je suis venu m’installer ici avec ma femme Siba et nos quatre enfants âgés de 1 à 9 ans. Ma mère et ma soeur nous ont aussi accompagnés. Aujourd’hui, nous sommes au bout de nos ressources financières et l’aide humanitaire est juste pour faire vivre ma famille mais un retour en Syrie est impossible actuellement ’’. À Daraya, sur une colline perdue, nous sommes accueillis par un cordial ‘‘ marhaba ’’ ou ‘‘ bonjour ’’ par le ‘‘ shawish ’’ qui représente les réfugiés. Il y a là 59 familles, soit 250 personnes, qui s’entassent dans 41 pièces avec un petit coin cuisine et des toilettes. Tout est impeccablement rangé. Ces familles viennent de Homs, Idlib, Hama en Syrie. Ici, à 1 600 mètres d’altitude, l’hiver prochain sera rude et le neige abondante.

Famille-Liban

Mercredi

Nous nous rendons aujourd’hui à Mqaiteaan qui regroupe 37 abris qui accueillent 173 réfugiés. Un abri à Mqaiteaan, c’est un grand cadre de bois rectangulaire posé sur une dalle de ciment et recouvert d’une bâche en plastique imperméable. Il y a ici 12 latrines avec des lavabos alimentés en eau.

Camp-Liban2

Une vielle femme pleine d’entrain nous salue avec Rayanne, notre traductrice, en posant sa main sur sa tête ‘‘ Ala rassi ’’. Elle a 4 enfants, 3 filles et un fils mort dans la guerre. Plus loin, nous faisons halte à Dar el Amar où des familles vivent dans des garages. Là, je découvre un couple de personnes âgées. Lui a 96 ans, elle 83 et ils ont échoué là, loin de chez eux, en exil. ‘‘ Nous avons fui Homs et sommes ici avec notre fille et sa famille. Là, c’est notre petit-fils. Il a 8 ans. Son grand frère est mort ’’.

Jeudi

Intervenir auprès des réfugiés est un défi logistique. Nous avons 40 véhicules pour assurer les secours quotidiens au sein de 700 sites de cette région. Nous apportons eau potable, toilettes, kits hygiène ainsi que des matériaux pour les abris et nous soutenons les comités de réfugiés qui assurent la maintenance des installations. Enfin, nous assurons un budget d’urgence de 175 dollars par mois pendant 12 mois aux plus démunis.

Liban-team-en-action

Vendredi

Ces réfugiés syriens sont accueillis au Liban, pays en paix, qui les reçoit avec l’aide de la communauté internationale et des organisations humanitaires. Cependant, le conflit en Syrie se répercute au Liban au risque de le déstabiliser. Avant que je ne parte, nous faisons une photo avec l’équipe de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL. Caroline, administratrice de la mission, me dit que ‘‘ cette visite est un symbole fort des liens avec l’association à Clichy, avec nos donateurs, ainsi qu’une reconnaissance de notre action humanitaire ’’.

Alain--team-au-Liban

Soutenez nos actions

JE FAIS UN DON

  • 5,5 millions d'habitants
  • 28,6% de taux de pauvreté
  • 72ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 75 000 personnes secourues