Haïti : prévenir le choléra dès l’enfance

Publié le lundi 7 août 2017

Entre le 1er mai et 3 juillet 2017, 20 cas de choléra ont été recensés dans la commune de Kenscoff, au sud de Port-au-Prince, par les équipes mobiles de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL. Rencontre avec les acteurs au plus près de la lutte contre le choléra : le personnel des écoles.

En Haïti, les épidémies de choléra et de maladies liées à l’eau sont chroniques. Fragilisées par les catastrophes naturelles récurrentes et le manque d’infrastructures sanitaires, les populations doivent redoubler de vigilance pour éviter la propagation d’infections.

« Bien se laver les mains »

Le 22 juin dernier, une session de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a permis de sensibiliser 25 nouveaux élèves aux bonnes pratiques d’hygiène pour lutter contre la propagation de maladies, et plus particulièrement le choléra. Fortuné Emmaniste, directeur d’école dans la commune de Kenscoff, considère qu’il est « extrêmement important d’apprendre aux élèves à bien se laver les mains. C’est une pratique très importante. Étant directeur de deux écoles de la commune, je connais bien les équipes de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL qui étaient déjà intervenues auprès de mes élèves. Etant très satisfait à l’époque, j’ai décidé de retenter l’expérience, » raconte-t-il. C’est un message simple, mais cela contribue à améliorer la santé de la communauté. Les élèves vont le diffuser à leurs proches, amis, parents, voisins. Plus grands, ils diffuseront ce message à leurs enfants. »

Des résultats encourageants

La stratégie conjointe du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) et des acteurs humanitaires porte ses fruits ; en effet au niveau national les chiffres de la lutte contre le choléra sont encourageants.

En 2011, 352 033 cas suspects étaient enregistrés par le MSPP. En 2016, le chiffre a fortement diminué, passant à 41 421 cas. Entre le 1er janvier et le 15 juillet 2017, seulement 7 901 cas suspects ont été détectés. Ce chiffre, une fois encore, illustre une tendance à la baisse globale dans le pays.

Si cette tendance se poursuivait, une éradication de la maladie d’ici fin 2018 pourrait être envisageable. D’ici là, nos équipes continueront d’agir dans le pays auprès des populations sinistrées, afin de répondre à leurs besoins.

Soutenez les populations d’Haïti

JE FAIS UN DON

  • 10,5 millions d'habitants
  • 58,6% de taux de pauvreté
  • 168ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 530 077 personnes secourues