Haïti : cinq mois après l’ouragan Matthew

Publié lelundi 20 février 2017

Répondre à l’urgence de l’eau insalubre par l’installation de stations de potabilisation, la réhabilitation et la construction de points d’eau et la prévention des maladies liées à l’eau, tels sont les trois axes de la réponse des équipes de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL dans la région des Nippes en Haïti après le passage de l’ouragan Matthew en octobre dernier. Trois axes qui, au-delà de permettre aux habitants de boire, n’ont qu’un seul objectif : réduire les risques de propagation du choléra.

water-trucking
Water trucking / crédit : Solidarités International

Chaque jour, 100 000 litres d’eau approvisionnés par camion

Dans les jours qui ont suivi le passage de l’ouragan Matthew les équipes de Solidarités International se sont attelés à fournir en urgence de l’eau potable aux victimes de l’ouragan. ‘’5 points d’eau ont été installés dans différentes communes de la région des Nippes. Au total, ces réservoirs souples alimentés par camion ont permis de fournir chaque jour plus de 100 000 litres d’eau à plus de 7 000 personnes’’, explique Pierre Desvillettes, responsable Eau, hygiène et assainissement.
Aujourd’hui, certaines de ces installations ont été démontées en raison de la réparation de certains réseaux. En revanche, d’autres réservoirs installés au mois d’octobre sont toujours en activités comme dans le centre de santé de Dupuy. ‘’5 000 litres d’eau sont ainsi livrés chaque jour et permettent un accès à l’eau potable pour les médecins et les patients’’, poursuit Pierre.

Potabiliser l’eau, une priorité

Apporter de l’eau par camion n’est malheureusement pas suffisant pour couvrir les besoins à long termes des Haïtiens dans les Nippes. Dès lors, des solutions plus durables ont été imaginées et mises en place par nos équipes, notamment la construction de station de potabilisation. ‘’Deux stations ont été construites en urgence quelques semaines seulement après le passage de Matthew. A elles deux, elles produisent chaque jour 21 500 litres d’eau potable permettant ainsi à près de 1 350 personnes de boire une eau saine à hauteur de 15 litres par jour et par personne’’.

haiti-eau-ouragan-matthew Station de potabilisation / crédit : Solidarités International

Reconstruire les réseaux endommagés

En Haïti, les réseaux d’eau ont été fortement impactés par le tremblement de terre de 2010. Quand l’ouragan Matthew a frappé en octobre dernier, une grande partie de ces réseaux déjà fragilisés ont été de nouveau endommagés. ‘’Depuis 4 mois, nous avons identifié, avec l’aide de l’agence haïtienne en charge de l’eau (DINEPA), 4 réseaux d’eau à réhabiliter. Nous avons démarré les travaux qui devraient prendre plusieurs semaines. En attendant que ces travaux se terminent, nous avons mis en place 38 points de chloration à des points d’eau identifiés à risque. Cette chloration systématique permet d’éviter la propagation des maladies, le choléra et la diarrhée en premier lieu.’’

L’hygiène, un rempart contre le choléra

‘’Après le passage de Matthew, la population a trouvé refuge dans des abris communautaires notamment des écoles où les installations sanitaires n’étaient pas adaptées pour accueillir un si grand nombre de personnes. Nous allons donc désinfecter et réhabiliter les latrines de ces écoles, installer des laves mains et dispenser des séances de promotion de l’hygiène auprès des élèves et des professeurs.’’ Chlorer l’eau insalubre pour la rendre potable est indispensable dans la lutte contre les maladies hydriques. C’est un premier rempart extrêmement efficace. Couplé à des conditions d’hygiène adéquates, les flambées de diarrhées et de choléra peuvent alors reculer.

 

Merci à nos partenaires qui nous ont permis d’apporter une réponse efficace en urgence dans les jours qui ont suivi le passage de l’ouragan Matthew :
Agence de l’eau Seine Normandie
Communauté d’Agglomération du Puy-en-Velay
Département d’Ille-et-Vilaine
Métropole de Toulouse
Syndicat d’assainissement unifié du bassin cannois
Syndicat des Eaux de la Presque-île de Gennevilliers

Syndicat intercommunal de l’eau potable du bassin cannois (SICASIL)


Soutenez nos équipes en Haïti

JE FAIS UN DON

  • 10,5 millions d'habitants
  • 58,6% de taux de pauvreté
  • 168ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 530 077 personnes secourues

S'informer c'est déjà aider plus loin

Les champs marqués d’un astérisque * sont obligatoires.