VIDEO : Les Rohingya victimes d’atrocités

Publié le vendredi 3 février 2017

Des milliers de familles Rohingya traversent aujourd’hui la frontière entre le Myanmar et le Bangladesh, fuyant les exactions qui ont déjà fait de trop nombreuses victimes. Viols, mutilations, voire même des injections inquiétantes… Ces populations opprimées ont souffert des pires atrocités. Cécile Barrière, qui revient du Bangladesh, témoigne d’une situation catastrophique.

‘’La plupart des femmes qui sont venues me voir sont venues d’elles-mêmes, raconte Cécile. Elles ne sont pas venues demander de l’aide. Elles sont venues me raconter leur histoire pour que celles-ci soient entendues. Ces femmes, ce sont les femmes les plus courageuses que je n’ai jamais vu. Elles ont tout donné, tout fait pour une seule chose : sauver la vie de leurs enfants.’’

Regardez son témoignage en vidéo

SOLIDARITÉS INTERNATIONAL travaille dans 21 villages qui accueillent ces réfugiés, en apportant des services d’accès à l’eau, à l’hygiène. Ces communautés « encaissent« , selon Cécile, malgré la pression d’un tel afflux. Alors que les chiffres atteignent les 70 000 personnes, soit autant de personnes que les migrants en Europe, la médiatisation est discrète.

Les exactions sont pourtant atroces : ‘’Je me souviens de l’une [de ces femmes], relate Cécile, qui m’a raconté ce jour où des soldats sont venus dans son village, exécutant des hommes de façon sommaire, enlevant les autres sans que personne ne sache ce qu’ils sont devenus, coupant les poitrines ou les parties génitales des femmes après les avoir violées, brûlant les maisons et semant une terreur telle que sa fille enceinte a trouvé la mort en accouchant sur place prématurément.’’

  • 156,6 millions d'habitants
  • 31,5% de taux de pauvreté
  • 142ème sur 187 pays pour l'Indice de Développement Humain
  • 491 818 personnes secourues